Huawei dépose un nom pour son OS mobile alternatif : Hongmeng

14 juin 2019 à 16h32
0
Huawei
© testing / Shutterstock.com

La firme de Shenzhen avait prévu une issue de secours dans le cas où interviendrait une interdiction américaine.

Il y a quelques jours, nous apprenions que Huawei avait déposé Ark OS en tant que nouveau système d'exploitation mobile auprès de l'Office européen pour la propriété intellectuelle. Finalement, et si le géant chinois est bel et bien sur le point de lancer son propre OS mobile, son nom serait en fait « Hongmeng », comme l'a annoncé jeudi un responsable du groupe à nos confrères de Reuters.

Au moins neuf pays européens concernés par « Hongmeng »

Si Huawei n'a pas trop osé le reconnaître, cela fait déjà plusieurs années que le fabricant planche sur le développement de son propre système d'exploitation mobile. Au vu de la tournure des événements et du maintien - actuel - de l'interdiction décidée par les États-Unis, on peut dire que la firme a eu... du « pif ».

Hongmeng, devrait donc être le nom officiel et définitif de cet OS alternatif. En effet, les données d'un organisme des Nations Unies font état de dépôts de demandes d'enregistrement de la marque Hongmeng dans au moins neuf pays situés en Europe (la France en fait peut-être partie), ainsi qu'au Pérou, au Canada, en Corée du Sud, au Cambodge et en Nouvelle-Zélande, comme l'indiquent également les données de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

Huawei veut attirer les développeurs au sein de sa boutique d'applications

Les premières demandes ont été déposées le 14 mai, soit juste après que les USA aient annoncé avoir placé l'entreprise chinoise sur une liste noire. Pour le moment, Huawei, qui espérait devenir le premier vendeur de smartphones au monde devant Samsung dès cette année, n'a rien révélé de son système d'exploitation.

Le géant semble cependant s'employer à proposer un OS compétitif et attractif à ses nombreux utilisateurs, puisque, comme nous l'écrivions il y a quelques jours, il tente d'attirer les développeurs au sein de sa propre plateforme de distribution d'applications, l'AppGallery.

Source : Reuters
11
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top