Comparatif des meilleurs systèmes d'exploitation (2022)

15 juin 2021 à 16h56
148

Avec une part de marché frôlant les 80 % sur les ordinateurs de bureau, Windows 10 est le système d’exploitation le plus utilisé par le grand public. Dans ces conditions, pourquoi se poser la question d’une alternative au navire amiral de Microsoft ?

Le plus populaire

Windows 10

Le plus populaire

  • Offre logicielle
  • Performant
  • Compatibilité matérielle
Choix de la rédac

Linux Mint

Choix de la rédac

  • Moderne
  • Simple à utiliser
  • Prêt à l’emploi
Top du top

openSUSE

Top du top

  • Stabilité élevée
  • Facile à configurer
  • Sécurisé

Car Windows 10 n’est pas en train de sombrer comme le Titanic. Mais les statistiques de Statcounter indiquent qu’il est en train d’être titillé par une flottille de « petits concurrents » sous linux (pas d’un point de vue qualitatif, mais uniquement en termes de part de marché). Concernant les OS, l’offre est donc devenue plus diversifiée. À chacun de choisir celui qui lui convient le mieux en fonction de ses besoins, de son éthique et de ses moyens financiers.

Windows, sinon rien ? Ce n’est plus vraiment le cas. Certes, la version 10 a permis de redorer le blason de Microsoft. Elle offre un confort (en termes de stabilité et de performances) à des années-lumière de Vista. Mais il existe aujourd’hui de sérieuses alternatives grand public pour travailler (un peu), s’amuser (passionnément) et se détendre (à la folie). Il faut que ça marche tout de suite, tel est le credo de nombreuses personnes. C’est le cas avec les OS de notre sélection. Reste toujours l’épineuse question des jeux vidéo : en dehors de Windows point de salut ou presque (via le cloud gaming). Évidemment, certains diront qu’on peut jouer sur Mac et sur un PC tournant sous Linux. Oui, mais au prix fort et avec une offre limitée (pour les Mac) et parfois après quelques heures pour la configuration (pour les machines sous Linux).

Comment choisir le meilleur système d’exploitation ? Aucun n’est parfait à 100 %. C’est une affaire de compromis en fonction de son profil, de ses usages, mais aussi de son éthique (protection de la vie privée, envie d’aider une communauté open source…). À partir des tests réalisés, ce comparatif analyse les performances et les fonctionnalités des trois systèmes d’exploitation les mieux adaptés à un usage grand public :

Windows 10

Windows 10 est la version la plus récente des systèmes d'exploitation de Microsoft. Depuis le début des années 2000 (Windows XP débarquant en 2001), les nouvelles versions se sont succédé tous les trois ans environ. Certaines sont restées dans les mémoires pour leur efficacité (XP), d’autres au contraire sont considérées comme des éditions pas vraiment réussies (Vista). Stable, performant et innovant, Windows 10 a permis de redorer le blason du géant américain. Seul gros point noir : ses multiples services récupérant des données personnelles sur nos usages…

Windows 10
  • Offre logicielle
  • Performant
  • Compatibilité matérielle
Le choix par défaut

Windows 10 a des concurrents. Mais il reste une référence pour le grand public. Avec cette version de Windows, c’est la garantie de pouvoir utiliser tous les logiciels (et les jeux) et les périphériques que l’on veut sans trop de soucis d’installation. Il existe des Macs surpuissants comme alternatives, mais ils restent très onéreux et la compatibilité matérielle et logicielle n'est pas aussi étendue (en matière de vidéo, les Mac restant cependant une valeur sure). Reste le talon d’Achille du géant américain : son Windows 10 est encore plus curieux que ses OS précédents !

Le choix par défaut

Windows 10 a des concurrents. Mais il reste une référence pour le grand public. Avec cette version de Windows, c’est la garantie de pouvoir utiliser tous les logiciels (et les jeux) et les périphériques que l’on veut sans trop de soucis d’installation. Il existe des Macs surpuissants comme alternatives, mais ils restent très onéreux et la compatibilité matérielle et logicielle n'est pas aussi étendue (en matière de vidéo, les Mac restant cependant une valeur sure). Reste le talon d’Achille du géant américain : son Windows 10 est encore plus curieux que ses OS précédents !

Bref, Windows 10 pourrait être le meilleur des OS si son éditeur se montrait un peu moins curieux… Windows récupère en effet des informations privées telles que nos habitudes vocales, l'historique de nos recherches, les statistiques de l'application et nos habitudes de navigation… À quoi servent tous ces volumes de données ? Officiellement, à améliorer la fameuse « expérience Windows ». On peut croire sur parole Microsoft ou être plus précautionneux et limiter les récupérations de données. Il existe des petits logiciels (mon préféré étant O&O ShutUp10!) permettant de désactiver différentes fonctionnalités et services qui récupèrent ce genre de données.

Disponible depuis juillet 2015, Windows 10 avait été annoncé comme étant la « plate-forme la plus complète de tous les temps » et accessible sur n’importe quel terminal et donc sur « tous les écrans ». L’échec des Windows Phone montre que l'éditeur a été un peu trop optimiste. En se recentrant sur l’une de ses principales activités grand public (les ordinateurs de bureau et portables, sans oublier les tablettes), Microsoft a été capable de développer un système d’exploitation qui tient la route, à la fois en termes de performance et d’ergonomie.

Microsoft met à jour Windows 10 environ deux fois par an. Chaque édition bénéficie de nouvelles caractéristiques et fonctionnalités afin d’améliorer la stabilité, l’ergonomie et la sécurité. En mai dernier, la « livraison » visait principalement à améliorer les performances et proposait quelques perfectionnements mineurs. Citons la possibilité d’afficher un menu contextuel en faisant un clic droit sur l'icône Windows située dans le coin inférieur gauche de l’écran. Si l’on fait un clic droit sur la barre des tâches, on découvre un menu permettant d'accéder rapidement à un certain nombre de préréglages concernant principalement des options d’affichage (applications actives, contacts, fenêtres empilées…).

Depuis la mise à jour d’octobre 2020, il est possible de modifier le taux de rafraîchissement de votre écran, une option très utile, en particulier pour les gamers. Le cloud étant devenu une norme pour les entreprises, mais aussi pour le grand public, Microsoft a introduit une nouvelle fonction de réinitialisation basée sur le cloud. À défaut d’avoir préparé une clé USB pour réinitialiser de Windows, il est possible de réinstaller à distance la même version de Windows que celle qui était en cours d'exécution. 

Ergonomie

Au fil du temps, Microsoft a considérablement amélioré l’ergonomie de son OS : une loupe pour voir plus grand certains éléments de l'écran, une optimisation de l'affichage des couleurs (pour ceux qui ont des problèmes de vue), l’activation du Narrateur pour lancer la lecture des éléments affichés à l'écran ou encore le recours aux touches rémanentes…

Afin de personnaliser Windows, vous pouvez redimensionner le menu Démarrer en faisant glisser sa souris sur ses bords, pour l’étirer, l’allonger ou le rétrécir. Il est également possible de renommer ses bureaux virtuels et de profiter d’une recherche « améliorée » de fichiers.

Mais son interface pourrait évoluer cette année. Microsoft travaillerait sur cette nouvelle version baptisée Sun Valley. L’éditeur pourrait s'inspirer du travail effectué sur Windows 10X.

windows 10

Compatibilité matérielle et logicielle

Ce système d’exploitation étant majoritaire, il n’est pas surprenant qu’il affiche une excellente compatibilité matérielle et logiciels. Tous les fabricants de périphériques et les éditeurs mettent à disposition des drivers et des versions compatibles avec Windows 10. Résultat, l’installation d’une imprimante ne pose pas de soucis dans la majorité des cas. Même constat pour les logiciels. C’est le seul système d’exploitation (avec MacOs dans une moindre mesure) à présenter cet avantage. Si les deux distributions Linux que nous présentons dans ce comparatif offrent une bonne compatibilité matérielle (la référence restant dans ce domaine Debian), elles pèchent par contre par une compatibilité logicielle plus réduite (tous les éditeurs ne proposant pas de versions Linux, à commencer par Microsoft avec Microsoft 365…).

Sécurité

Windows a la réputation d'être moins sûr que MacOs et Linux. Certes, sa structure diffère des deux autres. Mais la principale cause est due à la popularité de l’OS de Microsoft : les pirates développent en priorité des codes malveillants pour cet univers. Si demain, MacOs ou Linux affichaient des parts de marché élevées, il y a fort à parier qu’ils connaîtraient le même sort que Windows ! Pour réduire les risques d’infection, les utilisateurs de ce système d’exploitation doivent impérativement installer un antivirus (mis à jour de façon automatique), installer des logiciels chiffrant les données, protégeant les mots de passe (comme KeePass) et, surtout, être très vigilants lorsqu’ils reçoivent des emails (virus dans une pièce jointe), se connectent à des sites ou téléchargent des fichiers.

Conclusion

Windows 10 est plus intuitif, plus performant et plus facile à comprendre que les éditions précédentes. Les mises à jour semestrielles permettent de bénéficier d’un système d’exploitation en constante évolution, ce qui n’est pas le cas de MacOs ou des distributions Linux (sauf celles estampillées « Rolling release »). Seul bémol, certains Patch Tuesday ont donné quelques sueurs froides à certains utilisateurs (écran bleu lors de la vérification d’un SSD en décembre dernier). La compatibilité matérielle et logicielle est un gage de tranquillité. Cependant, vous rencontrerez probablement plus de bogues avec Windows qu'avec MacOs, Linux. Mais ces bogues sont rarement des erreurs fatales comme c’était le cas avec les versions précédentes.

Linux Mint 

Linux Mint est l’une des distributions les plus populaires depuis des années. Basée sur Ubuntu, elle permet de bénéficier d’un système d’exploitation prêt à l'emploi et incluant des logiciels propriétaires. Facile à utiliser, Linux Mint inclut aussi différents petits outils développés en interne et permettant de simplifier différentes taches. L’idéal pour un usage sans prise de tête, quelle que soit la configuration et les performances de son ordinateur.

Linux Mint
  • Moderne
  • Simple à utiliser
  • Prêt à l’emploi
La solution prête à l’emploi

Linux Mint a démontré, depuis des années, qu’il était possible d’utiliser quotidiennement une distribution Linux sans être un barbu féru de lignes de codes ! Oui, Linux Mint peut convenir pour un usage grand public c’est-à-dire pour consulter des sites, envoyer des emails, écrire des documents Word ou Excel et plus encore. 

La solution prête à l’emploi

Linux Mint a démontré, depuis des années, qu’il était possible d’utiliser quotidiennement une distribution Linux sans être un barbu féru de lignes de codes ! Oui, Linux Mint peut convenir pour un usage grand public c’est-à-dire pour consulter des sites, envoyer des emails, écrire des documents Word ou Excel et plus encore. 

Ce fork de Kubuntu (une base d’Ubuntu avec l’environnement de bureau KDE qui a été reprise pour refaire un nouveau projet) a été principalement développé et publié par le Français Clément Lefebvre. Comme toutes les distributions Linux, celle-ci contient de nombreux logiciels préinstallés (c’est l’une des grandes différences avec Windows, voire macOs, qui oblige à installer manuellement de nombreux logiciels) parmi lesquels : Firefox, Transmission (pour les torrents), LibreOffice (suite bureautique), GIMP (équivalent à Photoshop), Rhythmbox pour l’audio, VLC pour la vidéo ou encore Evolution pour ceux qui préfèrent travailler avec l’équivalent open source d’Outlook plutôt qu’avec Thunderbird. D'autres logiciels, qui ne sont pas installés par défaut, peuvent être facilement téléchargés en utilisant le gestionnaire de paquets de Linux Mint, appelé mintInstall, que l’on peut définir comme un App Store.

Il existe plusieurs dizaines de distributions Linux. Il y en a pour tout le monde. Mais pour un usage grand public sans prise de tête, on n’en compte qu’une poignée qui tient la route. C’est le cas en particulier de Linux Mint qui a été lancé en 2006 avec « Ada » comme référence. 

À la différence d’autres distributions, Linux Mint a développé en interne différents petits outils qui en facilitent l’usage au quotidien. Il y en a principalement trois (en plus de mintInstall) :

  • mintMenu : ce menu principal permet d’accéder à des options telles que l'installation et la suppression de logiciels, le filtrage, les sources et dépôts de paquets (sous Windows, il s’agit des logiciels), la gestion des sessions et de nombreuses autres options de configuration.

  • mintBackup : cet outil de sauvegarde peut permettre à l'utilisateur de sauvegarder et de restaurer des données. Les données peuvent être sauvegardées avant l'installation de la nouvelle version, puis restaurées.

  • mintSources : cet outil permet de gérer efficacement vos sources de logiciels sous Linux Mint. Il vous permet également en un clic de souris de trouver les miroirs les plus rapides disponibles près de chez vous.

Disponible depuis juin 2020, Linux Mint 20 (baptisée Ulyana) sort du lot avec une expérience prête à l'emploi qui a été optimisée. Cette édition inclut entre autres la prise en charge de l'échelle fractionnaire (y compris différentes valeurs d'échelle par écran), un outil de transfert de fichiers facile à utiliser et un gestionnaire de fichiers Nemo plus rapide et plus léger. Le résultat est un système d'exploitation très facile à utiliser, fluide et également très personnalisable. Comme les autres distributions, Linux Mint et les logiciels bénéficient, plus ou moins régulièrement, de mises jour. Et il n’est pas nécessairement de redémarrer son PC comme c’est souvent le cas avec Windows… Enfin, à la différence de Windows 10, Linux Mint (comme les autres distributions Linux) ne récupère pas de données personnelles.

Ergonomie

À la différence de Windows et de MacOs, les distributions Linux permettent de choisir parmi différents environnements de bureau. Linux Mint en propose trois :

  • Cinnamon : environnement par défaut qui a été développé principalement par et pour Linux Mint. C’est un bureau « moderne », innovant et riche en fonctionnalités.

  • MATE : bureau plus stable, plus rapide et qui utilise moins de ressources.

  • Xfce : environnement plus léger qui ne fournit pas autant de fonctionnalités que Cinnamon ou MATE, mais il est extrêmement stable et peu gourmand en ressources.

Quel que soit l’environnement de bureau que vous aurez retenu, l'apprentissage n'est pas plus difficile que la mise à niveau de Windows 7 à Windows 10.

linux mint

Compatibilité matérielle et logicielle

L’ajout de périphériques et en particulier d’une imprimante ne pose pas de problèmes majeurs et encore moins si vous avez une HP ou une Brother. Ces deux marques font de gros efforts depuis des années pour mettre à disposition des drivers Linux. HP propose aussi un petit programme de configuration appelé HPLIP. Linux Mint contient par défaut des éléments propriétaires et non libres : Flash, codecs (divX, win32), plug-ins, pilotes, etc. Il en résulte une configuration simplifiée et un accès multimédia instantané. Linux Mint propose aussi certaines applications non disponibles dans les dépôts officiels d'Ubuntu.

Si vous tenez impérativement à utiliser la suite bureautique Office de Microsoft, vous pouvez le faire en utilisant le logiciel de compatibilité Wine (mais le mieux étant la virtualisation de Windows avec VirtualBox).

Sécurité

Les inconditionnels de Linux ont coutume de dire qu’il n’y a pas de virus comme sous Windows. La réalité est un peu plus nuancée, car il existe quelques codes malveillants pouvant infecter une distribution. Néanmoins, pour limiter les risques, mieux vaut s'en tenir à des dépôts officiels de logiciels et à installer régulièrement les correctifs.

Conclusion

Windows 10 est une grande amélioration par rapport à Windows 8 et Windows 8.1, mais est-ce une raison pour ne pas voir ailleurs ? Et pourquoi pas du côté de Linux ? Quand on découvre et utilise Linux Mint, on comprend rapidement pourquoi cette question n’est pas stupide. Son atout ? Tout est préinstallé pour être utilisé immédiatement après l’installation et une première grosse mise à jour. Certes, ce n’est pas la seule distribution Linux à être « prête à l’emploi » (Ubuntu est aussi une référence). Mais celle-ci a la particularité d’intégrer des logiciels spécifiques et propriétaires pour en simplifier l’usage.

openSUSE

openSUSE est un système d'exploitation Linux polyvalent, complet et simple d'emploi. La dernière version, baptisée Leap 15.2, contient de nouvelles versions améliorées de nombreuses applications bureautique, multimédia et serveur. Elle est livrée avec plus de 1000 applications open source. Comme d’autres distributions, elle permet de choisir parmi différents environnements de bureau. Celui par défaut est KDE. Son interface ne dépaysera pas trop ceux qui ont passé des années avec Windows. Sa comptabilité matérielle limite les soucis d’installation de périphériques et notamment des imprimantes et webcam.

openSUSE L'alternative
  • Stabilité élevée
  • Facile à configurer
  • Sécurisé
La stabilité avant tout

Référence dans le monde Linux depuis le début des années 90, openSUSE affiche une stabilité remarquable. Les bugs sont extrêmement rares. Simple à installer et à configurer grâce à son outil maison appelé YAST, cette distribution satisfera tous ceux qui veulent passer à autre chose que Windows. Son environnement de bureau KDE permet de pousser très loin la personnalisation.

La stabilité avant tout

Référence dans le monde Linux depuis le début des années 90, openSUSE affiche une stabilité remarquable. Les bugs sont extrêmement rares. Simple à installer et à configurer grâce à son outil maison appelé YAST, cette distribution satisfera tous ceux qui veulent passer à autre chose que Windows. Son environnement de bureau KDE permet de pousser très loin la personnalisation.

openSUSE est l’une des plus anciennes distributions Linux. Fondée en 1992 en Allemagne, SUSE (acronyme allemand pour « Software und System Entwicklung » ou « développement de logiciel et de système »), est née d'un rapprochement avec SLS/Slackware. Ce sont les premières distributions à proposer un installateur de qualité pour Linux. La première version est sortie en 1994. Après différents rachats, qui ont quelque peu fait tanguer la distribution, le projet a retrouvé aujourd’hui une plus grande stabilité, car il est contrôlé par sa communauté.

openSUSE Leap est la version grand public, mais elle utilise les sources de SUSE Linux Enterprise (SLE), ce qui renforce aussi sa stabilité et ses performances.

La première version de Leap a été publiée en novembre 2015, avec la sortie de openSUSE Leap 42.1. La dernière version de Leap, (numérotée… 15.2), a été publiée en juillet 2020. Leap affiche une stabilité remarquable. Les bugs sont extrêmement rares comme j’ai pu le constater depuis des années. Le cycle de vie de 18 mois, pour la maintenance et les mises à jour de sécurité, est un gage de tranquillité.

À la différence d’autres distributions Linux, openSUSE peut être mise à jour vers la version supérieure en utilisant une image ISO (un fichier .iso) qu’on aura enregistrée sur un DVD. En démarrant son PC sur ce support, vous pourrez lancer la fonction upgrade qui est très simple à utiliser. Certes, rien ne vaut une vraie installation toute propre, mais pour l’avoir fait plusieurs fois, cette option est très satisfaisante. 

Ergonomie

Avec openSUSE, rien ne vous est imposé. Vous pouvez personnaliser votre système à volonté pour l'adapter à vos besoins et vos envies. L'environnement de bureau KDE est réputé pour sa flexibilité et sa facilité de personnalisation. Par exemple, depuis la dernière version, vous pouvez ajouter un widget d'alimentation qui indique l'état de la batterie des appareils Bluetooth. Un autre widget permet de rafraîchir plus rapidement les réseaux Wi-Fi. Enfin, un nouveau widget permet de contrôler la fonction Couleur pour que l’écran soit un peu moins lumineux le soir.

Certains disent que ces nombreuses options transforment KDE en une « usine à gaz » pas toujours facile à maîtriser. Bref, c’est une affaire de goûts… Si la personnalisation de votre bureau n’est pas votre priorité, vous pouvez choisir (au moment de l’installation de Leap) pour l'environnement GNOME est conçu pour être simple d'emploi et épuré. D'autres bureaux sont également disponibles, tels que Xfce et LXDE. 

openSUSE

Compatibilité matérielle et logicielle

L’installation de périphériques et de logiciels ou encore la gestion des utilisateurs peut s’avérer complexe pour ceux qui débutent sous Linux. Avec openSUSE, ce type de galère est limité grâce à YaST (« Yet another Setup Tool »). Développé par openSUSE, cet outil est considéré comme une référence en matière d’administration. Sa popularité s’explique par sa simplicité, son interface graphique attractive et la possibilité de paramétrer votre système rapidement pendant et après l'installation. Il suffit par exemple de cliquer sur une icône pour ajouter une imprimante. En quelques minutes, le bon driver sera trouvé et installé (attention, cette facilité n’est pas généralisée à toutes les marques. Encore une fois, mieux vaut avoir une HP ou une Brother). Même simplicité pour configurer des profils utilisateurs, gérer les paquets (logiciels et ajouter des dépôts officiels et communautaires) et régler le pare-feu intégré.

Sécurité

Comme toutes les distributions Linux, openSUSE garantit un niveau de sécurité élevé. S’appuyant sur SUSE Linux Enterprise, Leap bénéficie de correctifs de sécurité très réguliers.

Conclusion

Moins connu qu’Ubuntu et Linux Mint, openSUSE mérite largement d’être testé pour apprécier sa stabilité remarquable. Cette distribution est pré installée avec tous les logiciels indispensables pour un usage grand public, mais aussi professionnel. Son environnement de bureau par défaut est KDE. Personnalisable à l’extrême, il permet ainsi de disposer d’un système d’exploitation à son image. Chaque version d'openSUSE est supportée avec des mises à jour logicielles gratuites pendant 18 mois à partir de la date de sortie. Au-delà, il est facile de mettre à jour le système vers la version suivante via le DVD d'installation.

macOS

L'un des plus anciens messages promotionnels d'Apple pour les ordinateurs Mac et leurs logiciels était « ça marche tout simplement ». Cette philosophie est appliquée, avec plus ou moins de succès, à tout l’écosystème de la marque. Anciennement appelé OS X, MacOS Big Sur est une « machine » parfaitement rodée : on lance l’OS et tout marche sans soucis particuliers. Poyr tous ceux qui sont plus ou moins conforntés aux caprices de Windows (écran bleu, mises à jour régulières et parfois délicates…), MacOS Big Sur, c’est l’assurance de la tranquillité. Mais au prix fort…

macOS
macOS
  • Ergonomie
  • Sécurité
  • Stabilité
L'efficacité en version Premium

Avec MacOS Big Sur, c’est l’assurance de profiter d’une « expérience utilisateur » sans réels accros. Le système d’exploitation d’Apple s‘avère très stable avec peu de mises à jour.  Les personnes qui ont passé des années avec Windows ne seront pas dépaysées puisque les logiciels de Microsoft sont dorénavant disponibles sur MacOS Big Sur. Cet OS est également un excellent choix pour tous ceux qui ont un iPhone ou un iPad, car la synchronisation est (évidemment) parfaitement huilée.

L'efficacité en version Premium

Avec MacOS Big Sur, c’est l’assurance de profiter d’une « expérience utilisateur » sans réels accros. Le système d’exploitation d’Apple s‘avère très stable avec peu de mises à jour.  Les personnes qui ont passé des années avec Windows ne seront pas dépaysées puisque les logiciels de Microsoft sont dorénavant disponibles sur MacOS Big Sur. Cet OS est également un excellent choix pour tous ceux qui ont un iPhone ou un iPad, car la synchronisation est (évidemment) parfaitement huilée.

MacOS Big Sur d'Apple est la dernière version du système d'exploitation pour ordinateurs de bureau et portables de la marque. Testé depuis plusieurs semaines sur un MacBook, cet OS est rapide, stable, très agréable à l’oeil (mais c’est un avis personnel concernant l’interface) et regorge d'améliorations subtiles et significatives de l'interface.

Big Sur doit être considéré comme une étape importante (depuis le lancement d'OS X il y a près de 20 ans) dans la stratégie d'Apple pour uniformiser l'expérience utilisateur, quels que soient les appareils utilisés : les Mac mais aussi l’iPhone et l’iPad. Car Big Sur se rapproche de l'iOS, de quoi rassurer tous ceux qui ont un smartphone de la marque. Mais même ceux qui ont décidé de migrer vers MacOS après plusieurs années sous Windows ne seront pas dépaysés : les petites modifications et améliorations mineures atteignent l'objectif de rendre l'apparence et la convivialité de MacOS plus semblables à celles d'iOS que jamais auparavant. La question de savoir si toutes ces fonctionnalités sont
aussi utiles sur un ordinateur que sur un iPhone est une autre question à
laquelle j’ai encore du mal à avoir un avis définitif…

Le relookage (avec notamment des couches transparentes et translucides) est appréciable. Par exemple, la barre de menu du haut, auparavant blanche, est désormais translucide et adopte la couleur de votre fond d'écran. Le texte et les icônes de la barre de menu s'adaptent également, devenant blancs pour les fonds sombres et noirs pour les fonds clairs. Même chose avec les applications. Cela peut paraitre anecdotiques ou gadget pour certains, mais c’est finalement appréciable ; un petit confort supplémentaire.

Big Sur a aussi été l’occasion d’améliorer Safari. Comme presque tous les autres navigateurs, les onglets de Safari ont maintenant des favoris par défaut. Il existe aussi une nouvelle fonction de traduction native qui fonctionne aussi rapidement que Google Translate, mais qui reste un cran en-dessous de deepL.

Synchronisation oblige, l’Apple Arcade permet de lancer les jeux auxquels vous avez joué récemment sur tous vos appareils, directement à partir de l’onglet Apple Arcade. Grâce au tableau de bord intégré aux jeux, un coup d’œil suffit pour suivre votre progression et celle de vos amies et amis. Mais évidemment, ces fonctionnalités ne permettront pas de convaincre les gamers de délaisser leur PC sous Windows…

Ergonomie

Les plus grands changements dans Big Sur concernent l'interface qui bénéficie de dizaines d'améliorations qui la rendent plus pratique et intuitive que jamais. Apple continue de faire ressembler macOS à iOS. Par exemple, les barres latérales sont maintenant étirées sur toute la hauteur ce qui permet d’avoir rapidement une vue globale sur son activité. L’actualisation du Dock permet de d'avoir les mêmes icônes sur son ordinateur que sur son iPhone. Très pratique, le Centre de contrôle
permet d’ajouter des commandes et de glisser vos favoris dans la barre de menus, afin de l’adapter à vos besoins (comme sur de nombreux bureaux Linux…). Comme avec le bureau KDE (distributions Linux), il est possible d’ajouter de nouveaux widgets (d’Apple ou de tiers) au Centre de notifications et de personnaliser leur taille. Le centre de notification a également été complètement redessiné pour ressembler à celui d'iOS avec un ensemble de tuiles affichant les messages entrants, les événements du calendrier et bien plus encore.

macOS Big Sur © Apple

Compatibilité matérielle et logicielle

Apple propose une suite de programmes intégrés qui répondent parfaitement à tous les usages grand public : traitement de texte, tableur, messagerie, photos… Malgré tout, certains décideront de vouloir utiliser des logiciels connus de Microsoft comme la suite Office et Outlook. Pas de soucis, l’éditeur propose des versions compatibles MacOS Big Sur. Même si l’interface de Microsoft 365 diffère un peu entre une version Windows 10 et l’équivalent pour MacOS Big Sur, on retrouve facilement ses repères. À noter que les mises à jour logicielles se lancent à l’arrière‑plan et s’achèvent plus vite qu’auparavant. Concernant la compatibilité matérielle, tous les périphériques récents fonctionnent parfaitement.

Sécurité

Avec Big Sur, le navigateur d’Apple a bénéficié d’une importante mise à jour : Page d’accueil personnalisable, Agencement amélioré des onglets… Concernant la sécurité et la protection des données personnelles (cheval de bataille d’Apple contre les autres GAFAM), la marque met en avant Safari qui dispose d’une « Prévention intelligente » du suivi pour identifier les traqueurs et les empêcher d’établir votre profil ou de vous pister sur le Web. Comme des gestionnaires de mots de passe en ligne, Safari vous avertit si vos mots de passe ont été compromis. Apple ne se gêne pas non plus pour rappeler qu’il n’exploite pas les données de ses utilisateurs
à la différence de Microsoft. Néanmoins, une polémique a éclaté fin 2020 à propos de Gatekeeper : Apple collectait les adresses IP. Depuis, la marque a cessé de le faire et a assuré qu'elle avait purgé de ses bases celles déjà stockées. Elle a aussi actualisé une fiche d'explications sur Gatekeeper et ajouté des précisions sur le volet « vie privée » de ce mécanisme de vérification. « Dans cette affaire, c’est difficile de savoir si c’est intentionnel ou pas, mais je pense que c’était une erreur de la part d’une grosse entreprise comme Apple qui commence à multiplier les lignes de produits et qui, pour tenir les délais, va au plus simple », nous a précisé Tristan Nitot, ancien Président de Mozilla Europe et ancien DG de Qwant et auteur du livre « surveillance:// ». Reste la question des virus. C’est un fait, les codes malveillants sont beaucoup moins nombreux sous MacOS que sous Windows. D’ailleurs, macOS Big Sur intègre un volume système signé par chiffrement qui protège l’ordinateur contre les altérations malveillantes.

Conclusion

Les déçus de Windows, pour des raisons diverses et variées, peuvent s’orienter vers un Mac. C’est la tranquillité assurée et le plaisir de voir ses différents fichiers parfaitement synchronisés entre ses appareils (encore plus, si vous avez un iPhone). Qu’on aime ou pas, l’ergonomie de ce système d’exploitation s’avère intuitive, même si on a passé des années sous Windows. Justement à propos de l’OS de Microsoft, les possesseurs d’un Mac apprécieront de pouvoir travailler avec
leurs logiciels habituels comme Office ou Outlook. Revers de la médaille, s’offrir un Mac n’est pas à la portée de tout le monde et les gamers seront frustrés, car l’offre est moins riche que sous Windows.

Part de marché

En décembre, les statistiques de Statcounter indiquaient que Windows 10 détenait environ 77 % de la part du marché mondial des ordinateurs de bureau (81 % en France). Si l'on ajoute les ordinateurs portables, Windows 10 contrôle 40 % du marché mondial, ce qui en fait de loin le système d'exploitation le plus populaire au monde pour ce type d'appareils. Malgré la fin du support, Windows reste le second OS de Microsoft avec 18 % au niveau mondial et 11 % dans l’hexagone. Les différentes versions des systèmes d’exploitation d’Apple ont dépassé le 17 % (macOs 10.15 étant largement déployé à 68 % dans le monde et 60 % en France). Les autres alternatives arrivent loin derrière avec presque 2 % pour la pléthore de distributions Linux et 1,7 % pour Chrome OS.

Philippe Richard

Journaliste pro depuis 1990, je suis spécialisé dans la cybersécurité, l’open source, le cloud computing et… la charlotte aux chocolats (petit message aux attachés de presse pour des articles de compl...

Lire d'autres articles

Journaliste pro depuis 1990, je suis spécialisé dans la cybersécurité, l’open source, le cloud computing et… la charlotte aux chocolats (petit message aux attachés de presse pour des articles de complaisance…). Bref, un dinosaure de l’IT sans préjugés et curieux !

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
148
69
clockover
lol quand même cet article
tangofever
Mes enfants sont passés sous McBookPro pour les études et elles ne le regrette pas, j’ai toujours trouvé leurs prix excessifs au vu de la capacité du ssd pour le reste c’est mérité.<br /> Sous Windows depuis XP avec toutes les quelques galères que j’ai eue avec XP, Vista ce fut le coup de pied aux fesses, W10 j’en suis à ma troisième réinstallation suite à des pilotes matériel foireux du à leurs âges.<br /> Je prendrai bien un McBook si au moins ça existait dans les 600€ non d’occasion pour tout ce qui est essentiel à la vie courante et quasi-obligatoire, consulter ses mails, taper un document, etc…car quand on a un W10 qui plante et qu’à part un smartphone pour accéder au net, ben on est bien dans mouise.<br /> W10 est bien à part la lourdeur de connexion à son adresse outlook, live, msn, etc…il est quand même bien mais sur du matos mis à jour et encore.
mrassol
Arriver a mettre Linux et modernité dans la meme phrase … y’avait un challenge c’est pas possible
mrassol
tangofever:<br /> Je prendrai bien un McBook si au moins ça existait dans les 600€ non d’occasion pour tout ce qui est essentiel à la vie courante et quasi-obligatoire, consulter ses mails, taper un document, etc…car quand on a un W10 qui plante et qu’à part un smartphone pour accéder au net, ben on est bien dans mouise.<br /> Pour toi, prends un chromebook, c’est super fiable pour du petit usage
TotO
L’OS est surtout fonction de l’usage… Linux, ça fait 20 ans que tous les 5 ans c’est trop convivial faut tester, et en fait non. Windows est incontournable pour jouer. OSX si l’on a un Mac, ce n’est même pas une question qui se pose.
mrassol
TotO:<br /> Windows est incontournable pour jouer<br /> travailler
Baxter_X
Tout à fait d’accord. J’ai beau me forcer à y passer, je reviens toujours sous Windows. Et pourtant je suis admis système Linux.
mrassol
La meme ici
bmustang
C’est pas windows seul qui est mieux pour jouer ou travailler, c’est surtout l’offre hardware et la puissance qu’on ne retrouve pas dans l’univers apple par exemple, c’est incomparable et bien moins onéreux pour un usage similaire.
Adavo
Autant l’expérience Mac est top, autant y’a des choses qui m’agace et qui me semble tellement de base que je ne comprends pas pourquoi Mac OS ne les intègre pas.<br /> support des écrans externes sans bavures (si on est en dehors du sacro saint 110/220 ppp ça bave sur le texte alors que sous Windows en boot camp RAS<br /> inverser le scroll de la souris et du trackpad<br /> scrolling à la souris « fluide »<br /> Pour les deux derniers soucis, obligé d’installer un utilitaire « mos » mais ça la fout mal en 2021 !<br /> Après ce que j’apprécie<br /> le Touch ID pour les mots de passe<br /> le touchpad<br /> la stabilité<br /> la ligne de commande (au cas où)<br /> la synchro dans l’univers d’Apple (mail/photos/sms/FaceTime/copier coller/safari/…)<br />
kiwi5
@tangofever avec toutes les quelques galères que j’ai eue … haha ca sent pas la mauvaise foi deja toutes=/= quelques<br /> les enfants n’aiment pas etre differents et (il y a quelques annees du moins)tous les etudiants ont des macs, ne pas en avoir un c’etait comme se ramener en super 5 dans une concession porsche
wannted
Flash info: le meilleur OS c’est celui qui vous correspond.<br /> Merci, au revoir
ullbach
j’ai toujours un dual boot (deux ssd)<br /> un pour linux un pour windows 10. Les deux sont bien. Linux c’est stable, léger, nécessite parfois une petite connaissance supplémentaire si pas préinstallé<br /> Windows 10 est polyvalent mais moins fiable.<br /> Opensuse Kde est très pro. Je n’aime pas du tout mint. Je recommande pour un débutant du manjaro KDE ou du ubuntu (même si je n’aime pas gnome). Il y a aussi deepin V20, qui est un os chinois sur base linux, très orienté utilisateur, facile et esthétique. Il a tendance à remplacer windows en Chine, il aura donc un support matériel colossal (qui par richochet bénéficiera aux autres distributions linux mais attendons de voir ce que préparent les chinois sur la hardware et software), les deux ans à venir vont apporter des nouveautés majeures surtout si un pays comme la Chine pousse le jeu vers deepin os (avec son matos). Harmony OS sera aussi open source, mais une bonne partie des solutions proposées auront du code propriétaire à la manière d’un android
newseven
Linux Mint est une merveille .
claudemc
«&nbsp;Poyr tous ceux qui sont plus ou moins conforntés&nbsp;»<br /> article écrit sur Mac?
clockover
Le soucis du mac c’est qu’il n’est ni fait pour jouer ni pour travailler dès lorsqu’on est pas indépendant ou un petit groupe de travail qui bosse avec des solutions type SaaS web.<br /> Le clavier est merdique pour les connexion remote RDS, les connexion à des partages Windows tellement lourd pour rien et maintenant cette sortie du dualboot Windows avec le M1.
kiwi5
pour ceux qui parlent de fiabilite de windows il vous arrive vraiment des problemes? c’estpeut etre pas l’os le souci.<br /> periodiquement j’essayais linux (justement opensuse, parfois ubuntu) souvent je renonce a cause de la compatibilite avec les autres trucs que je fais tourner, et non je ne veux pas des equivalents moisis openmachin<br /> les macs je n’y ai pas touche depuis ceux avec le capot colore, et je n’avais pas adhere, ni beau ni pratique (sans doute habitue a windows a l’epoque, les deux boutons sur la souris… )
Nervantoss
Linux, le seul qui nécessite des lignes de commandes pour être exploitable, le seul de qualifié de simple…J’ai du mal à comprendre cette lubie à vouloir nous faire passer sur linux, vous pensez que le mec qui instal va pas se rendre compte en 30 min que c’est réservé à des professionnel?
_Troll
MacOS je n’ai jamais pu le telecharger et donc jamais pu l’esayer. Je ne comprends pas la presence de ce systeme dans cet article car ce n’est pas vraiment un OS.
Bombing_Basta
Nervantoss:<br /> le seul qui nécessite des lignes de commandes pour être exploitable<br /> Ce qu’il ne faut pas lire comme ânerie…
bxflo
@Nervantoss Je ne suis pas tout à fait d’accord ou alors tu n’as pas mis les pieds sur un Linux «&nbsp;Tout public&nbsp;» depuis longtemps.<br /> Si on prend un Ubuntu par exemple, tu peux te passer de la console dans 98% des cas pour une utilisation bureautique. La vraie difficulté d’être sur Linux, c’est changer ses habitudes pour s’habituer justement à de nouvelles choses (Interface, Soft…)<br /> Après oui, tu veux jouer sur linux, c’est compliqué car pas natif (Même si de plus en plus désormais). Tu veux faire du Photoshop sur Linux, va falloir prendre une alternative car pas natif.<br /> Mais dès lors que tu restes sur une utilisation bureautique par exemple, ça fonctionne très bien et pas besoin de toucher à la console.<br /> Mais je tiens quand même à dire que la console est si puissante, que beaucoup de débutant qui ce sont justement accoutumer à l’environnement Linux finissent souvent pas être tenter de faire leurs premier pas dans la console car on pourra dire ce qu’on veux, la communauté Linux est TRES active et Linux en général est TRES documenté ^^<br /> Etant moi même sur Manjaro en système principal, au moindre problème, je trouve la plupart du temps largement plus vite ma réponse au problème que lorsque j’ai un problème sur Windows malgré sa popularité mais qui fait que google me sort souvent 4 millions de résultats incohérent
Hulk69
«&nbsp;La console est si puissante&nbsp;» <br /> On s’en fou en 2021 personne ne veux taper des ligne de commandes a part des geeks!!! Je crois que les fan religieux de linux ne le comprendront jamais. C’est pas possible pour eux de comprendre donc autant abandonner. Aller votre OS est génial continuez comme ça et dans 20 ans vous passerez a 0.3% d’utilisateurs!
briceio
Après 15 ans passés sur macOS, j’ai décidé de passer sous Linux il y a un an. Au début c’est «&nbsp;difficile&nbsp;» de rompre avec les habitudes, la simplicité et il faut trouver de nouveaux réflexes. Mais après quelques mois on s’y fait et c’est un grand plaisir, certains softs sont très bons. Certes c’est difficile de passer de Pixelmator à Gimp, ou d’Office à LibreOffice (ou SoftMaker Office, ou WPS Office, …), mais au bout de quelques semaines on est comme un poisson dans l’eau, et avec une grande satisfaction, car il faut avouer que sur machine équivalente, c’est quand même bien plus réactif et stable (mac inclus). Perso je travaille avec (Docker, SoftMaker Office, … aucune difficultés à faire mon job, au contraire, et les fichiers produits pas Libre/Open/SoftMaker/WPS Office sont totalement compatibles avec Microsoft Office, aucun soucis) et je développe mes projets persos (UE4, Unity, JetBrains Rider/IntelliJ …) sans aucun problème (par ex. UE4 et Unity sont beaucoup plus stables et véloces, que sous W10 ou Mac: moins de plantage, mieux intégrés visuellement). Côté compilation mutlt-threadée alors là c’est le jour et la nuit. Et mon fils parvient même à jouer: CyberPunk 77 via Proton, Shadow of Tomb Raider en natif Vulkan. Bon certes on a pas encore accès à la collection complète de jeux Windows mais le choix est large et sa fonctionne. Pour la console c’est un faux débat, elle n’est clairement plus obligatoire (il y a une GUI pour tout), on l’utilise ou pas selon qu’on estime qu’elle nous fera gagner du temps ou pas. Et je tiens à dire que c’est la même chose sous macOS: perso je passais quand même 25% de mon temps dans le Terminal. Pas moins, pas plus non plus, que sous Linux.<br /> J’aime à me dire que si on ne fait pas le pas, c’est certainement pas les GAFAM qui le feront pour nous ou qui nous y pousserons. On en tire quand même une certaine satisfaction après l’effort… avec un NAS type Syno ou QNap on aboutit sur des systèmes complètement utilisables cloud-less et à mon avis pas trop dégueux côté sécurité et confidentialité
briceio
Dans 20 ans quand tout le monde sera sous un unique OS orienté Cloud et où il faudra montrer patte blanche pour se connecter, où les serveurs diront si tu avais le droit de prendre telle ou telle photo dans la rue, et où on sera facturés à la demi-seconde pour utiliser Adobe Photoshop ?<br /> Top comme projection, ça fait rêver ! Nos gamins seront tellement fières de ce que la génération de leurs parents auront mis en place. J’espère vraiment que notre OS minoritaire prendra le dessus… pour votre salut
mrassol
briceio:<br /> car il faut avouer que sur machine équivalente, c’est quand même bien plus réactif et stable (mac inclus)<br /> Pour les derniers mac sous x86 c’était flagrant de lenteurs, j’avais eu un i7 16 … quelle bouse
Popoulo
Ca fait 20 ans qu’ils disent que dans 20 ans ceux de moins de 20 ans seront fiers de pouvoir dire qu’îls mettent en place un truc utilisable dans 20 ans.
trollkien
Mint sur mon pc fixe (gaming), LMDE sur mon laptop (parerasse), entièrement satisfait.<br /> A savoir que je ne sais comment, mint est plus stable que Ubuntu, il n’a pas ces petits bugs récurrents que l’on a sur Ubuntu (ce pourquoi j’ai basculé chez eux petit à petit).<br /> Pour l’asticot plus haut, la ligne de commande n’est aucunement nécessaire de nos jours, mais pour ceux qui en connaissent les 20/80, cela permet de faire certaines taches de facon plus rapide qu’en mouseclick, et c’est une gymnastique qui s’automatise au mème titre que l’était dos, ou powershell, et le nouveau terminal de microsoft.
tux.le.vrai
Merci à Clubic pour cette synthèse.<br /> Concernant, linux, je note une erreur. Les distributions qui ne sont pas en rolling realease recoivent également des mises à jours importantes.<br /> Cela peut-être le cas pour des version du bureau KDE plasma, ou un autre d’ailleur.<br /> (C’est le cas avec Mageia)
tux.le.vrai
Concernant l’accessibilité : les lignes de codes sous linus, c’est une possibilité complémentaire. Moi, je n’en tape jamais. Tout est paramétrable avec l’interface graphique avec Linux Mageia, qui a un centre de contrôle (équivalent panneau de configuration)
tux.le.vrai
Avec Linux à présent, on peut tout faire avec une belle interface conviviale.<br /> Ajouter à cela la stabilité et la sécurité, on est tranquille.<br /> Les jeux sont également possibles.<br /> Alors oui, avec Linux Mageia, c’est top <br /> https://distrowatch.com/table.php?distribution=mageia<br /> https://www.mageia.org/fr/<br /> le forum en francophone, très dynamique :<br /> Mageia Linux Online<br /> Forum<br /> Toutes les catégories du forum du site Mageia Linux Online.<br />
carinae
Haaa je me souviens de ces débats passionnés sur Clubic ou les linuxiens nous soutenaient que dans 20ans Windows bulshit n’existerait plus car pas assez sécurisé, trop de virus, sans intérêt…. Maintenant on y est et finalement Linux a ses virus, ses défauts…est toujours a la même place, Windows étant très largement majoritaire …Bref les 2 systèmes cohabitent et ce n’est pas plus mal
fredolabecane
Sponsorised by Microsoft?
kyosho62
La réponse est dans l’article.
KlingonBrain
« La console est si puissante » <br /> On s’en fou en 2021 personne ne veux taper des ligne de commandes a part des geeks!!! Je crois que les fan religieux de linux ne le comprendront jamais. C’est pas possible pour eux de comprendre donc autant abandonner. Aller votre OS est génial continuez comme ça et dans 20 ans vous passerez a 0.3% d’utilisateurs!<br /> Je ferais remarquer que Windows et MacOs proposent aussi la ligne de commande. Et cela pour les mêmes raisons que Linux.<br /> L’usage du shell, ce n’est ni par nostalgie, ni par religion, mais parce que c’est un outil puissant qui offre des possibilités que la souris ne permet pas de manière aussi confortable.<br /> Il y a des utilisateurs qui veulent rester des débutants toute leur vie et rester limités à 1% de la puissance de leur ordinateur. Et d’autres qui veulent aller plus loin et qui sont prêt à apprendre un peu pour pouvoir faire tellement plus de choses. Chacun son choix.
ultrabill
clockover:<br /> Le clavier est merdique pour les connexion remote RDS, les connexion à des partages Windows tellement lourd pour rien et maintenant cette sortie du dualboot Windows avec le M1.<br /> Pour travailler dans un environnement 100% Microsoft le meilleur OS serait Windows ? Merci Captain Obvious, quel scoop
ultrabill
bxflo:<br /> Si on prend un Ubuntu par exemple, tu peux te passer de la console dans 98% des cas pour une utilisation bureautique.<br /> C’est toujours 2 poins de trop pour un usage aussi «&nbsp;basique&nbsp;».
PaowZ
C’est un topic à trolls, par excellence, ce sujet… Le «&nbsp;meilleur&nbsp;» dans quoi ? Pour faire quoi ? Jouer ? Étudier ? Faire du calcul scientifique ? Candy Crush ? Miner ?<br /> Quant à la lecture de propos comme…<br /> Aller votre OS est génial continuez comme ça et dans 20 ans vous passerez a 0.3% d’utilisateurs<br /> …alors que la majorité des serveurs tournent avec un noyau linux… L’écrasante domination de Linux dans le Cloud : vers 90% de part de marché<br /> Bref…
KlingonBrain
Haaa je me souviens de ces débats passionnés sur Clubic ou les linuxiens nous soutenaient que dans 20ans Windows bulshit n’existerait plus car pas assez sécurisé, trop de virus, sans intérêt…. Maintenant on y est et finalement Linux a ses virus, ses défauts…est toujours a la même place, Windows étant très largement majoritaire …Bref les 2 systèmes cohabitent et ce n’est pas plus mal<br /> En même temps, ils n’avaient pas tort. D’une certaine façon, le Windows de l’époque et bel et bien mort. Le nom est resté, mais tellement de choses ont changé sur le plan interne.<br /> Et non, Linux n’est pas du tout à la même place qu’a l’époque.<br /> Android, utilise un noyau Linux.<br /> Chrome Os est un dérivé de Linux.<br /> Une grande partie des serveurs qui font tourner le web et les plus grandes sociétés de la nouvelle économie sont sur base Linux.<br /> Énormément d’appareils (Télévision, bornes, boitiers, Box des Fai, Nas, etc) que vous utilisez dans votre quotidien utilisent une base Linux.<br /> Une grande partie des supercalculateurs utilisent Linux.
Metaphore54
Pour ma part Windows me suffit, mac os est trop cher pour moi et je n’ai pas envie de me prendre la tête avec Linux.<br /> Windows 10 fonctionne très bien sur du vieux matériel, le mien à plus de 10 ans et fonctionne plutôt bien dans cet environnement.
trollkien
Ce que je ressens des commentaires, c’est que les pro windows qui se moquent de linux sont des utilisateurs basiques qui utilisent leur pc comme une console de jeu, gaming et You(tube?) ; et qui ne semblent même pas connaître les capacités de leur OS chéri (sur le quel je ne crache pas car l’ayant utilisé, même partiellement, jusquà l’arrivée de W10.<br /> La plupart des linuxiens de ma génération (40-50) sont des gens qui se sont intéressés et ont utilisé windows, puis linux, avec une approche différente, que ca soit pour le perso ou le pro, sur une utilisation «&nbsp;power user&nbsp;», la ou la plupart ne font que survoler les choses, même en utilisant l’outil informatique au quotidien.<br /> On ne pourra jamais être d’accord a cause cet différence d’approche de l’outil informatique, de ce que l’on veut en faire et de ce qu’il nous apporte.
ben_car
En quoi macOS n’est pas un OS ?
ben_car
Prépare toi a un choque The new Windows Terminal - YouTube<br /> Même chez Microsoft tu a souvent des lignes de commande dans la doc Windows.
Peutch
J’ai ressuscité un portable de 18 ans qui tournait sous XP grâce à LInuxMint et un investissement de 40E pour de la mémoire et un petit SSD. Evidemment cela reste pour une utilisation en bureautique et du web (on est pas obligé de regarder des vidéo en 4K :)).<br /> De nombreux PC en parfait état sont inutilisables à cause d’OS beaucoup trop lourd pour eux.
_Reg24
Le choix de l’OS est dépendant de l’usage qu’on en fait.<br /> Sur mon PC privé, en tant que joueur, c’est Windows.<br /> Cote pro, on utilise des softs qui ne tournent que sur Windows, donc pas le choix.
chivito
J’ai tenu sur linux 12 ans… Le passage à mac a été une grosse avancée en terme de compatibilité avec les logiciels spécifiques utilisés dans mon domaine ou de stabilité.<br /> Dell a toujours la fâcheuse tendance de mettre du matériel mal supporté par linux dans ses portables (ils le font exprès pour sûr). Difficile de revenir en arrière. Linux reste l’os des serveurs j’utilise et c’est mieux comme ça.
wawa911
Cela fait plusieurs années que j’installe des distribution linux depuis les premières RED HAT, mais finalement je fini toujours par revenir à windows…
Znuf
j’utilise autant la console sous windows que sur linux. C’est tellement pratique, précis et rapide la console.
pjc
Ben il est où OS/2 ??<br /> Quand ce débat stérile est apparu, c’est OS/2 qui avait le rôle principal !
tangofever
J’y ai songé mais 32 à 64 go en emc ça fait léger et pour avoir un bon modèle c’est 500€ minimum
Moms73
Je suis travailleur indépendant en service informatique, je tourne sous GNU/Linux depuis 20 ans, donc j’ai pu constater son évolution vers le haut, pas comme Windows ou MacOS, dont tous les utilisateurs honnêtes reconnaissent que les meilleurs millésimes ont été WinXP (2001), et Snow Leopard (2009), bienvenue dans le passé !<br /> À ce jour j’observe :<br /> que mes clients m’appellent pour des problèmes sous Windows. Vrai que le 10 fait partie des «&nbsp;moins pire&nbsp;» Windows, mais niveau vie privée, il faut en effet tout désactiver tellement il y en a. L’interface n’est pas spécialement joli ou ergonomique, comparé aux différents Bureaux Linux, utilisables avec clavier et souris pour une vraie expérience utilisateur novatrice.<br /> J’ai installé Linux sur les machines de purs débutants, en tout cas pas des pros de l’informatique comme certains essaient de nous faire croire, et je n’en entend plus parler puisque les gens me disent que ça tourne nickel, sans malware ni autres virus. Pas de blocages lors de mises à jour, comme avec Windows 10 où il faut redémarrer dix fois pour 300 Mo de MAJ. LibreOffice est largement suffisant pour l’usage courant (tout le monde ne fait des croisés dynamiques, pardon), et même le monde des gamers s’y met (je ne suis pas dans le game donc je peux pas en dire plus).<br /> Je rappelle enfin que nombre de calculateurs en universités, centres de recherches, noeuds d’internet etc… sont des Unix ou Linux, pas du Windows, y’a peut-être une raison. Linux, considéré comme un cancer par Microsoft à une époque, est aujourd’hui mis en oeuvre pour sa techno Azure, juste avec ça on a tout dit je pense.<br /> J’ai utilisé plusieurs distributions depuis toutes ces années, et oui Linux Mint (y compris en Debian Edition), est très bien.<br /> Donc que chacun y trouve son compte c’est l’essentiel, ceux qui préfèrent Renault à VW ont tout à fait le droit.
Fatima
Ça va faire maintenant 15 ans que jutilise Ubuntu / Fedora .<br /> A part quelques bugs à chaque migration LTS tout les 5 ans vite corriger dans la journée , aucun soucis .<br /> J’ai un Windows à coter en cas où pour des logiciels spécifiques , mais rarement utilisé
aazert
Mince alors d’un côté on en a un qui s’insurge que Windows va devenir un big brother totalitaire (source : dans sa tête), qu’il faut absolument une alternative salvatrice sous le nom de linux et de l’autre un autre membre qui nous parle d Androïd… Cherchez l’erreur.
Hulk69
Operating System Market Share Europe | StatCounter Global Stats
ultrabill
PaowZ:<br /> …alors que la majorité des serveurs tournent avec un noyau linux… L’écrasante domination de Linux dans le Cloud : vers 90% de part de marché<br /> Bref… <br /> Un OS soit très bon pour un usage particulier n’en fait pas un OS très bon pour faire tout le reste.<br /> Bref…
Nerva
LibreOffice n’a pas grand-chose à envier à MS Office, si ce n’est l’aspect esthétique. Pour ce qui est des différentes fonctions, quand on voit le faible niveau d’usage de la grande majorité des utilisateurs, la puissance logicielle de la suite et ses possibilités (ainsi que des autres) sont presque anecdotiques.<br /> Ah oui, LO gère très bien les tableaux croisés dynamiques. La différence avec MS Office : le nombre minimaliste de tutoriels en tout genre pour LO que l’on trouve sur Internet. Ça des années que j’ai mis MS Office au placard et tout comme pour l’OS, je ne reviendrai pas en arrière non plus avec la suite bureautique…
mrassol
si tu ne fais que de la bureautique / web t’a pas besoin de plus au pire, un petit NAS / cloud
mrassol
Outlook (qui fait partie de la suite office) … y’a AUCUNE equivalence sous linux … AUCUNE !
BROTO
Les pilotes matériels, c’est un peu le point faible de WINDOWS 7 et 10<br /> Personnellement, j’ai galéré un max pour connecter des enceintes musicales, alors que avec un Iphone ou Ipad, ça marche en «&nbsp;plug and play&nbsp;». Pas besoin de rajouter des «&nbsp;dongles&nbsp;» ou autres interfaces …
Hulk69
Alors explique moi pour quoi faire c’est plus rapide?
TNZ
Et https://outlook.office365.com/ … ça ne fonctionne pas peut être ?
mrassol
Ca n’est pas la meme chose … ca dépanne, mais ca ne fait pas le taff completement
webfree79
l’avantage de Linux est qu’il existe toujours une (ou plusieurs) distributions correspondants à ses usages et ses connaissance. Je m’y intéresse depuis plusieurs années et je viens de m’y remettre après avoir fait une pause de près de 10 ans ! Clair que je n’utiliserais pas de Gentoo ou de Calculate Linux trop pointu pour moi, je ne suis ni codeur, ni programmeur, juste un léger passionné d’informatique. Justement j’en ai testé pas mal ces derniers temps pour en faire mon os principale sur mon PC portable. On parle souvent de Linux Mint pour passer à Linux et à juste raison puisque c’est plutôt facile, beau et stable. Mais il y à aussi les distributions Zorin, Solus ou KDE Néon qui ne sont pas non plus à négliger, voir même une Manjaro KDE par ex. Pour l’instant je reste sur Mint Cinnamon, mais je vais peut-être me re-pencher sur OpenSuse KDE. Après pour un usage Pro dans le multimédia (photoshop, Première, Cubase ou Protools…etc…) difficile de faire ça sous Linux, même si GIMP, Kdenlive, voir même Da Vinci Resolve ou Ardous 6.5 peuvent suffire pour remplacer les logiciels pré-cités, il faut souvent repartir de zéro pour s’y mettre et c’est plus ça qui rebute, plutôt que de dire qu’on arrive pas aux mêmes résultats. Mais honnêtement pour Mme Michu, je pense que Zorin ou Mint est certainement plus facile à utiliser que windows (quelle ne sera pas maintenir à jour, ni évite les virus, spywares et autres joyeusetés qui sont courantes sous windows).
maxidom
J’utilise Ubuntu a la place de win10 , facile a installer ,rapide et il configure tout les périphériques…Ca manque un peu de logiciels performant, mais c’est gratuit ,ce n’est pas négligeable …Il faudrait faire comme la Russie ,virer Microsoft des ordinateurs tout simplement .C’est imposé à l’achat d’un ordi ,Gates a encore la main la dessus …Dommage que Mac c’est cher …Voila , bonne soirée Max
domino91
Arrêter de parler sans cesse de jeux ! Un ordinateur ça ne sert pas qu’à jouer ! Il y a des consoles pour ça ! Sur Windows 10, les bureaux virtuels sont inutilisables, le moteur de recherche est basique, pour quelqu’un qui veut travailler avec plusieurs applis ouvertes c’est vraiment pas au niveau de macOS. Quant à Linux, l’interface graphique est cra-cra , il faut sans cesse mettre à jour le système et les applis…
vidarusny
pour quelqu’un qui fustige linux… tu lui proposes un noyau linux
vidarusny
C’est vrai les ligne de commande c tellement merdique que Windows n’a pas de powershell… bon sur le fond il est vrai que ca dépend de sont utilisation.
juju251
domino91:<br /> Sur Windows 10, les bureaux virtuels sont inutilisables<br /> En quoi sont-ils inutilisables ?<br /> domino91:<br /> Quant à Linux, l’interface graphique est cra-cra<br /> Ca dépend des gouts, évidemment, mais les interfaces sous Linux (oui, parce qu’il y a le choix) ont tout de même faits des progrès depuis des années.<br /> Bon, après, vu que les logiciels n’emploient pas tous les mêmes bibliothèques d’éléments graphiques, ça donne un ensemble assez hétérogène et c’est vrai que cela peut paraitre bof.<br /> Mais ceci étant dit, sous Windows, les logiciels Win32 et les applications UWP cohabitent et là aussi, il y a une certaine hétérogénéité.<br /> domino91:<br /> il faut sans cesse mettre à jour le système et les applis…<br /> Bof … Cela dépend des réglages que l’on fait, mais les mises à jour peuvent être transparentes et demandent assez rarement de redémarrer la machine.
kiwi5
on ne devait pas participer aux memes debats, certes taper sur windows il y avait du monde mais vers 2007 deja, beacoup de gens aimaient macos ou voulaient rester sur xp. Un peu plus tard arrivent les fanatiques de seven.<br /> Linux c’est toujours les memes debats mais il n’y a jamais d’exemples qui font faire wow ou moi je veux faire ca.
Tux-LSDM
La lecture de cet article (Vente liée — Wikipédia) devrait vous éclairer sur certaines pratiques commerciales.<br /> Quand à ceux qui affirment qu’il est impossible d’utiliser Linux sans passer par la console, qu’ils veuillent bien me dire depuis combien de temps ils n’ont pas utilisé Linux. Ils faut savoir un peu regarder autour de soi et ne pas dire n’importe quoi.<br /> Pour ma part, j’ai quitté Windows depuis plus de 12 ans, les choses ont bien changé et l’ensemble Mageia et KDE me vont bien (avec un PC un peu musclé).
Tux-LSDM
Pour les musiciens, il est bon de citer Musescore.
NEO-PENPEN
MAAAAIS pourquoi Clubic ne parle jamais de DEBIAN ? avec un gnome comme interface graphique, impossible de revenir sur mac ou windows après ça.<br /> Alors peu être par ce qu’il est particulièrement libre et faut compiler son petit driver wifi à la main. Mais c’est au bas mot, 5 commandes terminal. (après il existe une version avec tous drivers intégrés sur le site) J’aime bien mint et ubuntu, mais Debian, vous serez surpris : perso je trouve que c’est ubuntu en mieux et en plus clair. Et puis cet aperçu sur la touche windows, c’est juste du génie. vive gnome sérieux, c’est vraiment propre.<br /> Pour le boulot je me suis senti bien plus à l’aise (il y a dix ans, quand j’ai essayé linux, c’était encore en chantier sur pas mal de chose) et la, finalement la transition vers les logiciels libres est devenu aujourd’hui très accessible si l’on creuse le magasin d’application et quelques git par ci par là. J’ai trouvé un remplaçant presque plus efficace à chaque fois, c’est quand même impressionnant (y compris sur la compatibilité des fichiers). Et si la carte graphique ne tourne pas a fond, pareil, on installe un x server nvidia ou amd et ça carbure. C’est la folie perso, un tel os gratuit sans télémétrie, au top de la sécurité en plus, ça suit le redhat en ligne droite.<br /> Maintenant, ll me tarde de jouer pour voir les progrès sur ce secteur et de tester davinci resolve aussi
louchi
Xubuntu, puis aussi Kubuntu (devenu light), depuis plus de 6 ans, c’est top et plutôt joli (KDE).<br /> Pas de grosses mises à jour à la Windows de plus de 1 Go…boot hyper rapide, pas de virus/malware etc…<br /> Pour mon taff aussi (dévelopeur et sys admin), Kubuntu depuis un bon moment.<br /> C’est stable, ça bronche pas, le processeur monte pas dans les tours sans qu’on sache pourquoi comme sous Windows etc.<br /> Et un PC sous Windows 10, pour jouer (il me sert qu’à ça).
newseven
Oui et non<br /> Il y a un interface qui rassemble des milliers de logiciel de tout sorte et qu’il est d’une facilité déconcertant pour installer tout sorte de logiciel .<br /> Comme Vlc , nvidia , Steam et bien sur (( wine qui est je t’avoue qui va nécessiter des ligne de code parce-que le lien ne fonctionne pas bien . ))<br /> Comme le logiciel qui est dans le répertoire Pitivi pour le montage vidéo qui est de loin mon logiciel préféré " très simple " , " très stabilité " , " rapide " , " exploitation du gpu " et surtout compatible avec tout les normes mp4 vs vega qui ne l’est pas .<br /> Par-contre mac est quand même d’une réputation irréprochable pour le montage vidéo mais mac = $$$$$ et linux c’est gratuit et il est pratiquement aussi performance qu’un mac .<br /> Ha oui je n’est jamais mais absolument jamais eu de problème de plantage avec se logiciel Pitivi .<br /> Juste vlc qui fait planter parfois mon linux <br /> Aussi des problèmes de son avec de la sortie hdmi qui devient un son ca-canne sur certain site youtube ?
Hulk69
mac = $$$$$ C’est même plus vrai de nos jours…<br /> un macbook air ≈ Dell XPS 13 ≈ Huawei Matebook ≈ $1000<br /> J’ai l’impression que certain d’entre vous sont reste avec des préjuges qui sont vieux de plus de 10 ans
Muadeeb
Ben moi j’utilise Debian. Qui répond parfaitement à mon usage.
domino91
Travaille une fois dans ta vie sur Mac et tu verras ce que c’est que des bureaux virtuels utilisables. Sous Windows, le fonctionnement n’est pas le même et franchement cela les rend inutilisables. Exemple : J’ouvre dans le bureau 1, l’application X puis je passe au bureau 2, j’ouvre l’application Y. Si dans le bureau 2, je clique dans la barre de tâches en bas (comme le dock sur Mac) sur l’application X que j’ai ouverte dans le bureau 1, et bien Windows ouvre une autre instance de l’application X dans le bureau 2. Sur Mac, le système bascule automatiquement dans le bureau où a été lancé l’application soit le bureau 1. Et il ne créé pas plusieurs instances. Ce qui sous Windows rend les bureaux virtuels inutilisables. Je veux X dans le bureau 1 avec le document que j’ai ouvert et Y dans le bureau 2 et je ne veux pas avoir X dans le bureau 1 &amp; 2 parce que mon document est dans le bureau 1 et pas dans 2. Sinon ça ne sert à rien. Tu as compris ??? Il y a peut être un réglage à faire mais la plupart des utilisateurs ne vont pas passer du temps à chercher ça, ils vont juste constater que ce n’est pas utilisable, ça ouvre des instances des applis partout et ça ne bascule pas automatiquement sur le bureau où a été ouverte l’appli la première fois ! Ca oblige à se rappeler dans quel bureau est ouverte telle ou telle appli et à faire la bascule manuellement vers le bureau où elle se trouve pour ne pas se retrouver avec n instances ouvertes partout…<br /> Quant à Linux, tu planifies les mises à jour, ouai, ouai ! Lorsque les mises à jour se déclenchent alors tu en as pour 1h ou plus, le PC est inutilisable, c’est cool !.. Ouai, ouai …<br /> Avec toutes ces mises à jour, Linux semble un système jamais fini, jamais stabilisé et utilisable…
ullbach
une horreur
clockover
Utiliser un service RDS ou un serveur de fichier Windows c’est sûr que c’est un environnement 100% Microsoft.<br /> Merci capitaine surinterprétation.<br /> Quand au fait d’avoir un grand parc d’ordinateurs ce n’est pas synonyme de l’avoir en Microsoft mais comme il n’y a pas le choix niveau gestion…
mrassol
domino91:<br /> Il y a peut être un réglage à faire mais la plupart des utilisateurs ne vont pas passer du temps à chercher ça, ils vont juste constater que ce n’est pas utilisable, ça ouvre des instances des applis partout et ça ne bascule pas automatiquement sur le bureau où a été ouverte l’appli la première fois !<br /> Les utilisateurs Windows n’utilisent pratiquement pas les fonctions de bureau virtuels <br /> vidarusny:<br /> pour quelqu’un qui fustige linux… tu lui proposes un noyau linux<br /> Et pire, je m’en sert tous les jours pour administrer des serveurs. C’est un tres bon OS, mais pas pour du desktop
ultrabill
RDS c’est le bureau à distance Windows, donc Microsoft. Et le partage de fichiers Windows bah c’est pour Windows, donc Microsoft.
domino91
Tu m’étonnes qu’ils ne l’utilisent pas ! C’est pas utilisable ! Sur Mac on l’utilise énormément ça permet de bien séparer les activités. Un bureau pour le développement d’applications par exemple, un autre pour surfer sur le web, un autre pour la bureautique etc…<br /> On n’a pas toutes les fenêtres les unes par dessus les autres et sur un seul bureau !
domino91
je ne doute pas que linux soit super stable ! Mais en desktop c’est toujours pas au niveau d’un Windows ou du Mac !!! Même Chrome OS serait plus intéressant pour M. tout le monde
TotO
Même pas. Pour travailler n’importe quel de ces OS fait l’affaire.
Zosobk
Sujet à troll quand même.<br /> Linux vs Windows vs macOS ?<br /> Quel intérêt de les comparer, ce sont tous de très bon OS. En revanche l’utilisateur cible n’est pas du tout le même.<br /> Linux: serveurs, utilisateur avancé soucieux de l’open source + données, administrateur, tech réseau ,développeur web android ou linux<br /> Windows: tout utilisateur novice moyen ou avancé, pro, gamer, créatif, admin, tech, développeur etc…<br /> Mac: utilisateur novice moyen et avancé soucieux de stabilité + de l’écosystème, créatif, pro (selon le domaine), développeur web et écosystème apple
mrassol
Quand ton systeme gère correctement les fenetres maximisées, pas besoin de bureaux virtuels … et c’est pas le cas avec OSX …
KlingonBrain
Sujet à troll quand même.<br /> Linux vs Windows vs macOS ?<br /> Quel intérêt de les comparer, ce sont tous de très bon OS. En revanche l’utilisateur cible n’est pas du tout le même.<br /> Linux: serveurs, utilisateur avancé soucieux de l’open source + données, administrateur, tech réseau ,développeur web android ou linux<br /> Windows: tout utilisateur novice moyen ou avancé, pro, gamer, créatif, admin, tech, développeur etc…<br /> Mac: utilisateur novice moyen et avancé soucieux de stabilité + de l’écosystème, créatif, pro (selon le domaine), développeur web et écosystème apple<br /> «&nbsp;ce sont tous de très bon OS&nbsp;»<br /> Personnellement, ce n’est pas moi point de vue.<br /> Bien sûr, du point de vue de l’utilisateur de base, limité à des usages très basiques, comme le fait de surfer sur internet, tous les Os se valent.<br /> Mais c’est un peu comme si on affirmait que toutes les voitures sont bonnes parce que monsieur Michu arrive à faire le tour du pâté de maison avec.<br /> Il y a tellement de choses plus intéressantes qu’un vrai pilote et un vrai mécanicien pourraient nous dire sur ces voitures. Et des choses qui peuvent affecter aussi monsieur Michu au détour d’un virage, ou sur la facture d’entretien à long terme. Et dont ce dernier n’a pas du tout conscience.<br /> Monsieur Michu est peut être très content du fast food ou il va déjeuner tous les midi. Pourtant, un médecin pourrait lui expliquer pourquoi il aurait intérêt à changer d’habitude pour son bien sur le long terme. Mais sur le moment il passerait sans doute pour un emmerdeur. Lequel des deux faut t’il écouter ?
KlingonBrain
Même pas. Pour travailler n’importe quel de ces OS fait l’affaire.<br /> Oui.<br /> Mais je pense que choisir un Os uniquement sur la base de ce qu’on peut faire avec à un instant T, c’est une grave erreur. Certains l’ignorent, mais une fois prise des habitudes, nous sommes liés à long terme. C’est pourquoi il faut envisager la question avec une vision de long terme.<br /> Windows et MacOs sont des produits dont le destin est contrôlé par une société unique. Et ce sont des produits fermés dont le code source n’est pas public, donc ne peut être facilement contrôlé.<br /> A l’inverse, Linux n’est pas sous contrôle d’un acteur unique. Chaque société, chaque utilisateur, chaque constructeur, chaque nation peut décider d’en faire une version qui lui plait pour mieux convenir à certains besoins. Le code source public est un gage de transparence. Tous les programmeurs peuvent contrôler le code source, par exemple pour s’assurer du respect de la vie privée.<br /> Si vous aviez demandé à quelqu’un à la fin des années 80 quel était l’ordinateur idéal, la plupart des gens vous auraient répondu «&nbsp;Un Amiga&nbsp;».<br /> Pourtant, 5 ans plus tard, les compatibles Pc s’imposaient largement. Pas parce qu’ils étaient meilleur techniquement, mais parce qu’ils étaient plus ouverts et que le concept n’appartenait pas à une société unique.<br /> Linux à l’avantage d’être libre, ouvert, transparent, universel. Et d’être techniquement très bon.
clockover
Ce n’était pas le message. Ce n’est pas parce que tu as un serveur de fichier Windows que tu es en environnement full Microsoft.<br /> Bref dans tous les cas c’est tellement répandu que du coup le Mac n’est pas adapter à l’environnement pro sauf indépendant et/ou petit groupe de travail avec solution web.
domino91
N’importe quoi ! Justement je ne travaille jamais en fenêtres maximisées ! MDR !!!
domino91
Travaille avec un iMac de 27’’ pas un petit truc de 13’’; Franchement, il faut tout vous expliquer ! A ce demander si vous ne le faites pas exprès !
domino91
Le PC s’est imposé parce qu’il y a 30 ans voir plus, il n’y avait que Microsoft capable de répondre à la fois aux demandes des entreprises et des particuliers. Ils ont mis en place un MS-DOS sur les PCs, puis Windows, est arrivée ensuite une suite bureautique Office. Sont arrivées les versions serveurs de Windows etc… Pendant des années MS a eu le champ libre ! Google n’était pas encore devenu ce qu’il est aujourd’hui, ni Amazon, et encore moins Facebook. Le mac a failli disparaitre en 1999. Mac OS est né en 2000, après Windows 95 et 98. Aujourd’hui, Windows n’est plus le seul système disponible , le mac et Linux se sont développés. Google, Amazon ont surpassés MS dans le logiciel et Apple fait d’excellente machines, et des iPhones qui sont vendent par millions. Microsoft n’est plus l’unique solution disponible aujourd’hui !!!
tangofever
Effectivement je n’y avais pas pensé au nas.
vidarusny
je me répète quand même c’est quand même un linux… comme quoi ce n’est pas linux le problème mais les interfaces… Et le il y aurait beaucoup à dire.
vidarusny
Chrome OS est linux !!! il faut vraiment arrêter avec ça ! Et non je pense qua ça dépend énormément du travail que tu fais. Perso je me suis monté un linux en plus de mon poste parce que Windows est vraiment lourd des que tu fais beaucoup de scripts et que tu automatises le tout. Oui il y a powershell, oui il y a la commande at et le gestionnaire des tâches. Mais rien a faire, ça ne vaut pas un bon vieux linux.<br /> A ceux qui se plaignent des commandes clavier, sachez que pour certaines utilisations c’est au final plus rapide que X clics.<br /> Bref l’utilisation d’un PC est multiple et les différents OS ont leurs avantages. J’accorde que Windows est plus user friendly en terme d’interface. Mais la plus grosse différence entre Microsoft et ses concurrents est sur office, pas fonctionnellement certes mais graphiquement ça fait la différence.<br /> Enfin, on ne peut pas comparer Windows qui est finalement plus une interface qu’un OS (ça c’est pour les vieux qui ont connu MSDOS., même s’ils ont fusionner le tout au bout d’un moment) et un linux qui est un OS sans interface. Et selon l’interface que vous choisissez ça change tout ! On parle toujours de kde et gnome, alors que le choix est pléthorique . Il y a quelque temps linuxfr.org avait fait sondage et de mémoire c’est xfce qui était le plus ressorti…
domino91
D’accord mais moi ce que j’appelle travailler c’est au calme, posé chez soi pas à l’extérieur donc pour moi l’usage des bureaux virtuels prend tout son sens… Le fonctionnement des bureaux virtuels dans Windows est inutilisable à cause du cas que j’ai décrit.
domino91
Je sais parfaitement que Chrome OS c’est un Linux à la base tout comme Android mais fait par Google ! Et ça change tout ! M. Tout le monde aura plus de facilité à utiliser Chrome OS qu’une distribution Linux telle que RedHat ou Suse. Avec Google il retrouvera des choses connues , son navigateur Chrome, Maps, Gmail etc… Et ça fait toute la différence ! Linux ne me satisfait toujours pas comme ordinateur de bureau.
KlingonBrain
Le PC s’est imposé parce qu’il y a 30 ans voir plus, il n’y avait que Microsoft capable de répondre à la fois aux demandes des entreprises et des particuliers. Ils ont mis en place un MS-DOS sur les PCs, puis Windows, est arrivée ensuite une suite bureautique Office. Sont arrivées les versions serveurs de Windows etc… Pendant des années MS a eu le champ libre !<br /> Allez voir ce que proposait un Amiga à l’époque. Avec son système d’exploitation multitâche préemptif, fenêtrage, souris et de fabuleuses capacités graphiques et sonores(et pleins de logiciels pour la création), son espace d’adressage 32 bits, un système d’autoconfiguration performant des périphériques. Et il y en avait d’autres comme l’Atari Falcon.<br /> En face de PC sous… dos. Puis Windows 3.1 et son pauvre multitâche coopératif en surcouche du dos. Adressage segmenté et bidouilles partout. Des nuits à jouer avec des cavaliers pour faire tourner ça. Et le tout autrement plus cher qu’un Amiga.<br /> Le fait que l’avantage du PC était son ouverture qui a permis à de nombreuses sociétés de participer à l’aventure… et donc à le promouvoir bien plus que ce qu’aurait pu faire une société unique. Et cela malgré le fait que c’était vraisemblablement la pire machine sur le plan technique. Cela est très bien expliquée par Bill Gates lui même dans son livre «&nbsp;La route du futur&nbsp;» paru au milieu des années 90.<br /> et Apple fait d’excellente machines, et des iPhones qui sont vendent par millions.<br /> Apple propose un univers rassurant pour les débutants, mais IMHO beaucoup trop fermé, donc limitatif pour les utilisateurs un peu plus avancés.<br /> Et un univers logiciel limité à une seule société et un seul fabriquant, ça ne me tente pas. J’ai déjà donné.<br /> La meilleure machine du monde dépendra toujours de ce qu’on peut en faire en pratique sur le plan logiciel. Je trouve qu’il y a plus de souplesse et de possibilités logicielles avec un Raspberry Pi à 40 balles sous Linux Debian (et tout ses logiciels) que dans un iPhone qui tourne autour de 1000 boules, soit le prix de 25 Raspberry pi, ce qui ferait un beau petit cluster à 100 coeurs.
aladin_78
Je crois que tu n’as pas bien regarde MacOS, lol:<br /> l’inversion du scroll est dans les parametres souris depuis OSX<br /> la souris scrolle totalement fluide depuis la magic mouse qui a un touchpad ultra-sensible sur le dessus et pas de molette, a moins d’avoir un Mac d’avant guerre<br /> l’OS est tres stable puisque c’est un Unix<br /> aucun ecran full HD secondaire ne bave (ni Dell ni LG) a ma connaissance<br />
Zosobk
Qu’est ce qui faut pas entendre !
kiwi5
Hulk69:<br /> J’ai l’impression que certain d’entre vous sont reste avec des préjuges qui sont vieux de plus de 10 ans<br /> ah non! certains ont des prejuges qui etaient deja vieux de dix ans il y a dix ans
Hulk69
vidarusny:<br /> A ceux qui se plaignent des commandes clavier, sachez que pour certaines utilisations c’est au final plus rapide que X clics.<br /> Donne un exemple! je vois pas trop ou dans un domaine non professionnel ou ça est le moindre intérêt…
juju251
domino91:<br /> Travaille une fois dans ta vie sur Mac et tu verras ce que c’est que des bureaux virtuels utilisables. Sous Windows, le fonctionnement n’est pas le même et franchement cela les rend inutilisables.<br /> Merci pour l’explication.<br /> Mais, tu as vu quand même qu’il y a des options sous Windows 10 (c’est le cas sur la 20h2 en tout cas), concernant l’utilisation des bureaux virtuels ?<br /> Parce que justement on peut avoir un fonctionnement de type "Aller vers le bureaux 2 si on clique sur l’application Y ouverte sur ce bureau 2).<br /> Je ne sais pas si cela donne le même fonctionnement que Mac OS.<br /> En revanche, personnellement, j’utilise assez peu les bureaux virtuels.<br /> domino91:<br /> Quant à Linux, tu planifies les mises à jour, ouai, ouai ! Lorsque les mises à jour se déclenchent alors tu en as pour 1h ou plus, le PC est inutilisable, c’est cool !… Ouai, ouai …<br /> Avec toutes ces mises à jour, Linux semble un système jamais fini, jamais stabilisé et utilisable…<br /> Euh …<br /> De toutes les distributions récentes que j’ai pu tester, je n’ai jamais observé un comportement pareil.<br /> Après, c’est certain que si tu utilises un Pentium 2 avec 32 MO de ram, ça ne doit pas aider Linux à tourner convenablement. <br /> Le coup des mises à jour qui bloque l’usage de la machine, c’est plutôt Windows lors des redémarrages pour appliquer lesdites mises à jour justement.<br /> Par contre, concernant l’ergonomie d’un OS, c’est toujours pareil, chacun voit midi à sa porte.<br /> KlingonBrain:<br /> Linux à l’avantage d’être libre, ouvert, transparent, universel. Et d’être techniquement très bon.<br /> Oui, mais …<br /> Transparent, cela dépend de la distribution …<br /> Beaucoup d’utilisateurs (avancés) ont gueulé quand ils ont vu que les personnes s’occupant de Raspbian avait foutu un dépôt MS (sans prévenir ni laisser le choix) dans la dernière version de la distrib …<br /> Alors, avant de s’emballer, le dépôt en question c’est celui de Visual Studio Code, mais bon, cela n’empêche que ça pose des questions …<br /> Et surtout, pour le voir, il faut … mettre les mains dans le cambouis. <br /> Et encore une fois (je te l’avais déjà dit il y a un moment sur un autre sujet), tout le monde ne s’intéresse pas à l’informatique.<br /> Il y a des utilisateurs qui utilisent cet outils, juste parce qu’ils ont des besoins «&nbsp;de base&nbsp;» (ou pas, genre infographie, etc.)<br /> Il me semble parfaitement compréhensible que des personnes ne souhaitent pas savoir se prendre la tête sur «&nbsp;comment ça marche là-dedans&nbsp;» et veulent juste pouvoir produire leur contenus (encore une fois, l’infographie est un exemple).
mrassol
C’est peut etre pour ca que tu penses que c’est bordélique …
domino91
Monsieur Tout le monde aura plus de facilité à utiliser Chrome OS de Google qui est un OS linux plutôt que de s’embêter à installer RedHat, Suse ou tout autre distrib linux. Monsieur Tout le monde saura utiliser Gmail plutôt que de configurer un serveur POP et SMTP dans Linux pour recevoir et envoyer des emails. Il retrouvera Maps, Google Chrome, le moteur de recherche de Google etc… Et il n’aura pas des mises à jour récurrentes à faire comme sur une distrib linux. Pour quelqu’un qui ne sait pas comment ça marche, justement, on ne peut pas lui recommander une distrib linux ! Déjà, qu’avec Windows beaucoup ne savent pas s’en sortir lorsque ça «&nbsp;déconne&nbsp;»
domino91
Apple propose un univers rassurant pour les débutants ! Je ne pense pas que tu sois au niveau d’un développeur de chez Apple ! Je pense que tu te crois plus fort que tu n’es ! Es-tu seulement capable de créer un émulateur comme roseta-2 par exemple ! Bien sûr que non !!! Ne te crois pas surpuissant ! L’amiga était une machine interessante mais Bill Gates a su s’imposer avec ses logiciels ! L’IBM-PC avait un processeur Intel et pas un processeur Motorola 68xxx. Revient sur terre un peu ! Moi, sur Mac, je fais tout ce que je veux , je n’ai aucune limitation, c’est dans ton imagination les limitations et l’univers fermé… MDR<br /> Celui qui a acheté une Audi est limité et enfermé chez Audi ! MDR !!! C’est vraiment pénalisant d’être chez Audi et Apple !!! MDR
juju251
domino91:<br /> Monsieur Tout le monde aura plus de facilité à utiliser Chrome OS de Google qui est un OS linux plutôt que de s’embêter à installer RedHat, Suse ou tout autre distrib linux.<br /> Il me semble que Chrome OS reste dépendant de la connexion internet, non ?<br /> domino91:<br /> Monsieur Tout le monde saura utiliser Gmail plutôt que de configurer un serveur POP et SMTP dans Linux pour recevoir et envoyer des emails.<br /> Sauf que manque de bol, certains logiciels connaissent les paramètres de beaucoup de services mail (Thunderbird par exemple).<br /> Et de toute manière, avec un navigateur quelconque (suffisamment récent) il est tout à fait possible d’utiliser Gmail, la suite Google, etc …<br /> domino91:<br /> Pour quelqu’un qui ne sait pas comment ça marche, justement, on ne peut pas lui recommander une distrib linux ! Déjà, qu’avec Windows beaucoup ne savent pas s’en sortir lorsque ça «&nbsp;déconne&nbsp;»<br /> Encore une fois, cela dépend de la distrib’, clairement recommander une Arch à un débutant c’est une anerie sans nom.<br /> En revanche, avec une Ubuntu, une Mint (bon, ok, il faut qu’elle soit peut-être installée par quelqu’un qui a les connaissances), à l’usage pour des personnes qui ont des besoin de bases (navigation internet, mail, écoute de musique avec Spotify par exemple, bureautique), ça peut très bien se faire.<br /> Ceci dit, je n’essaie pas de te convaincre que Linux peut être bien ou pas selon les usages, mais je voulais juste éclaircir certains points techniques que tu critiquais (le coup des mises à jour entre autres).
domino91
Tu as réponse à tout ! Sauf pour les bureaux virtuels de Windows qui sont inutilisables tel que le truc a été conçu par MS, je vois bien que tu n’as jamais utilisé un Mac ! D’ailleurs personne ne les utilisent sous Windows ! Et Monsieur tout le monde ne va pas non plus installer une distrib linux ! Et tout le monde à internet à la maison pour utiliser Chrome OS !
juju251
Non, je n’ai pas réponse à tout.<br /> Alors, techniquement, j’ai déjà utilisé un mac, mais pas plus de quelques heures.<br /> domino91:<br /> Et tout le monde à internet à la maison pour utiliser Chrome OS !<br /> A la maison, peut-être, mais il m’arrive d’être parfois dans des situations où je n’ai pas accès à une connexion.<br /> Enfin, bref, une fois encore, je ne cherche ni à te convaincre, ni à avoir raison, mais je parle juste de ce que je connais.
vidarusny
sauf que ce que tu décrit est tellement basique que n’importe quel OS peut répondre. Google n’a fait que l’interface, je me répète mais il faut faire la différence entre le système et l’interface.
vidarusny
pour commencer tu as tous les raccourci clavier… genre touche windows + E<br /> en commande clavier :<br /> supprimer tous les fichier d’un type précis dans un répertoire et ces sous répertoires.<br /> fusionner des fichiers txt<br /> comparer des fichiers…<br /> tu peux dire que c’est des utilisations professionnelles… mais pour ma génération ça nous a bien aider pour utiliser des jeux vidéo
juju251
Hulk69:<br /> Donne un exemple! je vois pas trop ou dans un domaine non professionnel ou ça est le moindre intérêt…<br /> Bah, c’est pourtant le cas dans certains jeux vidéo, notamment des STRs (genre Starcraft) ou il est clairement plus rapide de connaitre les raccourcis claviers.<br /> C’est vrai également dans les jeux type simulateurs de vols.<br /> Utiliser une touche du clavier pour déployer le train d’atterrissage c’est plus rapide que de bouger la vue à la souris et de cliquer (voir dans certains cas cliquer / glisser) sur le levier affiché.<br /> Et de manière plus générale, il est nettement plus rapide d’utiliser un raccourci clavier que d’aller chercher une commande dans un menu.
domino91
Tu parles de choses personnelles et non de ce que Monsieur tout le monde fait avec un PC. Chrome OS pour Monsieur tout le monde c’est largement suffisant, bien sûr il faut une connexion internet pour l’utiliser. Monsieur tout le monde ne va pas installer une distrib linux. Je connais des personnes dans mon entourage qui ne se servent d’un PC que pour aller sur Skype, Facebook, Instagram pour échanger avec leurs proches… Elles ne font pas de jeux, ne s’occupent pas du système, elles veulent juste faire ce dont elles ont besoin. Sélectionner Linux comme solution alternative à Windows , NON et NON ! Le mac est bien plus adapté ! La seule raison pour laquelle Monsieur tout le monde n’achète pas un mac c’est le prix que coûte la machine ! Les personnes que je connais et qui passent leur temps sur Skype, Facebook, Instagram ne veulent pas mettre 2500 € dans un Mac !
KlingonBrain
Oui, mais …<br /> Transparent, cela dépend de la distribution …<br /> Beaucoup d’utilisateurs (avancés) ont gueulé quand ils ont vu que les personnes s’occupant de Raspbian avait foutu un dépôt MS (sans prévenir ni laisser le choix) dans la dernière version de la distrib …<br /> Alors, avant de s’emballer, le dépôt en question c’est celui de Visual Studio Code, mais bon, cela n’empêche que ça pose des questions …<br /> Et surtout, pour le voir, il faut … mettre les mains dans le cambouis. <br /> Pour ma part, je dirais que c’est justement la preuve que ça fonctionne.<br /> La transparence dont je parle, c’est le fait que le code ouvert rends difficile de cacher quelque chose. Tout est scruté par la communauté qui sanctionne le moindre écart par un scandale. Et dans les cas les plus graves, ça peut se finir par un fork.<br /> Cela n’empêche effectivement pas de se poser les bonnes questions, c’est même précisément à ça que la transparence doit servir.<br /> Mais il ne faut pas surestimer le problème en question. APT n’est pas un outil de tracking. En tant que tel, l’ajout d’un dépôt ne fait que lire les informations sur le dépôt, sans envoyer d’identifiant.<br /> Et encore une fois (je te l’avais déjà dit il y a un moment sur un autre sujet), tout le monde ne s’intéresse pas à l’informatique.<br /> Il y a des utilisateurs qui utilisent cet outils, juste parce qu’ils ont des besoins « de base » (ou pas, genre infographie, etc.)<br /> Il me semble parfaitement compréhensible que des personnes ne souhaitent pas savoir se prendre la tête sur « comment ça marche là-dedans » et veulent juste pouvoir produire leur contenus (encore une fois, l’infographie est un exemple).<br /> Sincèrement je pense que c’est une utopie et qu’il y a des limites à ce qu’on peut utiliser sans comprendre un minimum le fonctionnement.<br /> IMHO, Le seul moyen de ne pas se prendre la tête avec l’informatique, c’est juste de pas acheter d’ordinateur… (mais oui, c’est facile à dire, est ce qu’on a seulement le choix de nos jours ?).<br /> Dans le milieu des infographistes, j’ai pu justement constater les énormes problèmes que certains rencontrent par manque de formation en informatique.<br /> Et un utilisateur avancé ne se limite pas au cliché de l’animal bizarre et barbu reclu dans sa caverne, se paluchant à longueur de journée sur un terminal et un compilateur C en bouffant ses rognures d’ongles de pied.<br /> C’est aussi bien souvent le meilleur ami et la bouée de sauvetage de tous les utilisateurs «&nbsp;qui ne veulent pas se prendre la tête&nbsp;» et dont la belle utopie de la simplicité à viré au véritable cauchemar (années de travail perdu, compte en banque vidé) faute d’avoir respecté les règles de prudence de base dans l’utilisation de leur appareil(«&nbsp;ah bon, il fallait sauvegarder ?&nbsp;», «&nbsp;ah, bon, fallait pas cliquer sur porn.exe ?&nbsp;»)<br /> Et pour cela, je pense qu’il n’est pas complètement incongru de se demander si une meilleure formation en informatique ne leur rendrait pas la vie plus facile au quotidien et leur rapport avec l’informatique bien plus agréable. En tout cas, ça me donnerait plus d’occasions de faire la grasse mat pendant mes vacances.<br /> Mais aujourd’hui, se posent aussi de nombreux problèmes de société qui sont en rapport direct avec l’informatique et dont les conséquences sont plutôt importantes. Données personnelles, fichage, surveillance de masse, intelligence artificielle.<br /> Comment pouvons nous espérer que le nécessaire débat de société ait une chance d’exister si la plupart des gens ignorent tout de la question ?<br /> La vérité, c’est que si les gens ne veulent pas se «&nbsp;prendre la tête&nbsp;» avec ces questions, d’autres répondront à notre place. Il ne faudra pas venir se plaindre après.<br /> Pour reprendre votre propos, oui, tout le monde ne s’intéresse pas à l’informatique, mais il ne faut pas perdre de vue que l’informatique s’intéresse à tout le monde. Nous sommes aujourd’hui entourés de plus de puces qu’il n’y en a sur le dos d’un clébard.
KlingonBrain
Apple propose un univers rassurant pour les débutants ! Je ne pense pas que tu sois au niveau d’un développeur de chez Apple ! Je pense que tu te crois plus fort que tu n’es ! Es-tu seulement capable de créer un émulateur comme roseta-2 par exemple ! Bien sûr que non !!! Ne te crois pas surpuissant ! L’amiga était une machine interessante mais Bill Gates a su s’imposer avec ses logiciels ! L’IBM-PC avait un processeur Intel et pas un processeur Motorola 68xxx. Revient sur terre un peu ! Moi, sur Mac, je fais tout ce que je veux , je n’ai aucune limitation, c’est dans ton imagination les limitations et l’univers fermé… MDR<br /> Celui qui a acheté une Audi est limité et enfermé chez Audi ! MDR !!! C’est vraiment pénalisant d’être chez Audi et Apple !!! MDR<br /> Alors, rien que pour vous, l’opinion de Monsieur Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple et créateur réputé des premières machines de la marque. Et si vous voulez savoir pourquoi, allez lui poser la question. Si vous voulez, je peux en citer plein d’autres.<br /> mac4ever.com<br /> Steve Wozniak n'aime pas être enfermé dans l'écosystème d'Apple<br /> Steve Wozniak, co-fondateur d'Apple et encore officiellement employé par la firme de Cupertino, n'a pas pour autant la langue dans sa poche quand il s'agit de parler de la compagni...<br /> Au passage, vous avez le droit de ne pas partager les opinion des autres, mais il faut apprendre à garder un ton respectueux vis à vis de votre interlocuteur.<br /> De manière amusante, vous seriez surpris par la réponse à la question que vous posez au début de votre post (en y répondant à ma place). C’est juste que je ne vois pas l’intérêt de tomber dans ce genre d’argument d’autorité.<br /> Pour ma part, je respecte votre opinion et votre liberté d’apprécier les produits de votre choix sans utiliser un ton dénigrant. Vous aimez les Mac ? C’est vous seul qui décidez de ce qui vous convient. Je ne prétends pas détenir la vérité.<br /> Mais puisque vous avez m’avez conseillé les produits Apple, apprenez que c’est mon droit de ne pas partager votre avis. Et de vous répondre que je préfère acheter un PC qui est bien moins cher qu’un Mac et d’y installer un système d’exploitation bien plus libre que MacOs qui me permet de modifier mon système, de recompiler ou de modifier tout ce qui me plait autant que de vérifier le code pour m’assurer qu’il respecte mes données personnelles.<br /> Je peux également configurer les sources de logiciels qui me plaisent dans le gestionnaire des paquets du système sans me limiter au store du constructeur (et sans devoir recourir à une installation manuelle). Sans compter de récupérer les sources des logiciels et du système de manière simple et aisée par le même gestionnaire de paquets.<br /> Enfin, avec Linux, on peut choisir sa machine parmi un choix immense de machines qui vont du petit Raspberry Pi au supercalculateur en passant par des portables, des stations de travail qui peuvent être montées entièrement sur mesure suivant ses besoins précis.<br /> Si je prends mon exemple personnel, je monte mes propres machine entièrement customisées pour mes besoins. Pour un utilisateur avancé, c’est bien une limitation de devoir se contenter d’une seule gamme de machine d’un seul constructeur et de ne même pas pouvoir monter sa propre machine.<br /> Enfin, pour savoir ce qu’un système d’exploitation libre et des logiciels libres apportent en terme de possibilités par rapport à un système propriétaire, le plus simple est de vous renvoyer aux écrits de monsieur Richard Stallman qui donnent la réponse générale à toutes vos questions et bien plus encore.<br /> Mais au delà de la théorie, c’est à l’usage et dans le temps qu’on comprends la différence. Après des années d’utilisation des logiciels libres, pour rien au monde je ne reviendrait à un système propriétaire, même s’ils m’arrive de les utiliser encore par obligation professionnelle. Dès l’installation, c’est plein de petits détails qui vous font comprendre qu’on est pas dans le même monde. Et à l’usage, on le comprends bien plus encore.
KlingonBrain
Tu parles de choses personnelles et non de ce que Monsieur tout le monde fait avec un PC. Chrome OS pour Monsieur tout le monde c’est largement suffisant,<br /> La «&nbsp;Machine qui suffit&nbsp;», cela n’existe pas.<br /> Beaucoup de programmeurs talentueux que j’ai connu dans ma vie sont devenu ce qu’ils sont parce que dans leur jeunesse ils ont pu découvrir leur vocation en apprenant à programmer sur une machine que leurs parents avaient acheté «&nbsp;juste&nbsp;» pour faire du traitement de texte.<br /> De plus, ce n’est pas parce qu’une personne à un besoin limité au départ qu’elle n’est pas susceptible n’évoluer dans son usage. Mais si une machine est limitée au dès le départ dans ses possibilités, alors elle limitera vraisemblablement aussi les velléités d’évolution de son utilisateur.<br /> Enfin, aujourd’hui on peut trouver un ordinateur muni d’os complets pour un prix très modique. Et pour les plus désargentés, il suffit de cherche un peu. L’occasion, voir même les poubelles regorgent de tout ce qu’il faut. Et tant mieux pour l’écologie.
domino91
Tu as vraiment du temps à perdre à vouloir modifier un OS comme macOS qui fonctionne très bien déjà ! Propose tes services à Apple ou alors à Microsoft ! MDR<br /> Ce que tu me racontes, c’est comme si, tu me disais que tu n’aimais pas Tesla ou Mercedes parce que tu ne peux pas modifier le calculateur, ou le moteur de la voiture ! A quoi ça sert ! Tu veux aller dans le décor ? MDR !
domino91
Steve Wozniac, ne fait plus parti d’Apple, s’il y était encore, il serait peut être milliardaire. Apple c’est quand devenu la poule aux oeufs d’or avec l’iPhone ! A son époque, Apple ne décollait pas vraiment !<br /> Sur Mac, tu peux télécharger et installer tout ce que tu veux. Il n’y a pas toujours contrairement à Windows de programme de setup pour installer une appli. Parfois, ce sont juste des sources en C/C++ à télécharger comme sous Linux et Unix ! D’ailleurs j’ai un problème que je n’arrive pas à résoudre avec les sources de wxWidgets. J’essaie désespérément de faire fonctionner ce GUI avec xcode et avec C++. A la compilation g++ trouve plein d’erreurs dans les includes (fichiers .h) wxWidgets . Si tu as un mac et que tu as réussi à installer et faire fonctionner wxWidgets dans xcode je suis preneur ! En revanche, wxPython fonctionne parfaitement, j’ai déjà développé toute une appli avec !
juju251
domino91:<br /> Tu parles de choses personnelles et non de ce que Monsieur tout le monde fait avec un PC.<br /> Alors, oui, en effet, le fait de se retrouver sans connexion n’est sans doute pas arrivé qu’à moi.<br /> Partir dans une zone blanche en termes de réseau pour un weekend ou plus et souhaiter avancer sur un document, ça reste largement plausible et il ne me semble pas que ce soit juste une activité de geek compulsif.<br /> domino91:<br /> Sélectionner Linux comme solution alternative à Windows , NON et NON !<br /> Tu as déjà utilisé Linux ?<br /> Je veux dire, plus de cinq minutes ?<br /> J’ai déjà vu des personnes débutantes en informatique l’utiliser et sans problème particulier, justement parce que le système a été configuré pour elles et parce qu’elles n’ont pas de besoin particulier hormis ce qui a été installé sur la machine.<br /> Et en cas de soucis ou de question, ben coup de fil au copain …<br /> Comme sous Windows ou comme sous MacOS en fait.<br /> Et encore une fois, je n’ai rien à vendre, je ne cherche pas a te convaincre, mais j’ai tout de même l’impression que tu restes sur de vieilles idées préconçues de Linux.<br /> Alors, oui, il y a des années en arrière, pour installer un logiciel, il fallait les sources réunir les dépendances, etc …<br /> Oui, aujourd’hui, cela arrive encore (et ça peut être vite compliqué pour une personne débutante), mais c’est devenu très rare, justement parce que les distributions les plus en vue ont généralisé le système de dépôts et de gestionnaires de paquets, le tout avec une interface graphique.<br /> Si tu ne vois pas de quoi je parle, c’est l’équivalent plus configurable des stores d’application qui sont dans Windows et MacOS (pour les systèmes desktops).<br /> Aujourd’hui, il est plus facile d’installer Libre Office (par exemple) sous une distribution Linux moderne que sous Windows, parce qu’il suffit de démarrer le gestionnaire de paquet (une fois encore, pas question de ligne de commande) de choisir le logiciel et de cliquer sur «&nbsp;appliquer&nbsp;» (ou équivalent).<br /> Sous Windows, il faut aller sur le site, télécharger le fichier, le lancer, etc …<br /> Et sans doute idem sur MacOS (je ne pense pas que ce logiciel soit dans le store Apple).<br /> Dernier point, oui, parfois sous Linux, il faut bricoler en ligne de commande, mais cela arrive aussi sous MacOS ou même Windows et dans ce cas là, quelque soit l’OS, c’est rarement accessibles aux personnes non initiées.
domino91
J’ai déjà utilisé Linux, installer plusieurs distrib , j’ai une préférence pour Mint. Mais, je reviens toujours au Mac, j’y suis habitué et rien n’est encore au niveau du Mac, ne serait-ce que TimeMachine et son interface 3D façon StarWars. Tu vois le contenu de chaque version sauvegardée avant de la restaurer. Il n’y a rien d’équivalent nul part même pas dans le monde Windows ! Le moteur de recherche multi-critères Spotlight, quand on y a goûté difficile de s’en passer ! Il n’y a rien d’équivalent nul part etc…En revanche, sur mon PC du boulot j’aime beaucoup SQL Server de Microsoft, Azure.
KlingonBrain
Tu as vraiment du temps à perdre à vouloir modifier un OS comme macOS qui fonctionne très bien déjà ! Propose tes services à Apple ou alors à Microsoft ! MDR<br /> Au contraire, ce n’est pas une perte de temps d’avoir un outil de travail personnalisé pour ses besoins.<br /> Cela commence par la machine.<br /> Par exemple, la mienne est entièrement personnalisée de A-Z, chaque élément est soigneusement choisi, depuis les ventilateurs jusqu’au clavier en passant par l’écran, la souris et même l’alimentation.<br /> Le jeu c’est d’avoir les meilleurs éléments du marché, mais surtout, les plus adaptés à son usage. Par exemple, je ne me contente pas d’un clavier, j’ai un clavier dont les switch mécaniques sont d’un modèle très précis avec une courbe de réponse bien déterminée dont le toucher me plait.<br /> Outre cette adaptation à l’usage, il y a un aspect économique : je peux faire évoluer chaque élément indépendamment suivant les besoins en économisant sur ce qui peut encore servir. Par exemple, un bon boitier ATX peut durer vraiment très longtemps. A l’inverse, on peut vouloir changer la carte graphique plus souvent.<br /> Il peut m’arriver aussi de modifier des éléments pour améliorer leur refroidissement. De créer des pièces imprimées en 3D pour améliorer le flux d’air ou tenir un élément.<br /> Sil faut dépanner, on trouve des pièces partout à un tarif modique. Et on peut changer de marque quand une pièce ne nous a pas donné entièrement satisfaction.<br /> Sur le plan logiciel, c’est exactement pareil. Un système que l’on peut modifier, adapter, personnaliser, c’est d’avoir quelque chose qui vous convient. Par exemple, je ne me contente pas d’installer Linux, j’ai Linux ET l’interface graphique qui me plait parmi toutes celles que le monde Linux propose. Par dessus, je personnalise avec la configuration précise qui me plait (que j’automatise avec des scripts). Ce qui me plait à moi, pas à quelqu’un d’autre.<br /> Et cette personnalisation peut aller effectivement jusque dans le kernel. Par exemple, pour certains usages créatifs, on peut vouloir booter sur un noyau configuré pour améliorer la latence, ou patcher le scheduller pour obtenir le meilleur comportement possible pour un usage donné. On peut également configurer finement ce qu’on veut intégrer dans le noyau pour l’alléger sur des plateformes très limitées en mémoire.<br /> On peut aussi vouloir déboguer un problème avec un périphérique ou simplement regarder le code du noyau pour comprendre comment sa fonctionne et ainsi augmenter son niveau de connaissance du fonctionnement d’un ordinateur.<br /> Et pour ceux qui ne savent pas le faire, il y a des distro qui sont personnalisées pour des usages précis. On trouve même parfois plusieurs variantes pour une même distribution.<br /> Ce que tu me racontes, c’est comme si, tu me disais que tu n’aimais pas Tesla ou Mercedes parce que tu ne peux pas modifier le calculateur, ou le moteur de la voiture ! A quoi ça sert ! Tu veux aller dans le décor ? MDR !<br /> Justement, il y a des personnes qui modifient les réglages des calculateurs. Par exemple ceux qui préparent des véhicules en vue de compétitions automobiles. Ou dans certains pays, des préparateurs indépendants qui prennent des modèles de série pour les améliorer et les revendre comme des modèles premium améliorés et optimisés.<br /> Par exemple, pour Mercedes, il y a le célèbre préparateur AMG.<br /> Steve Wozniac, ne fait plus parti d’Apple, s’il y était encore, il serait peut être milliardaire. Apple c’est quand devenu la poule aux oeufs d’or avec l’iPhone ! A son époque, Apple ne décollait pas vraiment !<br /> C’est logique, les deux fondateurs n’avaient pas la même vision.<br /> Steve Wozniac était un excellent technicien, Steve Jobs un génie du marketing très sensible à esthétique. Les deux n’étaient pas fait pour s’entendre.<br /> Pour ma part, j’ai une bonne opinion de Wozniak. L’Apple II était une très bonne machine, relativement ouverte, extensible et robuste.<br /> Même si le grand maître de toute la décennie des années 80 était quand même incontestablement Jay Miner.<br /> Sur Mac, tu peux télécharger et installer tout ce que tu veux. Il n’y a pas toujours contrairement à Windows de programme de setup pour installer une appli. Parfois, ce sont juste des sources en C/C++ à télécharger comme sous Linux et Unix ! D’ailleurs j’ai un problème que je n’arrive pas à résoudre avec les sources de wxWidgets. J’essaie désespérément de faire fonctionner ce GUI avec xcode et avec C++. A la compilation g++ trouve plein d’erreurs dans les includes (fichiers .h) wxWidgets . Si tu as un mac et que tu as réussi à installer et faire fonctionner wxWidgets dans xcode je suis preneur ! En revanche, wxPython fonctionne parfaitement, j’ai déjà développé toute une appli avec !<br /> Quand on récolte une série d’erreurs dans les fichiers d’en tête, la première cause fréquente, c’est l’absence d’une ou plusieurs dépendances.<br /> En général, devant un problème qu’on ne parvient pas à résoudre par des actions simples, le mieux c’est de s’adresser la communauté de développeurs autour du logiciel concerné, car c’est elle qui est le mieux placée pour vous aider.<br /> D’ailleurs, le fait que MacOs ne peut être installé que sur des machines machines Apple, ça limite le nombre de personnes qui peuvent vous aider.<br /> Pour des raisons assez faciles à comprendre, la communauté du logiciel libre affectionne plutôt les os libres.<br /> J’ai déjà utilisé Linux, installer plusieurs distrib , j’ai une préférence pour Mint. Mais, je reviens toujours au Mac, j’y suis habitué rien n’est encore au niveau du Mac, ne serait-ce que TimeMachine et son interface 3D façon StarWars. Tu vois le contenu de chaque version sauvegardée avant de la restaurer. Il n’y a rien d’équivalent nul part même pas dans le monde Windows ! Le moteur de recherche multi-critères Spotlight, quand on y a goûté difficile de s’en passer ! Il n’y a rien d’équivalent nul part etc…En revanche, sur mon PC du boulot j’aime beaucoup SQL Server de Microsoft, Azure.<br /> Je comprends bien.<br /> Mais les vieux programmeurs vous diront que le choix d’un système d’exploitation, c’est quelque chose qui n’est pas anodin sur le long terme.<br /> Ce qui amène à se demander quels sont les bons critères de choix importants en la matière. Il faut voir les choses de manière globale, pas se focaliser uniquement sur un point.<br /> Et il faut savoir aussi que les choses ne sont jamais figées dans le temps. Il faut la encore voir les choses à long terme.<br /> Ps : je doit mettre fin à cette discussion par manque de temps.<br /> En vous remerciant ainsi que tous les interlocuteurs, je vous dit à un prochain topic.
vaut
Windows est à bannir à cause de sa telemetrie !<br /> c’est aussi un gros problème pour les entreprises et l’administration qui l’utilisent aveuglément !
LeGlop
Depuis que Valve est arrivé sur Linux et a intégré Steamplay proton, je ne joue plus que sous Linux… Même ma PS4 prend désormais la poussière.<br /> Utilisateur de Pop!_OS je ne reviendrai plus jamais sous Windows.
BigClem000
C’est de l’idéologie et un maque de culture aussi. Quel innovation pour Microsoft les 20 dernières années? Rien… Je me souvient qu’a la sortie de W10 tout le monde s’extasier sur la possibilité d’avoir plusieurs bureau quand ça existait depuis au-moins 10 ans sur Linux. A l’époque j’avais même un cube de bureau qui pivoter au changement de bureau et ça sur un PC qui n’aurait pas supporter 2 bureaux sous W10. Microsoft suis les logiciel libre qui innovent car ils n’ont pas de rendement à faire pas prise de risque financière est minime pour les développeurs. Microsoft à vu avec W8 que ça coûtait chère un plantage. Il suit aussi Androïde et iOS mais les stores d’application ça existait avant sous Linux ça s’appelait pas comme ça mais c’est le même principe tout les soft compatible sont stocké sur des serveurs tu sélectionne celui qui te plaît il se télécharge et s’installe sans que tu n’ai rien à faire. Mais comme toujours sur Linux ce que tu peux le faire en graphique tu peux le faire en linge de code plus rapide et moins groumant. Et ça ça fait peur au antilinux
mrassol
ne confonds pas modernité et innovation <br /> oui linux est innovant<br /> non linux n’est pas moderne<br />
BigClem000
C’est un peu de la rhétorique ça.<br /> En quoi Linux n’est pas moderne ?<br /> Ça veux dire quoi moderne ?<br /> Quand l’Ipad sort on pouvait se promener dans son disk en le connectant à un pc Linux et pas sous Windows.<br /> Bon Appel a vite bloqué cette possibilité ce qui est un comportement rétrograde, anti-moderne.<br /> La modernité c’est la masse?<br /> Je ne pense pas, bien au contraire
Wifi93
C’est marrant quand même de voir qu’à chaque fois qu’une nouvelle révision d’OS sort, on a toujours droit à ce sempiternel débat de savoir quel est le meilleur ?<br /> En fait aucun, ils sont tous bons. Après, à chacun d’y trouver son compte en fonction de ses besoins.
BlBird67
C’est pourtant juste totalement exact. Sortir un poncif comme quoi Linux ne serait pas moderne encore de nos jours par contre, c’est juste faire preuve d’une ridicule méconnaissance crasse.
Francis7
Bon et bien il est maintenant temps de parler de macOS Big Sur. Qu’est-ce-que vous en pensez ?<br /> Il est génial ce système (avis au jour 1 de la prise en main), très intuitif et absolument aucun souci de reconnaissance de périphériques tous protocoles et interfaces confondus. Pour un Unix, c’est d’une limpidité sans pareille. Pas besoin de faire 10000 click non plus pour configurer le système.<br /> J’avais longtemps hésité parce que c’est plus cher et tout ou presque est payant dessus.<br /> J’ai toujours mon PC sous Windows 10. Big sur et Windows 11 vont faire la paire parfaite. <br /> L’inconvénient là avec la puce M1, c’est que certains logiciels ne fonctionnent plus comme KODI, par exemple. Il parait qu’il faut Rosetta 2 mais je trouve ça nulle part dans l’Apple Store.<br /> Bon on verra bien.
mrassol
On va poser la question : En quoi Linux est moderne ?
BlBird67
Na pas inverser la charge la preuve : la question est pour ceux qui critiquent, en quoi Linux n’est-il pas moderne? La plupart ne sauront pas définir le terme moderne j’imagine bien…
chlubister
Je cite «&nbsp;Ce fork de Kubuntu (une base d’Ubuntu avec l’environnement de bureau KDE qui a été reprise pour refaire un nouveau projet)&nbsp;»<br /> FAUX !! l’interface graphique KDE a été abandonnée au profit de Cinnamon, Mate, et XFCE, on ne peut pas dériver une interface graphique pour en faire un système d’exploitation, tout au plus un nouveau look on appel ça un thème on est bien loin d’un SE à part entière !
LeGlop
Ça dépend de comment tu définis la modernité j’imagine, mais en terme de fonctionnalités le noyaux Linux en a qu’on ne retouve pas sur Windows. Un exemple parmis tant d’autres, les systèmes de fichier. Ceux que supporte Windows datent de la préhistoire et ne sont pas du tout modernes alors que sur Linux on peut avoir du zfs et du btrfs qui supportent la compression, l’encryption et le snapshoting.
mrassol
Mouais, NTFS gère depuis longtemps ces fonctions meme s’il ne change pas de nom a chaque évolution.
LeGlop
Heu non NTFS ne gère absolument pas ses fonctionnalités au niveau du filesystem… En plus NTFS a pleins d’autres défauts comme un gaspillage de l’espace disponible pour ses propres besoin ou encore dans le nommage des fichiers qui ne peuvent pas utiliser certains caractères.<br /> Renseigne toi un peu mieux sur ZFS et BTRFS, tu verras que c’est à des années lumières de ce que supporte Windows.
mrassol
Pour moi il fait tout ca (chiffrage / compression / snapshot / …) : NTFS - Wikipedia<br /> Oui par contre, il n’aime pas certains caractères en effet.
LeGlop
C’est beaucoup plus limité que sur ZFS, déjà l’encryption de NTFS elle n’est pas disponible sur toutes les versions de Windows donc elle ne dépend pas uniquement du filesystem<br /> The support of EFS is not available in Basic, Home, and MediaCenter versions of Windows, and must be activated after installation of Professional, Ultimate, and Server versions of Windows or by using enterprise deployment tools within Windows domains.<br /> La compression de NTFS est également beaucoup moins efficace que sur ZFS, Microsoft recommande même de ne pas l’utiliser sur les serveurs à cause de sa charge sur le CPU. Sur ZFS la compression est complètement transparente.<br /> Pour le snapshoting celui de ZFS est aussi plus complet, il peut faire du Copy on Write ET aussi de la duplication.
After6blog
J’utilise windows depuis des années, et je n’ai jamais de soucis…alors oui, quelques bugs parfois, mais pour avoir utilisé d’autres systemes, cela arrive aussi…La seule chose c’est que l’utilisateur qui a paye une blinde sa machine apple, ne le crie pas sur les toits…il a trop honte !
Fredbali
Que ce soit Windows 10 voire 11 (mon cas perso) ou Mac OS, s’il faut changer tout ou presque dans sa machine pour pouvoir l’utiliser(proc’, carte graphique, TPM???), Windows 11 se passera de moi et un dualboot Windows 10 / Mint fera bien l’affaire… Dans l’avenir. N’étant que peu gamer, mon proc a 2.6 GHz fait parfaitement tourner mon ordi sans le ralentir. je comprend mal l’intention de Microsoft de forcer à la vente de matos pour avoir leur dernier Windows. Quand mon ordi marchera plus j’en changerais mais pas avant.
Brobok
Donc, pour blinder et si je comprends bien l’article, il suffit d’installer Mint dans WSL pour Windows 10. MacOS ? je lis que c’est plus sur ? … à condition d’être d’accord pour que Apple Corporation aspire toutes vos données
Vttiste
Windos 10 au boulot, avec des galeres régulièrement (vieilles updates ou il faut encore et toujours redemarrer), toujours du cpu qui tourne sans savoir pourquoi parce certaines choses napparaissent pas dans les process, etc etc, réellement ch… a utiliser en tant que dev.<br /> Linux Mint a la maison depuis 7 ans sur un laptop qui en a 10, jamais eu 1 seul problème, des updates faciles et rapides, le controle total de ma machine (pas de truc fantome qui tourne), une communauté exceptionnelle, meme pour la photo, bcp de soft intéressant. Niveau materiel, imprimantes, ssd, tout detected direct. Niveau budget vs Microsoft cest quand meme autre chose (meme si je contribue car l’Os est génial). Et niveau sécurité, confidentialité on est loin de microshot <br /> A moins detre débutant en informatique, et de vouloir immédiatement jouer sans rien faire, je ne comprend meme pas que windows puisse avoir autant de part de marché. Je suppose par ignorance, et merci Clubic pour faire decouvrir ces Os
Ayetek
"Elle offre un confort (en termes de stabilité et de performances) à des années-lumière de Vista. " dit l’auteur de l’article.<br /> Bof ! Légende urbaine sans cesse répétée.<br /> Vista (Service Pack 2) n’était pas moins stable et performant que Windows 10. Il suffit de l’installer sur une machine récente pour s’en rendre compte.
cid1
C’est fou comme les haters s’en donnent à cœur joie à chaque news mentionnant Linux.<br /> Ce que je me demande, c’est l’utilité de CMD et POWERSHELL sous Windows pour ce genre de gens.
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page