Microsoft lance Windows 365, sa solution de Cloud computing

21 septembre 2021 à 15h40
20
Windows 365 © Microsoft
© Microsoft

On l'attendait, la voici : la plateforme de cloud computing de Microsoft est enfin officielle. Windows 365 sera disponible pour les professionnels à partir du 2 août 2021.

C'est en ce 14 juillet 2021 que Microsoft a décidé de communiquer sur son tout nouveau service, Windows 365, qui permet d'accéder au système d'exploitation depuis n'importe quelle machine depuis le Cloud.

Windows 10/11 sur Mac et iPad via le cloud

La firme de Redmond vise les professionnels avec cette plateforme. Windows 365 va permettre d'accéder par streaming à une machine tournant sous Windows 10 ou Windows 11 depuis les serveurs de Microsoft.

Il suffira de se connecter à la solution depuis n'importe quel navigateur Web récent. L'un des avantages les plus évidents est de laisser des utilisateurs et utilisatrices retrouver une expérience Windows, avec son interface, ses raccourcis, ses applications et ses fonctionnalités à partir d'appareils qui ne sont pas conçus pour recevoir le système d'exploitation : Mac, iPad, Chromebook , appareils tournant sous Android ou Linux…

La seconde solution pour accéder à son Windows virtuel est de passer par l'application Remote Desktop , une alternative aux navigateurs qui devrait arriver avec une interface optimisée.

L'expérience Windows, partout

« Windows 365 offre une expérience de démarrage instantané », assure Wangui McKelvey, en charge du projet, dans une note de blog. Selon lui, Windows 365 est une solution répondant aux besoins d'aujourd'hui, avec notamment l'émergence du télétravail.

Avec le Cloud computing, un utilisateur ou une utilisatrice a l'assurance de toujours pouvoir travailler avec les mêmes outils et retrouver ses fichiers et travaux en cours, même lorsqu'il ou elle change d'appareil. Sur son PC au bureau ou son laptop à la maison, l'expérience utilisateur reste identique.

« L'expérience Windows est homogène, quel que soit l'appareil. Vous pouvez reprendre là où vous vous étiez arrêté, car l'état de votre PC dans le Cloud reste identique, même lorsque vous changez d'appareil. Vous pouvez effectuer le même travail sur un ordinateur portable dans une chambre d'hôtel, sur une tablette dans les transports ou sur votre ordinateur pendant que vous êtes au bureau », explique Microsoft.

Une solution cloud sécurisée

Lorsque l'on vise les entreprises, la question de la sécurité est souvent primordiale. Un ordinateur dans le Cloud, ce sont aussi des données, des documents et des informations qui transitent par Internet. Wangui McKelvey se veut rassurant sur ce point. Selon lui, Windows 365 va même « aider à résoudre les défis de sécurité critiques d'aujourd'hui de par son design même, en stockant et en sécurisant les informations dans le Cloud, et non sur l'appareil ».

Un système d'authentification à multiples facteurs a été mis en place dans le but de vérifier toute tentative de connexion ou d'accès à un PC dans le Cloud via l'intégration avec Microsoft Azure Active Directory (Azure AD). Et avec Microsoft Endpoint Manager, il sera possible de définir des politiques d'accès pour évaluer instantanément le risque de connexion pour chaque session.

D'autres fonctionnalités de sécurité, comme l'attribution des permissions selon l'utilisateur, sont prévues.

Disponibilité le 2 août prochain

Le lancement de Windows 365 est prévu pour le 2 août 2021. Les tarifs mensuels n'ont pas encore été communiqués, on sait seulement que deux formules seront proposées : Windows 365 Business et Windows 365 Enterprise. Chacune d'elles sera disponible en 12 configurations selon les besoins.

Au plus bas, il sera possible de choisir une configuration avec 2 Go de RAM, 64 Go d'espace de stockage et un CPU. Au plus haut, la mémoire vive pourra monter jusqu'à 32 Go et la mémoire interne jusqu'à 512 Go, avec huit CPU. Dans tous les cas, le tout est propulsé par Azure Virtual Desktop.

Windows 365 est censé être conçu aussi bien pour les professionnels qui travaillent à leur compte que pour les entreprises comptant des milliers de personnes. Dans ce second cas, le fonctionnement de l'offre n'est pas encore clair : on peut imaginer qu'il s'agira de payer pour un nombre défini de machines virtuelles au sein de l'entreprise.

Pour le moment, Microsoft ne parle pas de disponibilité du service pour les particuliers. Mais nul doute que le groupe américain pense déjà à un moyen de proposer Windows 365 à toutes et tous.

Quels est le meilleur service Cloud ? Clubic en a comparé 6 de manière indépendante et objective pour vous informer au mieux.
Lire la suite

Source : Microsoft

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
14
dredd
Ça c’est top pour des consultants qui se déplacent ou des techniciens qui font des interventions. Je le fait déjà en réalité vers mon propre PC du bureau et quand je me déplace pour résoudre un soucis ou faire des tests, j’embarque soit mon PC perso pro, soit un PC portable du parc du client, soit même ma tablette Android que je viens justement de configurer pour ça.<br /> Une machine correcte par technicien dans le cloud avec ses quelques outils etc sans avoir à se soucier ni de la vélocité, ni du poids à se trimballer c’est cool.<br /> La seule question qui me vient c’est quid de la gestion physique du multi écran ? S’il est possible d’avoir plusieurs écrans paramètres là dessus alors c’est encore mieux et là je peux même envisager de remplacer mon PC desktop par une solution plus légère et faire tout en remote dans le cloud, y compris la virtualisation quand je dois tester des trucs etc.
norwy
Ça va tuer les acteurs indépendants qui s’étaient lancé dans la fourniture du même service.
carinae
C’est clair que ça peut être extrêmement intéressant pour beaucoup d’entreprises notamment avec le télétravail et la mise en place du flex office.<br /> L’idée n’a toutefois rien de nouveau puisqu’on parlait déjà de ce type de fonctionnement il y a 20 ans. Reste à voir le niveau tarifaire et l’aspect sécurité car le cloud n’est pas infaillible.
aazert
Oh, les pauvres. Avec autant d’innovations et de prises de risques c’est vraiment triste.
Aloyse57
Ça sous-entend que l’entreprise a déjà tout ses serveurs dans le cloud, sinon quid des logiciels internes, des documents, de la compagnie ? Et si tout est déjà cloud, pourquoi prendre W365 alors ?
norwy
Cela dépend comment tu vois les choses :<br /> En créant des machines à pétrin industrielle, tu aides les boulangers à fabriquer du pain et le distribuer dans leur boulangerie, tu contribues indirectement au lien social entre ces boulangers et leurs clients<br /> En exploitant toi même la machine à pétrin industrielle (que tu as inventé) pour créer du pain que tu distribues directement, tu vends ton pain en direct à ses clients<br /> Cela veut-il dire que les boulangers n’étaient que des parasites incapables de mieux innover que ta machine à pétrin ? Est-ce acceptable d’avoir un pain qui a le même goût pour tout le monde ? Il est forcément meilleur parce qu’il a été fait par l’inventeur de la machine à pétrin industrielle ?<br /> Bref, à mon avis, il ne faut jamais encourager un monopole avec l’excuse d’innover. Cela assèche l’innovation. Dans le cas de MS, il faudra faire attention que leur règle d’exploitation de Windows en ligne ne les tente pas de fermer l’OS pour s’approprier des usages exclusifs comme un certain Apple sur iOS…<br /> J’espère que tu as compris mon point, à moins que tu bosses pour MS et que tu t’en fous complètement des autres, de l’emploi et de l’économie locale d’un pays…
xylf
Solution facilement réalisable en interne pour une entreprise. Déjà testé il y a une quinzaine d’année a epitech (pour utiliser word alors qu’on été tous sous netbsd).<br /> Rdesktop est un protocole assez efficace par rapport à vnc etc, mais c’est comme tout il faut la connexion qui suit.<br /> Quant à mettre des infos de société parfois confidentielles dans une entreprise qui aime tout connaître de ses clients (Microsoft, Google etc…), Ce sont des choix qui me surprendront toujours.
Francis7
Cela ressemble à une interface web d’un NAS.<br /> Le système d’exploitation et ses applications s’affichent dans un navigateur via le réseau.
aazert
Alors je vois très bien ce que tu veux dire mais comparer un artisan et ses outils à une solution informatique clefs en main ou l’utilisateur n’apporte rien de plus que ce que MS va apporter avec son «&nbsp;cloud 360&nbsp;» ce n’est pas comparable.<br /> L’intérêt de MS est et à toujours été que son Os soit utilisé par un maximum de personnes, et là il le rend bien plus accessibles qu’en passant par un tiers.<br /> Alors tu vas me dire ton pain tu peux le faire mais avant d’en arriver au résultat d’un boulanger accroche toi… Ce qui n’est pas le cas avec MS qui sera strictement à l’identique et même plus accessible si c’est MS même qui le fourni.
setsunakawa
je comprend pas la nouveauté, une vm/dedié windows ça existe depuis plus de 20ans
norwy
Si MS ne change pas Windows, son ouverture, ses APIs, etc. et qu’il n’y a pas de différence entre les services Windows Cloud de MS et ceux d’un indépendant, gros (comme Amazon) ou petit (le data center local du coin), alors cette solution n’en sera qu’une parmi tant d’autres, évidemment MS rafflera la mise due à son image d’éditeur de l’OS<br /> si MS fait évoluer les services de Windows «&nbsp;dans son sens&nbsp;», avec tout ce que j’évoquais avant, alors il y aura bien un mouvement peut-être lent mais affirmé vers une situation de monopole<br /> Cela ne changera pas l’intérêt de MS vis-à-vis de ses utilisateurs mais je parle bien des intermédiaires qui sont au coeur de l’innovation entre l’OS et les services aux utilisateurs. MS pourrait être tenté, comme Apple l’a fait, d’éliminer cette couche d’intermédiation de services, à son profit et selon ses règles.<br /> Comme on ne peut pas faire de pari sur l’avenir, Wait &amp; See !
aazert
Quels services au juste ? (C’est une vrai question). Moi je vois ça plus comme ceci : Windows 11 sera assez centré sur son store et il semblerai sur celui d Android aussi (j’imagine qu’en installant une apk sur pc il doit y avoir un système de Royalties Google / MS), c’est aussi une accessibilité au game pass simplifiée. En bref Windows ne serai que l’outil pour payer des abos derrière, et dans ce sens plus tu as de store plus MS est gagnant.
Proutie66
C’est pas top pour les services indépendant. Mais ainsi va la vie.
norwy
Il semblerait que tu sois l’une des premières victimes du brainwashing façon GAFAM.<br /> «&nbsp;Au commencement, MS créa Windows et 10/11 et son store d’applications&nbsp;».<br /> Pour répondre à ta question:<br /> Ici on parle de Solutions Cloud autour de Windows<br /> Il y a donc des services pour les couches IaaS, PaaS et SaaS<br /> La sécurité et la localisation de ses données peut nécessiter l’ajout de couches de services propres à l’entreprise ou en conformité avec son industrie ou son pays<br /> Et là, je ne parle que de la partie exploitation mais tu peux y rajouter tout ce qui nécessiterai une flexibilité en terme d’architecture avec des options que ces indépendants proposent (voir carrément du custom) et des services applicatifs (cf. ce que le fondateur d’OVH souhaite offrir suite au rachat d’une boite de Shadow), alors que MS aura tendance à offrir un catalogue pré-câblé et basé sur ce qui les arrange eux, pas forcément les clients.<br /> Donc si tu penses juste à faire du Word avec des données lambda depuis un abonnement, ça passe.<br /> Mais si tu as un souci parce que tu dois garantir que tes données ne sont pas sous gouvernance du Cloud Act ou que tu veux juste exploiter l’OS comme ça t’arrange toi et avec tes règles, là déjà c’est un peu plus compliqué et ce n’est pas sûr que MS mettra à disposition ce qu’il faut pour t’arranger.<br /> On sait comment les GAFAM traitent leurs partenaires : «&nbsp;C’est ça ou rien !&nbsp;»
Hadory
J’émets quelques doutes sur le multi écran, généralement un ordi à distance n’aime pas trop ça…
aazert
Merci pour cette réponse claire et limpide. Effectivement je ne pensais pas à ce type d’utilisation «&nbsp;poussée&nbsp;». Quant à mon point de vue rassure toi je ne dis pas ça de manière enjoué mais cynique, j’ai bien peur que ce type d’initiatives de la part de MS serve à vendre des abos et services derrières.
mrassol
pas forcement, il y a des connecteurs onpremise pour faire le lien entre le cloud et le local
dredd
D’où ma question. Mais en ce moment (littéralement au moment où j’écris), je suis chez moi avec deux écrans et en RDP sur mon Desktop du bureau qui a aussi deux écrans et ça fonctionne pas trop mal. J’ai chaque écran de la machine distante affiché sur chacun des écrans physiques chez moi.<br /> Maintenant à voir sur sur des machines virtuelles dans le cloud c’est aussi simple.
Catstom
C’est quoi l’intérêt ??? Il faut déjà une machine de base équipée d’un OS pour faire tourner un OS… Autant acheter directement une machine Windows Native…
twenty94470
Tu peux utiliser un smartphone ou un client léger comme un raspberry. Une coquille vide qui a juste assez de puissance pour lancer un navigateur
Hadory
Ah tu arrives à avoir un dual screen de ton RDP si je comprends bien ?<br /> Pour le cloud, je sais que Shadow n’arrivait pas à rendre ça stable justement et la plupart des «&nbsp;cloud computing&nbsp;» fonctionnent en mono screen.
dredd
Oui oui, c’est bien ça.<br /> Pour tout dire, ce n’est que très récemment que je me suis rendu compte que ça fonctionne. En général je suis en remote via Ivanti ou Anydesk donc faut switcher entre les écrans du pc distant. La dans mstsc, faut juste cocher une option et ça marche.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

L'incroyable tablette Samsung Galaxy Tab S8 Ultra est à moins 20% !
Vous cherchez un smartphone à petit prix ? Vous êtes au bon endroit
Au Nebraska, Facebook transmet à la police les messages privés d'une jeune fille suspectée d’avortement illégal
Avec ce code promo ce PC portable devient encore moins cher
Voilà un prix plus qu'intéressant pour ce SSD Crucial de 1To
Le clavier sans fil Logitech POP Keys profite d'une belle promotion en ce moment
L'offre de RED sur son forfait mobile 80Go est toujours disponible !
Xiaomi présente lui aussi son robot humanoïde, mais dans quel but ?
Cet antivirus constitue une belle opportunité de protéger votre Mac !
Pour fêter le lancement de ses nouveaux produits, Samsung sort le grand jeu !
Haut de page