USA : Une loi pour que les géants du numérique dévoilent la valeur de vos données personnelles

26 juin 2019 à 15h42
0
Capitol - Washington
Pixabay

Les grandes entreprises du numérique pourraient bientôt être poussées à la transparence s'agissant de la valeur des données personnelles des utilisateurs, d'une importance majeure sur le plan économique.

Même si l'essai est encore loin d'être transformé, les élus américains titillent de plus en plus les géants du numérique, certains appelant même à leur démantèlement. Lundi, les sénateurs Mark Warner et Josh Hawley présenteront un projet de loi visant à obliger les grandes entreprises du secteur à indiquer le type de données recueillies à partir des utilisateurs et surtout la valeur pécuniaire de ces données.

Toutes les plateformes, sites ou applications qui recensent plus de 100 millions d'utilisateurs par mois sont concernés

Le projet de loi, qui répond au nom de code DASHBOARD Act, prévoit de contraindre les entreprises recensant au moins 100 millions d'utilisateurs mensuels à révéler aux utilisateurs le type de données qu'elles collectent, et à fournir une évaluation précise de la valeur de ces mêmes données, et ce tous les 90 jours.

Si les méthodes de calcul différeront selon l'activité de la société, les firmes devront aussi communiquer à la Securities and Exchange Commission (l'équivalent américain de l'Autorité des marchés financiers, ou SEC) les détails des contrats qui les lient avec des sociétés tierces spécialisées (ou non d'ailleurs) dans l'achat de données ; la manière dont elle sont vendues et la façon dont elles sont protégées.

« Les gens ne se rendent pas compte de la masse de données collectées et ne réalisent pas combien ces données valent »

Les données personnelles sont aujourd'hui un enjeu majeur puisqu'elles sont devenues un véritable business, qui rapporte chaque année des milliards de dollars aux GAFA et autres géants du numérique. « Ces entreprises récoltent d'énormes quantités de données sur nous, rappelle le sénateur Mark Warner. Si vous êtes un utilisateur avide de Facebook, il est probable que Facebook en sache plus que le gouvernement américain à votre sujet. Les gens ne se rendent pas compte de la masse de données collectées et ne réalisent pas combien ces données valent ».

Grâce à ce projet de loi, les sénateurs souhaitent sensibiliser les utilisateurs et les pousser à réfléchir au moment de donner leur accord pour rétrocéder leurs données au site qu'ils visitent ou à l'application qu'ils utilisent. Selon les avis, le coût moyen mensuel des données d'un internaute ou mobinaute serait compris entre 5 et 20 dollars.

Source : Axios

Les Soldes d'Été c'est maintenant ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos High-Tech avec Clubic.

Découvrez tous nos bons plans

3
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Gaix-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top