Android : le système de la contre-attaque pour Huawei se nommera Ark OS

05 juin 2019 à 10h24
0
Huawei

Huawei est plus que jamais dans la tourmente. Le numéro deux mondial en terme de ventes sur le marché du smartphone est depuis peu interdit par les USA d'utiliser le système d'exploitation Android de Google. Le géant chinois doit donc trouver une alternative solide à cette sanction.

Et cette solution résiderait dans Ark OS, un système d'exploitation mobile dont le nom a été déposé auprès de l'Office européen pour la Propriété Intellectuelle. Huawei se sortira-t-il de sa mauvaise passe actuelle ?

Huawei trouve une potentielle alternative aux récentes sanctions des USA

Entre les USA et la Chine, il règne actuellement une guerre froide économique. Huawei, soupçonné d'espionnage, s'est vu interdire l'utilisation de logiciels Google - et donc Android. Un OS qui équipe ses smartphones et met le géant mondial en difficulté, surtout lorsque l'on sait que ce dernier se rêve leader du marché devant le numéro un Samsung.

La contre-attaque de Huawei viendrait de la naissance de son propre système d'exploitation nommé ArkOS, débarquant sur un marché déjà dominé par Android (équipant les smartphones de chez Xiaomi, OnePlus, Oppo, Samsung, etc.) et iOS (Apple). Ce nouveau système d'exploitation, en plus d'avoir vu son nom être déposé auprès de l'Office européen pour la Propriété Intellectuelle, a également été confirmé par Richard Yu, big boss de la division mobile de Huawei. Un moyen pour l'homme de confirmer la position de la firme face aux récentes polémiques et communiquer sur la suite à venir auprès de ses millions d'utilisateurs.

Une bataille loin d'être remportée pour Huawei

Car l'utilisation de son propre système d'exploitation, le protégeant de quelconque interdiction, ne sauverait pas entièrement Huawei. La firme chinoise devra rivaliser avec l'OS déjà bien installé qu'est Android et proposer un logiciel suffisamment qualitatif, en plus d'une boutique virtuelle suffisamment garnie pour le confort des possesseurs de ses téléphones.

Sans oublier qu'ARM, suivant les directives du gouvernement Trump, ne travaille plus avec Huawei sur l'architecture de ses processeurs. Il faudra donc en trouver une nouvelle structure sur laquelle pourra se reposer ArkOS.

Dans cette histoire, il s'agit pour l'actuel président des États-Unis d'un moyen de faire pression sur la Chine. Il est difficile de penser que Huawei, numéro deux mondial, pourra repartir de zéro avec une nouvelle architecture de processeurs et un OS maison en convaincant par la même occasion l'ensemble de ses utilisateurs. Mais la firme chinoise semble avoir pensé à ce cas de figure depuis très longtemps si l'on en croit le dépôt rapide de la marque ArkOS.

Source : CNet
22
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top