Microsoft annonce un investissement de 40 millions dans un programme de médecine par IA

31 janvier 2020 à 14h55
0
Microsoft_cropped_0x0

Microsoft va proposer aux scientifiques un accès à ses derniers travaux en matière de Cloud computing dans le cadre de son programme « AI for Health ». Les solutions développées pourraient à terme aider à une détection plus rapide des pathologies notamment dans les pays les plus pauvres.

Microsoft annonce le lancement de « AI for Health », une nouvelle branche de son programme « AI for Good » dont le but est de démocratiser l'intelligence artificielle et ses usages dans le monde pour résoudre les plus grands problèmes rencontrés par l'humanité, comme le réchauffement climatique.

Un projet philanthropique qui utilise la reconnaissance d'image

L'éditeur va injecter 40 millions de dollars dans ce programme à but non lucratif qui aura pour objectif de développer des solutions d'intelligence artificielle et de les proposer partout dans le monde, notamment dans les pays les plus défavorisés et dont l'accès aux soins est difficile, voire inexistant.

Microsoft explique par exemple que les nouvelles technologies et le Cloud computing peuvent aider les médecins à détecter des pathologies comme la rétinopathie diabétique, qui provoque une perte totale de la vue et qui toucherait 463 millions de personnes dans le monde à différents niveaux d'avancement.


Des fonds et un accès privilégié aux technologies de Microsoft pour les chercheurs partenaires

Les outils de reconnaissance automatique pourraient rapidement repérer les signes de cette maladie et mener à une prise en charge bien plus rapide. Les dispositifs d'analyse pourraient d'ailleurs être mobiles, pour toucher le maximum de personnes même dans les territoires les plus reculés.

Outre des subventions, les organismes de santé ainsi que les équipes de recherche partenaires de Microsoft auront accès aux derniers développements de l'entreprise en matière d'intelligence artificielle.


Plusieurs projets d'étude sur différents types de cancer, le syndrome de la mort subite du nourrisson, la lèpre, la tuberculose, ou encore la mortalité maternelle sont déjà en cours de réalisation avec l'appui de Microsoft.

L'entreprise indique dans le même temps que les données de santé récoltées seront chiffrées en permanence et traitées dans le respect de la vie privée des personnes grâce à des techniques de confidentialité différentielle.

Source : TechCrunch
Modifié le 31/01/2020 à 15h11
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Selon Epic Games, la PS5 est
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
scroll top