Le Mate X de Huawei sortirait d'ici septembre... avant le pliable de Samsung

Mathieu Grumiaux Contributeur
10 juillet 2019 à 19h37
0
Huawei Mate X
© Slashleaks

Des visuels repérés sur Weibo confirment que le Mate X de Huawei sera prêt pour le mois de septembre. Le constructeur veut profiter du retard pris par Samsung pour être le premier à dégainer un smartphone pliable.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, et ce n'est pas Huawei qui dira le contraire. Après le report à une date toujours inconnue du Samsung Galaxy Fold, Huawei est bien déterminé à prendre l'avantage et être le premier à commercialiser un smartphone flexible.

Le Mate X semble être prêt pour une sortie au mois de septembre 2019


Le constructeur chinois avait annoncé, lors de la présentation du Mate X, son premier smartphone pliable, vouloir proposer son appareil à la vente à la rentrée 2019. Des visuels publiés sur le réseau social Weibo montrent que cette fenêtre de lancement est bel et bien maintenue.

Mate X Weibo
Mate X Weibo

Ces posters promotionnels chinois confirment un lancement du Mate X au mois de septembre © Weibo

Des posters promotionnels confirment que le mois de septembre sera celui du lancement officiel du Mate X et plus largement du premier smartphone pliable à destination du grand public. Samsung n'a plus maintenant que quelques semaines pour peaufiner son appareil s'il veut toujours conserver son leadership.

Source : Pocket Now
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top