US : Microsoft assurera la sécurité des systèmes électoraux sous Windows 7 jusqu'en 2020

23 septembre 2019 à 17h50
2
Machine à voter
© Pete Souza

Alors que le support de Windows 7 prendra fin officiellement au tout début de l'année 2020, les machines à voter américaines fonctionnant sous le vénérable système de Microsoft seront encore mises à jour pour garantir la sécurité des prochaines élections présidentielles.

Un support étendu mais limité aux machines à voter sous Windows 7

Microsoft est en première ligne aux Etats-Unis pour garantir la sécurité des votes aux élections se déroulant dans le pays. L'éditeur a établi un programme appelé « Defending Democracy Program » qui offre des solutions aux différents Etats américains pour les protéger des tentatives d'intrusion ou de piratage.

Si l'éditeur a déjà présenté ElectionGuard, son kit de développement logiciel permettant la vérification électronique des bulletins de vote, ou des concepts de machines à voter développées par ses soins, il doit également gérer la flotte d'anciennes machines fonctionnant sous Windows 7.

Le système d'exploitation, sorti en juillet 2009, verra son support terminé le 14 janvier 2020 pour les utilisateurs particuliers comme professionnels. Mais si la transition vers des machines plus récentes et équipées de Windows 10 est déjà bien avancée, Microsoft sait que les Etats ne pourront renouveler leur parc d'appareils avant les prochaines élections présidentielles de novembre 2019.

L'entreprise a donc annoncé qu'elle fournira des « mises à jour gratuites des systèmes de vote certifiés par le gouvernement fédéral sous Windows 7 durant l'année 2020 ». Les machines recevront régulièrement des correctifs de sécurité pour garantir le bon déroulement des élections.

Une assistance dédiée pour les clients Azure

Microsoft va également offrir une assistance dédiée aux clients disposant de machines à voter fonctionnant avec Azure, sa plateforme de Cloud computing et de services.

Il va pour ce faire identifier « de manière proactive les autorités électorales qui sont des clients de Microsoft Azure afin de fournir des conseils et une assistance technique pour utiliser les fonctions de sécurité les plus avancées d'Azure ».

Source :Windows Central
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
toug19
Est-ce que Microsoft pourrait travailler à des systeme de protection contre l’ingérence et les fake news?
Mrpolnar
L’ingérence russe est une fake news.
TAURUS31
Sauf qu’elle vient d’être démontré, que l’insistance des autorités us a essayer de le démonter vient du fait de la présence d’une taupe au plus haut de l’état russe.<br /> Et toi ? Tu est où, dans une usine a troll a Moscou?
GRITI
Les USA (et leurs “alliés”) parlent énormément de l’ingérence russe…Pourtant ils sont loin d’être exemplaire dans le domaine de la non ingérence. Donc jouer les victimes sur ce point alors qu’ils ont eux-mêmes mis le bazar dans de nombreux pays par leur ingérence c’est hypocrite.
toug19
Trump sort de ce corps.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥 SSD KingDian S280 1TB à 78,99€ au lieu de 93,99€
Google va moins écouter et conserver ce qu'entend Assistant
🔥 Xbox One S All digital 1 To + une manette offerte à 179,99€ au lieu de 229,99€
Cdiscount et des e-commerçants créent une marketplace européenne pour concurrencer Amazon
Wing (Google) lance ses premiers tests de livraison par drone aux US
Avec Skype 8.52, vous pouvez enfin planifier vos appels de groupe
🔥 Les French Days sont de retour le 27 septembre prochain !
🔥 Nintendo Switch avec Joy-Con rouge fluorescent et bleu néon 259,99€ au lieu de 319€
Huawei vise 20 millions de Mate 30 vendus, même sans applications Google
L'iPhone 11 obtient un habituel 6/10 chez iFixit, voilà pourquoi
Haut de page