La CNIL veut sensibiliser le public sur l'usage des montres connectées destinées aux enfants

07 septembre 2019 à 14h03
5
smartwatch-montre-connectee.jpg
(© Pixabay)

La montre connectée peut s'avérer être un excellent moyen d'encadrer et de sécuriser la vie de ses enfants. Mais les risques et les abus ne sont jamais bien loin.

Depuis quelques années et en 2019 plus que jamais, la montre connectée pour enfants est l'une des tendances de la rentrée. Pratique, elle présente souvent de nombreuses fonctionnalités et peut aller de la communication avec son enfant à la localisation de ce dernier grâce au dispositif GPS, en passant par la mesure en temps réel de sa santé avec le suivi du rythme cardiaque, le traceur d'activité et son nombre de pas, ou encore le ludique avec la prise de photos et des petits jeux.

Le risque que son enfant se sente oppressé, jusqu'à influencer (négativement) son comportement

Alors oui, la montre connectée pour enfants possède bien des qualités si tant est que l'on s'en serve de façon raisonnable. Car l'inverse peut très bien arriver. Et on peut rapidement passer de l'autonomie sécurisée aux conséquences fâcheuses, comme le fait savoir la CNIL.


L'usage excessif d'une smartwatch peut notamment porter atteinte à la capacité de l'enfant à apprendre par lui-même et à mesure les risques, diminuant ainsi le sens de l'anticipation du danger. De même, la surveillance excessive de l'enfant peut avoir des effets sur son intimité sociale ou corporelle. Par ricochet, le sentiment d'être surveillé nuit et jour peut pousser la jeune fille ou le jeune garçon à se replier sur lui-même et à s'autocensurer. Sans oublier le sentiment de culpabilité que certains parents pourraient faire peser en cas de refus de porter un peu plus la montre.

Les montres connectées sont aussi les cibles d'individus malveillants

Pour éviter ces dérives, la CNIL préconise une certaine modération à l'égard des enfants. Ainsi, la Commission propose de désactiver, aussi souvent que possible, la géolocalisation en temps réel. Car en plus d'être trop intrusive, elle peut très bien être détournée par des gens malintentionnés. Même chose pour l'aspect communicationnel de l'objet. On peut toujours se demander si un simple téléphone n'est au final pas plus pratique ?


L'autorité administrative indépendante estime également que la transparence possède de nombreux bienfaits. Mettre au courant son enfant qu'il peut être surveillé (pour assurer sa sécurité) à distance lui permet non seulement d'être informé de la démarche de ses parents, mais peut débattre du sujet tenant à la vie privée avec eux. Les CNIL européennes avaient rendu un avis, en 2011, rappelant qu'« il ne devrait jamais arriver que, pour des raisons de sécurité, les enfants soient confrontés à une surveillance excessive limitant leur autonomie. »

Notons pour terminer que la montre connectée, si elle dispose de certaines fonctions permettant une communication avec l'extérieur d'un établissement (Wi-Fi, carte SIM), peut être interdite au sein d'une école maternelle, élémentaire ou d'un collège, selon les dispositions de la loi du 3 août 2018. Tout comme les smartphones...

Source : CNIL
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
5
jedi1973
et ben, ami de la paranoïa !!! Tant critique negative pour un simple objet qui donne l’heure… bien sur toute invention peut etre detourné de son usage original mais la, on tape dans la parano la plus totale… Deja on dit que nos smartphones nous geolocalisent constament…ah bon ? Que doit dit le Francais tombé dans une crevasse en Italie qu’on a jamais pu localiser alors meme qu’il avait telephoné des le premier jour… si on serait si attentif a notre bienetre, et aux multiple dangers, on aurait pas de voitures, motos , electricité, telephones, avions, trains, etc… car tout cela est dangereux et des gens meurent… LA verité c’est qu’on peste pour tout mais utilisont ces objets pour nous, comme tout le monde, ca nous arrivera pas… lee danger c’est chez les autres, nous on est trop prudent… Ce genre d’article fait donneur de lecons mais ne changera en rien les mentalités…
GRITI
Bonne nouvelle.<br /> L’allemagne est un peu en avance:<br /> LCI<br /> Allemagne : les montres connectées pour enfants désormais interdites<br /> #High-tech: SÉCURITÉ – L’Agence fédérale allemande des télécommunications a décidé d’interdire la vente de montres connectées pour enfants en raison de risques accrus de piratage.<br />
Talentire
Le motif de l’interdiction est le risque de piratage, pas le risque d’abus des parents<br /> Ca ne change rien en pratique, mais intellectuellement ce n’est pas la même chose et cela laisse la porte ouverte à une révision (si on enlève le risque de piratage, est-ce que cela peut tout de même être autorisé ?).
GRITI
Ce n’est pas faux. Au final, tout objet connecté à destination des enfants mériterait qu’on réfléchisse davantage que pour les produits destinés aux adultes.
sandalfo
Une autre solution, partager la localisation pour toute la famille ; les enfants peuvent voir ou sont les parents et vice versa. Avec possibilité de désactiver temporairement.<br /> On peut faire ça avec un smartphone par personne.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Il y a désormais un smartphone encore plus écoresponsable que le Fairphone 4
Faut-il vraiment que Brave bloque les consentements de cookies ? C'est ce qu'il va faire très bientôt
C'était de la SF ou du jeu vidéo, la tourelle commandée par IA est désormais une triste réalité en Palestine
Insolite : il imagine et fabrique une boîte à rythmes... en LEGO
Imaginé pour les pros du vélo, ce nouveau moteur électrique Bosch a de quoi vous envoyer dans le décor
Bitdefender Total Security est un excellent antivirus portant particulièrement bien son nom !
Ce weekend semble particulièrement bien choisi pour souscrire à cette licence NordVPN !
Top 5 des applications à tester sur son smartphone cette semaine !
Forfait mobile : payez ce que vous consommez avec cette offre Prixtel
La part de mineurs dans l'audience de Pornhub est impressionnante, selon le rapport du Sénat
Haut de page