Shadow lance 3 nouvelles offres et rend la RTX 2080 accessible à partir de 24,99€ par mois

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
29 octobre 2019 à 10h34
0
Shadow
© Shadow

Les frenchies de chez Shadow ont tenu ce matin une conférence de presse afin de nous dévoiler le futur du service.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Stadia n'a qu'à bien se tenir. À trois semaines du lancement du service de Cloud gaming de Google, Shadow annonce non seulement une hausse drastique des performances de ses serveurs, mais aussi un nouveau découpage de son offre afin de la rendre plus accessible.

Shadow se décline maintenant en trois offres, à partir de 12,99 € par mois

Basés depuis plusieurs années déjà sur un couple Intel Core i7/GTX 1080, les ordinateurs dans le nuage de Shadow commençaient à prendre la poussière. Surtout au regard de la promesse de jeu vidéo en 4K 60 fps émise par Google avec Stadia.

Action, réaction. Ce matin, Emmanuel Freund, co-fondateur de Shadow, a officiellement dévoilé les trois nouvelles offres qui sont d'ores et déjà disponibles à la précommande.

  • Boost : La promesse de jeux en Full HD, reprenant l'essentiel de la configuration actuelle de Shadow. On y retrouve une GTX 1080, un processeur quadricœur cadencé à 3,4 GHz, 12 Go de RAM et 256 Go de stockage. 12,99 € par mois avec engagement d'un an, ou 14,99 € par mois sans engagement.
  • Ultra : Pour le même prix que l'offre actuelle de Shadow, les serveurs passent à la sauce RTX. On obtient donc une RTX 2080 et un processeur 4 cœurs cadencés à 4 GHz, ainsi que 16 Go de RAM et 512 Go de stockage. Le jeu en 4K devient accessible pour 24,99 € par mois avec engagement d'un an, et 29,99 € par mois sans engagement.
  • Infinite : Des mots d'Emmanuel Freund, « l'offre pour les personnes souhaitant une voiture roulant à 240 km/h sur des routes limitées à 50 ». Autrement dit : une véritable machine de compétition offrant du jeu en 4K à plus de 120 fps grâce à un « équivalent » de Titan RTX, un processeur hexacore 4 GHz, 32 Go de RAM et 1 To de stockage. Formule annoncée à 39,99 € par mois avec un engagement d'un an, et 44,99 € par mois sans engagement.

Sans plus de précision, le co-fondateur de Shadow avertit sur le fait que ces offres et tarifs sont garantis pour les 50 000 premiers clients seulement. Les précommandes ouvrent sur le site officiel de l'entreprise à 11 h ce matin, et les livraisons sont prévues pour le mois de février 2020.


Shadow offres
Qu'adviendra-t-il une fois les 50 000 premiers abonnements souscrits ? On l'ignore. © Shadow

À noter qu'en complément de cette annonce, Shadow offrira — en option — la possibilité d'étendre le stockage de la machine virtuelle jusqu'à 2 To.

Une nouvelle interface favorisant le jeu sur mobile et téléviseur

Outre ce nouveau découpage des offres de Shadow, la conférence matinale a aussi été l'occasion pour l'entreprise de dévoiler une toute nouvelle interface dédiée à l'utilisation de ses services sur Android TV, Apple TV, Android ou iOS.

Partant du constat que disposer de Windows sur ce type d'appareils était au mieux inconfortable, au pire totalement inutile, Shadow a développé une nouvelle page d'accueil se substituant au lancement automatique de Windows dans le cadre d'une utilisation sur smartphone ou boîtier TV. On retrouve peu ou prou une interface rappelant Steam Big Picture, laissant la part belle à de grandes tuiles facilitant l'accès rapide à ses jeux vidéo.

Shadow interface

Shadow interface
Les nouvelles interfaces de Shadow sur boîtier TV et smartphone. © Shadow

Sur les images présentées par Shadow, on croit néanmoins apercevoir sur le bas un bouton Windows qui devrait permettre — on l'espère — d'accéder malgré tout à l'intégralité des fonctionnalités de l'OS. Cette nouvelle interface est disponible dès aujourd'hui via une mise à jour de l'application sur les différents appareils compatibles.


Shadow se lance dans la réalité virtuelle

Dernière annonce : Shadow devient accessible sur les casques de réalité virtuelle. Ou du moins, sur son propre casque qui, bien qu'il soit présenté à la presse ce matin, n'a pas fait l'objet d'une présentation en bonne et due forme pendant la conférence.

À en croire Emmanuel Freund, Shadow a développé son propre casque de réalité virtuelle autonome (rappelant l'Oculus Quest donc), alimenté par la puissance des serveurs Shadow. En d'autres termes, il s'agirait d'une solution particulièrement mobile et légère, qui ne souffrirait d'aucune limitation technique grâce au bagage hardware tonitruant mis en place par l'entreprise côté serveurs.

Aucune date, aucun tarif, ni aucune autre information n'a pour le moment été dévoilé concernant ce produit.
Modifié le 04/11/2019 à 18h54
16
14
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
scroll top