You Have Downloaded : un internaute teste les IP de l’Elysée (màj)

19 décembre 2011 à 17h11
0
L'outil « You have downloaded » permet, selon ses créateurs, de traquer les téléchargements BitTorrent en utilisant une adresse IP. Un internaute explique avoir « testé » les IP appartenant à l'Elysée et estime que des téléchargements illégaux pourraient avoir été repérés.

00FA000004821212-photo-you-have-downloaded.jpg
Cette semaine, des développeurs russes ont dévoilé leur outil permettant de savoir quel contenu a été téléchargé en utilisant une adresse IP. « You have downloaded » permet en principe de savoir ce qui a été téléchargé via BitTorrent. Selon ses créateurs, le système n'a pas vocation à pointer du doigt le comportement des internautes mais doit au contraire les sensibiliser sur le manque d'anonymat sur Internet, en particulier de ce protocole.

Dès lors, le service a commencé à être utilisé par certains curieux. Dans une note, TorrentFreak expliquait que des téléchargements avaient été ainsi repérés chez Sony Pictures, Fox Entertainment et Universal. En France, un internaute a même expliqué qu'il a utilisé le service pour connaître les habitudes de l'Elysée en matière de téléchargement.

Selon NikoPik, de tels contenus auraient donc pu transiter via les tranches d'IP attribuées à l'Elysée. Précisément, les films Tower Heist ou Arthur Christmas mais également une compilation des Beach Boys auraient été téléchargés grâce à ces adresses entre novembre et décembre dernier.

Les développeurs de ce service n'ont pas expliqué comment fonctionne techniquement « You have downloaded » ni pourquoi il pouvait s'avérer relativement inutile dans le cadre d'adresses IP dynamiques. De même, l'outil ne prouve pas directement que le téléchargement a bien eu lieu. En effet, les IP ont pu être injectées dans certains trackers. En attendant une réponse officielle, la situation reste cocasse.

Mise à jour: L'Elysée a tenu à démentir les propos du blogueur qui a testé les adresses IP avec le service « You have downloaded ». Un porte-parole a en effet déclaré à RTL que l'Elysée « dément tout téléchargement en provenance des ordinateurs de la République ». Il est donc possible qu'un poste externe au réseau officiel ait été en mesure d'utiliser cette IP. Enfin, il est également imaginable que ces mêmes IP aient pu être injectées dans certains trackers. Le « mystère » reste donc entier.

Version initiale de l'article publié le 15/12/2011 à 16h27
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HP X4000 et X5000 : deux ans d'autonomie et plus pour ces souris sans fil
Cisco Linksys E4200 v2 : Wi-Fi N à 900 Mbps et processeur à 1,2 GHz !
Le Sénat adopte aussi la réforme de la Copie privée
Brevets : Apple obtient l'interdiction de certains terminaux HTC aux US
AT&T renonce au rachat de T-Mobile
L'opérateur américain Sprint désactive le logiciel Carrier IQ
Intel Ivy Bridge : le détail des premiers Core i5 et i7 de 3e génération en fuite (màj)
Disques durs : des garanties qui diminuent (MAJ)
Microblogs : la Chine pourrait demander de s’enregistrer sous sa véritable identité
ADATA S396 : un SSD aux faux airs de modèle premier prix
Haut de page