Face à Huawei, les sénateurs américains veulent faire émerger des concurrents par la loi

17 janvier 2020 à 08h10
6
congrès-américain-washington.jpg
© Pixabay

Bien décidés à faire barrage à la firme de Shenzhen, ou du moins à lui mettre des bâtons dans les roues, des élus américains ont présenté un projet de loi cette semaine visant à financer de futurs concurrents à Huawei.

Cette semaine aura été marquée par la signature d'un accord partiel entre la Chine et les États-Unis, mercredi à Washington, visant à entamer le processus de rééquilibrage des relations commerciales entre les deux puissances. Avec à la clé l'engagement apporté par la Chine d'acheter pour 200 milliards de dollars supplémentaires de produits américains, issus essentiellement des secteurs agricole et culturel, outre un accord lié au transfert de technologies. Mais la veille, un projet de loi destiné à affaiblir Huawei sonnait comme une réponse avant l'heure à cette signature, qui justement crée une forme de scepticisme chez certains Américains.

Plus d'un milliard de dollars débloqués pour contrecarrer Huawei

Plusieurs sénateurs, démocrates et républicains, ont déposé, mardi, un projet de loi visant à faire barrage à Huawei aux États-Unis, en faisant émerger des entreprises qui viendraient concurrencer le géant chinois, à qui l'administration Trump reproche un soutien financier de la Chine via des subventions ou des prêts à taux réduit.


Le projet de loi permettrait de créer un fonds de 750 millions de dollars pour favoriser la recherche et le développement de technologies 5G par des sociétés américaines, confié à la Federal Communications Commission (FCC), l'équivalent de l'ARCEP.

La loi donnerait également lieu à la création d'un second fonds, doté de 500 millions de dollars, guidé par le Trésor américain pour encourager les sociétés qui adoptent des « équipements fiables et sécurisés ».

Des fonds financés par les enchères 5G américaines

Les deux fonds devraient être financés grâce aux enchères organisées ces cinq prochaines années sur les fréquences. 5 % des sommes devraient être ponctionnés. Les USA espèrent récolter plusieurs dizaines de milliards de dollars auprès des opérateurs télécoms locaux.


Les États-Unis voient aussi les tarifs appliqués par Huawei comme étant un danger. Le Vice-président du groupe démocrate au Sénat, Mark Warner, justifie le dépôt de ce projet de loi par le fait que « chaque mois qui passe, où les États-Unis ne font rien, Huawei est en passe de devenir l'équipementier 5G le moins cher au monde, le plus rapide et le plus omniprésent, tandis que les États-Unis, les entreprises et les travailleurs occidentaux perdent des parts de marché et des emplois ».

Source : The Hill
Modifié le 17/01/2020 à 09h10
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

10 jeux bacs à sable et simulateurs de promenades pour explorer l'univers malgré le confinement
Le TOP des promos high-tech à saisir ce samedi soir en attendant le Black Friday
Test vélo électrique VanMoof S3 : une jolie réussite
Le smartphone POCO M3 est (déjà) en promo chez Amazon !
Test Creative Outlier Air V2 : des écouteurs toujours aussi bien pensés, à l’autonomie monstrueuse
La célèbre enceinte Ultimate Ears Megaboom à moins 46% ce week-end
Qu'est-ce qu'un spyware et comment s'en protéger avec un antivirus ?
100€ de remise immédiate sur le Marshall Monitor II ANC chez Amazon
Une TV QLED TLC de 65 pouces à un prix imbattable pour le Black Friday (100 € ODR)
Idée cadeau Noël : la célèbre Fabrique à histoires Lunii est de retour en promo
Haut de page