50% des Français auraient désactivé la géolocalisation sur leur smartphone

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
26 octobre 2018 à 08h27
14
CNIL baromètre privacy

Dans son dernier baromètre sur les pratiques numériques et la maîtrise des données personnelles, la CNIL met en lumière les habitudes des Français en ce qui concerne la confidentialité de leurs données personnelles.

Le baromètre, décortiqué par LINC, le média de la CNIL ayant vocation à apporter un éclairage nouveau aux recommandations émises par la Commission, dresse un bilan plutôt rassurant des pratiques des Français en matière de protection de leurs données personnelles.

Les Français, soucieux de la confidentialité de leurs données personnelles

Le baromètre de la CNIL nous apprend notamment que 69% des utilisateurs de smartphone ont déjà réglé « au moins un paramètre de confidentialité » sur leur terminal. Il s'agit par exemple de l'effacement régulier de leur historique de navigation, ou la suppression des cookies récupérés par leur navigateur.

Plus encourageant en ce qui concerne la préservation de la vie privée : 50% des Français auraient désactivé la géolocalisation sur leur smartphone. Un chiffre qui grimpe de 9 points par rapport aux constatations de 2016. Le rapport de la CNIL précise également qu'en règle générale, les possesseurs d'iPhone seraient plus attentifs à la confidentialité de leurs données que ceux équipés d'un smartphone Android. Rien de bien étonnant en soi, Apple ayant fait de la protection des données de leurs clients l'un de ses arguments commerciaux les plus martelés pendant ses conférences.

Plus loin, le baromètre indique aussi que les Français se montrent de plus en plus réticents à l'idée d'accorder trop de permissions aux applications qu'ils installent. 50% de nos concitoyens ont d'ailleurs renoncé à installer une application qui se montrait trop indiscrète. Pour 62% d'entre eux, c'est la demande d'accès à la liste des contacts qui a motivé la non installation d'une application.

Sur navigateur enfin, les Français sont très friands des bloqueurs de publicité. 53% des internautes sont équipés, et 78% ont déjà utilisé au moins l'une des actions suivantes : supprimer ou bloquer les cookies, effacer l'historique de navigation ou les mots de passe enregistrés.

Des comportements encore laxistes avec les enceintes connectées

Autre sujet abordé par le baromètre : la popularité grandissante des enceintes connectées dans les foyers. La CNIL avait d'ailleurs déjà publié tout une série de recommandations à l'attention des primo-adoptants de ces gadgets carburant à l'intelligence artificielle.

CNIL baromètre privacy
Une enceinte connectée Google Home

Des conseils encore trop peu suivis si l'on en croit l'étude menée par la Commission, puisque seuls 15% des interrogés admettent avoir déjà désactivé le micro de leur enceinte connectée lorsque celle-ci n'était pas utilisée. Ils sont encore moins (6%) à l'avoir débranchée en pareilles circonstances.

Reste que le marché des assistants vocaux peine encore à faire son trou en France. 5% seulement des personnes interrogées utilisent une enceinte connectée.

Mais à l'approche des fêtes de Noël, il y a de fortes chances que le taux d'équipement des foyers grimpe en flèche. Il faut dire que les constructeurs - Amazon en tête - font tout pour.

Et vous, quelles actions entreprenez-vous afin de préserver vos données personnelles ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
14
DuraTool
C’est surtout pour consommer moins de batterie que l’on fais cela
Etre_Libre
Personnellement j’allume la géolocalisation (appélée Localisation, sur Android) qu’en cas de besoin (Maps ou Tomtom par exemple).<br /> Les avantages :<br /> Vie privée améliorée<br /> Batterie qui dure plus longtemps<br /> Moins d’ondes émises quand cela n’est pas nécessaire<br />
Rambo_z_a_Clown
Pour le pékin moyen qui n’y connait rien peut-être mais dans mon cas par exemple (comme plein de gens que je connais) c’est plus pour des histoires de confidentialité et de sécurité que pour la batterie, j’ai pleinement conscience de tout ce qu’on peut faire ou subir en étant constamment géolocalisé.<br /> Le problème c’est que trop d’appareils ou logiciels activent ça par défaut en catimini.
Feunoir
Je ne sais pas comment est posé la question dans leur questionnaire mais c’est vrai que sur cette question il faut être précis ou le faire en 2 fois.<br /> Le GPS donne précisément la position, c’est lui que l’on désactive pour économiser la batterie.<br /> Par contre a mon avis la localisation est toujours utilis(ée)able mais de façon approximative, une centaine de mètre en précision avec les antennes relais(donnée mobile activée), qq dizaines avec les wifi connus (si wifi actif), - d'une dizaine avec le gps (si actif). c’est donc 2 choses différentes. Pour que la localisation soit utilisable qu’avec le GPS actif je crois qu'il faut mettre l’option genre “autonome” ou “appareil uniquement” dans l’écran de localisation<br /> Au cas ou, le GPS émet rien comme onde, en gros ca reçoit l'heure de qq satellite gps, le décalage de réception (de cette heure super précise) indique l’éloignement du satellite -&gt; si on sait ou ils sont on sait ou on est par calcul
chouminator
J’espère que tu te met en mode avion tout le temps sinon tu es toujours géocalisable.
Uatu
La “stazi” française qui n’a que cela à faire utilise effectivement la géolocalisation par le réseau mobile et éventuellement ultérieurement le GPS du téléphone.<br /> Après, pour tous les acheteurs compulsifs, les faibles d’esprit et les obèses, je comprends qu’avoir une notification pour une promotion du type 1 menu acheté, 1 menu offert lors d’un passage à proximité d’un Mac Do soit un problème.
Blap
Dommage que sur Android et j’imagine iOs, la localisation n’est jamais vraiment desactivee.
Zaravis
Il me semble que la vraie raison pour laquelle les gens possédant des iphones protègent mieux leur confidentialité se résume au coût d’un iphone: possédé en majorité par un niveau social plus élevé, la maîtrise est meilleure
Kaggan
Zaravis: les Iphones sont majoritairement tenu par des passionnés. Dans ma famille, ma mère, ma grand mère et moi sommes sur Iphone depuis plus de 10 ans et ne voulons surtout pas passer sur Android. Mon père et ma soeur, c’est l’inverse.<br /> Aujourd’hui, j’aimerais quitter Apple pour le mobile mais si c’est pour prendre du google dans tous les sens, non merci. A ce compte là, je préfère rester sur Iphone, dépenser 500€ tous les 5-6 ans pour changer de téléphone et attendre en espérant que les Windows phone décollent un peu.
TofVW
@Kaggan : tu devrais plutôt dire “que les Windows Phone REdécollent” car pour l’instant ils ont atterri, creusé et se sont même bien enterrés.<br /> J’ai toujours mon Lumia 640 que je garderai jusqu’à ce qu’il me lâche, et je redoute ce jour au plus haut point. Car je n’aurai pas les moyens d’acheter un iPhone, et je serai contraint d’aller sur Android.<br /> Sauf si Microsoft revient sur le marché, avec des appareils abordables; mais ça, je n’y crois plus trop.
Zaravis
Ce qui confirme ce que je dis: beaucoup de gens font un effort pour un téléphone à 100 euros. Bien sûr, les téléphones à 800 euros sous android ne rentre pas dans la majorité de ceux qui ne maîtrise pas.
Badulesia
Totalement d’accord, c’est aussi ce que je fais.<br /> précision : quand on active le GPS, il ne fait que recevoir, il n’émet pas d’onde EM.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Un Nerf-gun Fortnite dans les cartons pour 2019
Berlin : le campus Google annulé après 2 ans de résistance des citoyens
Sonos sort une édition limitée de sa Play:5
L'e-commerce français croît de 6% au 3e trimestre 2018
L'Arcep réattribue les fréquences aux opérateurs, Free y gagne au change
En fait, le volcan sur Mars ne fume pas : il s'agissait d'un nuage
Le premier tunnel The Boring Company d'Elon Musk ouvrira le 10 décembre à Los Angeles
Wait, what? La pluie de code vert dans Matrix est... un livre de recettes de sushis
Un problème de maths vieux de 25 ans résolu sur 4chan
Lime : des nouvelles trottinettes électriques plus intelligentes et connectées
Haut de page