Selon Tesla, ses voitures ont permis d'éviter l'émission de 4 millions de tonnes de CO2

Grégoire Huvelin Contributeur
16 avril 2019 à 20h42
0
CO2

Dans un rapport rédigé par ses soins, Tesla se targue de jouer un rôle majeur dans la réduction des émissions de CO2. Grâce à ses voitures électriques, l'entreprise aurait ainsi évité l'émission de 4 millions de tonnes de gaz carbonique.

C'est un rapport d'un genre nouveau que le fabricant de voitures électriques Tesla a rédigé puis publié sur son site officiel : « Impact Report », de son nom, s'attarde sur l'impact environnemental des opérations de l'entreprise, non sans mettre en exergue quelques chiffres clé. 4 millions : c'est, en tonne, le poids de CO2 que les véhicules Tesla n'ont pas émis grâce à leur système électrique.

Les voitures Tesla polluent moins, ou presque


Depuis leur introduction sur le marché, les 550 000 produits Tesla vendus par le groupe ont parcouru 10 milliards de kilomètres. Une gargantuesque distance au cours de laquelle les voitures de la marque ont apporté leur pierre à l'édifice dans la réduction des émissions de CO2. Les Superchargeurs, eux, ont produit jusqu'à 595 gigawattheures d'électricité, économisant au passage 283 millions de litres de pétrole, toujours d'après Tesla.

Sur le papier, la firme d'outre-Atlantique contribue donc à la préservation de notre planète. Mais l'entreprise occulte plusieurs éléments susceptibles de faire de l'ombre à son rapport : quelle quantité de CO2 est émise pour fabriquer ses modèles ? Selon les données du quotidien Le Monde, la construction d'une voiture électrique produit 50 % plus de CO2 qu'une voiture thermique, la faute aux métaux rares (cobalt, graphite, lithium, nickel) dont les batteries et le moteur ont besoin.

Un système de recyclage en développement


Leur extraction demande beaucoup d'énergie, mais également une grande quantité d'eau. Sans oublier l'utilisation de nombreux produits chimiques. Toujours selon Le Monde, « il faut trois ans pour qu'une voiture électrique soit moins néfaste qu'une voiture thermique ». Or, la plupart des véhicules Tesla ne roulent pas sur nos routes depuis autant d'années.

Tesla se bat donc avec les armes qu'elle a : à savoir, un système de recyclage dont l'objectif est de traiter les déchets de fabrication des batteries neuves et en fin de vie. Ici, l'idée est de récupérer les métaux présents dans les cellules de batterie de sorte à les transformer en une forme optimale pour la production de nouveaux matériaux de batterie. Une alternative louable, certes, qui ne sauvera cependant pas la planète.

24 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top