Opération séduction pour les Huawei Mobile Services

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
24 février 2020 à 15h53
2
Huawei Mobile Services App Gallery
© Huawei

Lors d'une conférence diffusée en différé et originellement prévue pour le Mobile World Congress, Huawei a présenté ses nouveaux produits et tenté d'attirer les développeurs vers son magasin d'applications App Gallery.

Huawei figure depuis le 16 mai 2019 sur l'Entity List américaine. Une posture peu enviable qui lui interdit notamment l'utilisation des applications et services Google sur ses appareils. Le Mate 30 Pro en a essuyé les plâtres en fin d'année dernière, et les futurs Mate Xs et P40 devront poursuivre sur cette voie.

Pour Huawei, attirer des développeurs sur son store n'est donc plus un palliatif mais une véritable nécessité pour survivre sur le marché européen.



Une nouvelle alternative à Google Play

Lors de sa présentation, le président du Huawei Consumer Group tente d'arrondir les angles. « L'App Gallery est le troisième magasin d'applications au monde », s'enorgueillit Richard Yu sur scène. Il faut dire qu'au sortir du duopole que constitue l'App Store d'Apple et le Google Play d'Android, la concurrence ne fait pas le poids.

Seulement, pour espérer se sécuriser un avenir en occident, Huawei va devoir mettre les bouchées doubles et gonfler le torse. En l'état, l'App Gallery pâtit d'un manque cruel de références indispensables. Instagram, Twitter, Spotify et bien d'autres sont par exemple introuvables sur le magasin d'applications du Mate 30 Pro.

Huawei Mobile Services App Gallery
Huawei compte bien faire de son AppGallery une marque à part entière. © Huawei

Plus de 400 millions d'utilisateurs

C'est donc à renfort de chiffres que Huawei tente d'attirer les développeurs dans son escarcelle. Pour les encourager à développer multiplateforme, Huawei assure disposer d'une base de plus de 400 millions d'utilisateurs mensuels actifs, et d'être implanté dans plus de 170 pays.

À 16 h aujourd'hui, Huawei tiendra une conférence à destination des développeurs. L'occasion pour lui d'aligner les arguments choc, et potentiellement d'officialiser un partage des revenus plus équitable que sur le Play Store. D'après des informations de Business Insider, Huawei proposerait ainsi aux éditeurs de conserver 85% des recettes des ventes, contre 70% sur le Play Store.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
mrassol
peut etre qu’autre la présentation de produits, ils ont besoin de reséduire le public suite aux sanctions US
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Spam téléphonique et CPF : bientôt la fin !
Clubic recrute un(e) rédactrice/rédacteur high tech, chargé(e) de l’actualité
Économie d'énergie : comment votre opérateur veut faire baisser la tension
Mountain s’avance sur le terrain d’Elgato avec ses DisplayPad et MacroPad
PureVPN : Cette belle offre de 5 ans à -86% vous tend les bras !
Effet Streisand pour Konbini, condamné après avoir essayé de cacher ses actionnaires
Bientôt la fin des trottinettes en libre-service à Paris ? Les opérateurs sur la sellette
Attention : c'est la saison des impôts et le phishing est de plus en plus réaliste
Ces 3 antivirus à prix réduits font partie des incontournables du marché !
Pixel Watch, la première montre connectée de Google a de quoi vous séduire !
Haut de page