USA : Une loi pour que les géants du numérique dévoilent la valeur de vos données personnelles

Alexandre Boero Contributeur
26 juin 2019 à 15h42
0
Capitol - Washington
Pixabay

Les grandes entreprises du numérique pourraient bientôt être poussées à la transparence s'agissant de la valeur des données personnelles des utilisateurs, d'une importance majeure sur le plan économique.

Même si l'essai est encore loin d'être transformé, les élus américains titillent de plus en plus les géants du numérique, certains appelant même à leur démantèlement. Lundi, les sénateurs Mark Warner et Josh Hawley présenteront un projet de loi visant à obliger les grandes entreprises du secteur à indiquer le type de données recueillies à partir des utilisateurs et surtout la valeur pécuniaire de ces données.

Toutes les plateformes, sites ou applications qui recensent plus de 100 millions d'utilisateurs par mois sont concernés


Le projet de loi, qui répond au nom de code DASHBOARD Act, prévoit de contraindre les entreprises recensant au moins 100 millions d'utilisateurs mensuels à révéler aux utilisateurs le type de données qu'elles collectent, et à fournir une évaluation précise de la valeur de ces mêmes données, et ce tous les 90 jours.

Si les méthodes de calcul différeront selon l'activité de la société, les firmes devront aussi communiquer à la Securities and Exchange Commission (l'équivalent américain de l'Autorité des marchés financiers, ou SEC) les détails des contrats qui les lient avec des sociétés tierces spécialisées (ou non d'ailleurs) dans l'achat de données ; la manière dont elle sont vendues et la façon dont elles sont protégées.

« Les gens ne se rendent pas compte de la masse de données collectées et ne réalisent pas combien ces données valent »


Les données personnelles sont aujourd'hui un enjeu majeur puisqu'elles sont devenues un véritable business, qui rapporte chaque année des milliards de dollars aux GAFA et autres géants du numérique. « Ces entreprises récoltent d'énormes quantités de données sur nous, rappelle le sénateur Mark Warner. Si vous êtes un utilisateur avide de Facebook, il est probable que Facebook en sache plus que le gouvernement américain à votre sujet. Les gens ne se rendent pas compte de la masse de données collectées et ne réalisent pas combien ces données valent ».

Grâce à ce projet de loi, les sénateurs souhaitent sensibiliser les utilisateurs et les pousser à réfléchir au moment de donner leur accord pour rétrocéder leurs données au site qu'ils visitent ou à l'application qu'ils utilisent. Selon les avis, le coût moyen mensuel des données d'un internaute ou mobinaute serait compris entre 5 et 20 dollars.

Source : Axios

Les Soldes d'Été c'est maintenant ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos High-Tech avec Clubic.

Découvrez tous nos bons plans

3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top