Hadopi : Free serait payé 65 centimes par abonné

Par
Le 08 octobre 2010
 0
Les petits coups de pression successifs de l'opérateur Free ont fini par payer. A en croire une information du Point.fr, l'Etat aurait accepté d'indemniser le FAI dans l'identification de ses abonnés. Une adresse IP coutera alors 65 centimes par internaute qui seront reversés à Free.

Petit rappel de la procédure Hadopi. Après constatation des faits, l'Hadopi dispose d'une adresse IP soupçonnée d'avoir permis le téléchargement illégal. Il lui faut alors identifier cette IP. Les FAI sont alors soumis à contribution et doivent livrer à l'Hadopi adresse mail, postale, nom, prénom de l'abonné. Ces informations permettent ensuite à l'Hadopi d'adresser son premier e-mail, puis une lettre avec accusé de réception en cas de récidive.

Pourtant cette identification a un cout. Les opérateurs, dont Free, ont toujours avancé à reculons sur cette question. Ainsi, pour marquer une partie de son désaccord Free nous a confirmé qu'il avait bien envoyé ces identifications par courrier à l'Hadopi et non pas par voie informatique.

Cette fois, il semble donc bien que les deux parties se soient entendues. Puisque l'Etat pourrait reverser 65 centimes d'euros par identification. Bien loin des 8,5 euros évoqués précédemment. Pour autant cette mesure devrait peser dans le budget de l'Etat puisque sur une base de 500 000 IP par jour identifiées, ce sont 32.500 euros par jour qui seront dépensés. A noter que la somme sera versée par l'Etat et non par l'Hadopi.

Ce pas en avant de l'Etat pourrait donc mettre fin aux rixes entre Free et Hadopi. A moins que la rancune soit tenace...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top