Samsung : une usine à 8 milliards en Chine pourrait faire (encore) baisser le prix de la NAND

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
13 décembre 2019 à 14h54
0
Samsung.jpg
© Kote Puerto / Unsplash

Selon un rapport de Reuters, Samsung serait sur le point d'investir un total de 8 milliards de dollars dans une nouvelle usine chinoise. Située dans la localité de XI'an, en plein cœur du pays, cette dernière serait affectée à la production de mémoire NAND.

Une production améliorée pour des prix plus bas sur la mémoire NAND ? La question se pose, alors que Samsung a de grands projets sur le sol de son voisin chinois. Le géant coréen de l'électronique, qui tire une partie notable de ses revenus de la production de mémoire, prévoirait, selon Reuters, d'investir la bagatelle de 8 milliards de dollars dans un nouveau site de production dédié à de la mémoire flash NAND.

D'après Tom's Hardware cette fois, l'objectif du groupe serait double : améliorer sa production et s'attirer les faveurs des autorités chinoises en investissant de manière massive sur leur territoire.


Investir dans la mémoire, une décision étrange pour Samsung ?

Comme le souligne le média spécialisé, cet investissement présumé de Samsung paraît toutefois incongru au regard de l'état actuel du marché de la mémoire flash. Entre 2018 et 2019, les revenus de la firme en effet décliné de 50 à 60 %, et ce en grande partie suite à la baisse importante des prix de la mémoire.

Plus étrange, Samsung indiquait à la rentrée 2018 son intention de limiter la production de mémoire flash afin d'en stabiliser les prix. Un coup d'épée dans l'eau. Preuve en est, les prix ont continué de s'effondrer tout au long de l'année.


Lutter contre une concurrence chinoise qui a les dents longues

Dans les faits, Samsung pourrait surtout chercher à conserver son statut de leader du marché en investissant suffisamment pour limiter le développement de ses concurrents chinois. Toujours selon Tom's Hardware, Yangtze Memory Technologies, un acteur chinois de la mémoire, a par exemple débuté la production en masse de puces 3D NAND à 64 couches en septembre dernier. Le groupe prévoirait par ailleurs d'augmenter sa cadence de production dès 2020.

Reste à savoir si les investissements de Samsung sont vraiment judicieux. Si l'on voulait résumer : la marque, qui a perdu la moitié de ses revenus à cause du déclin des prix de la mémoire, et qui fait face à une compétition accrue, continue d'investir à grands renforts de milliards de dollars. Gageons que le coréen a un plan qui va au-delà d'une simple confiance aveugle dans le marché.

Pour le consommateur, la situation est cependant nettement plus plaisante. Toutes les conditions semblent en effet réunies pour que les prix de la mémoire flash continuent de piquer du nez...

Source : Tom's Hardware
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top