Huawei extrait sa branche recherche de la maison mère pour la protéger

Christelle Perret Contributrice
25 juin 2019 à 20h32
0
Huawei
©Veja / Shutterstock.com

En mai, Huawei a été ajouté à la liste noire du gouvernement américain. Dès lors, de nombreuses universités américaines ont mis fin à leur partenariat de recherche avec l'entreprise chinoise. Afin de continuer à traiter avec ces universités, Huawei a pris la décision de se séparer de Futurewei, sa branche américaine de recherche et développement, basée à la Silicon Valley, Seattle, Chicago et Dallas.

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et Huawei s'étend bien au-delà de l'utilisation d'Android par les smartphones du constructeur chinois. D'ailleurs, malgré ce contexte, les Huawei P30 Pro et Mate 20 Pro devraient recevoir la mise à jour Android Q.

Huawei se sépare de Futurewei


Depuis plusieurs années, Huawei finance de nombreux projets de recherche universitaires américains. Cependant, au mois de mai, le gouvernement états-unien a pris la décision d'ajouter l'entreprise chinoise à sa liste noire, Huawei étant considéré comme une menace pour la sécurité nationale. En réponse à ces allégations, plusieurs universités américaines ont mis fin à leurs partenariats de recherche avec le constructeur chinois.

Aussi, afin qu'elle puisse continuer à traiter avec les universités américaines, Huawei a décidé de se séparer de Futurewei, sa branche de recherche et développement. Basée à la Silicon Valley, à Seattle, à Chicago et à Dallas, Futurewei emploie des centaines de personnes. Très active, cette branche a déposé plus de 2 100 brevets auprès du United States Patent and Trademark Office, dans les domaines de la télécommunication, des réseaux cellulaires 5G et des technologies vidéo et caméra.

Si Huawei restera propriétaire de Futurewei, la branche américaine a pris des mesures pour s'isoler de l'entreprise chinoise. Ainsi, les employés de Huawei ont l'interdiction de pénétrer dans les bureaux de Futurewei. De plus, un nouveau système informatique a été déployé pour les employés de Futurewei, auquel eux seuls ont accès. Enfin, la branche de recherche et développement n'utilise plus le nom et le logo Huawei dans ses communications officielles.

Dilemme pour les universités américaines


Jim Banks, un républicain de l'Indiana et membre du Congrès, a signé une lettre d'avertissement concernant les partenariats entre Huawei et les universités américaines. Selon lui, les mesures visant à séparer Futurewei de Huawei ne résoudront pas les problèmes soulevés par le gouvernement américain.

Aux Etats-Unis, on craint que l'entreprise chinoise n'utilise ces partenariats pour accroître la recherche sur l'intelligence artificielle, les télécommunications et la robotique... et faire des découvertes qui pourraient ensuite être utilisées pour pirater ou espionner des opérations américaines, ou encore pour donner aux entreprises chinoises un avantage concurrentiel sur les entreprises américaines.

Ainsi, malgré les changements instaurés à Futurewei, les universités américaines restent prudentes. Elles se trouvent néanmoins face à un dilemme de taille concernant les financements chinois : l'Université de Californie a, par exemple, reçu près de 8 millions de dollars de Huawei et Futurewei au cours des deux dernières années. Quant au laboratoire informatique de Stanford, il recevait 500 000 dollars par an de Futurewei, et étaient en pourparlers pour porter ce montant à deux millions de dollars lorsque le gouvernement américain a placé Huawei sur sa liste noire...

Source : neowin

Les Soldes d'Été c'est maintenant ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos High-Tech avec Clubic.

Découvrez tous nos bons plans

2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top