Huawei : forte baisse des ventes mondiales attendue en cas de maintien de l'interdiction

27 mai 2019 à 12h48
0
Huawei
Veja / Shutterstock.com

Alors qu'elle est en forte croissance depuis plusieurs années, la firme de Shenzhen pourrait être contrainte de constater une chute de ses ventes si les États-Unis maintiennent leurs sanctions.

Huawei traverse la plus grosse crise de son histoire. Plongée dans un conflit commercial sans précédent entre les États-Unis et la Chine, la société reste pendue aux desiderata de Donald Trump. Se pose alors la question des conséquences directes que peut avoir une telle crise sur les ventes réalisées par Huawei. Les analystes ne sont peut-être pas d'accord sur les chiffres mais le sont sur la tendance : le géant chinois va perdre des plumes cette année.

Une forte baisse des ventes à venir ?

Dès 2019, Huawei pourrait voir ses livraisons chuter de près d'un quart. Selon les cabinets Fubon Research et Strategy Analytics, l'impact de la crise pourrait entraîner une diminution des ventes de smartphone pouvant aller de 4 à 29%, dans le cas où les sanctions prononcées depuis les USA viendraient à être maintenues.

« Huawei est quelque chose de très dangereux », déclarait le président américain à la presse il y a quelques jours. Cette déclaration, couplée à la bombe lancée par Google il y a maintenant une semaine, pourrait avoir des conséquences encore plus lourdes l'année prochaine.

Huawei pourrait perdre gros, mais devrait survivre

Linda Sui, directrice des stratégies pour les smartphones sans fil chez Strategy Analytics, indique ainsi à nos confrères de Reuters que « si Huawei perd l'accès à Google, le marché des smartphones en Europe occidentale pourrait disparaître l'an prochain ». Selon la spécialiste, les ventes d'appareils de la firme de Shenzhen plongeront de 23% en 2020. Cette chute, pour elle, ne mettrait tout de même pas en péril l'avenir de Huawei, qui peut survivre grâce au seul marché chinois. Mais à quel prix ?

De son côté, Fubon Research, qui misait sur 258 millions de mobiles Huawei vendus en 2019, a ramené ses prévisions à 200 millions d'unités, dans le pire des cas. En Europe, marché numéro un pour les smartphones haut de gamme de la marque, Huawei a fait grimper sa part de marché à 30%, avec 208 millions de mobiles écoulés dans la région.

Déjà moins de clics pour les smartphones Huawei au niveau mondial

Nous le disions, Huawei devrait survivre à la crise. Mais évidemment, et toujours dans le pire des scénarios, les effets à terme pourraient être colossaux, même en cas de mise à disposition de son propre OS. Selon Stewart Randall, responsable du secteur des puces chez Intralink, une société de conseil située à Shanghai, Huawei pourrait « disparaître en tant qu'acteur mondial pendant un certain temps », avec comme conséquence immédiate le licenciement de milliers d'employés.

Aux USA ou encore au Royaume-Uni, les smartphones du constructeur fondé par Ren Zhengfei concentrent moins de clics qu'avant l'apogée de la crise, « -26% sur la scène mondiale », affirme le comparateur de produits PriceSpy. Et inéluctablement, les plus réticents se tourneront vers des concurrents de Huawei (Samsung et Apple pour le haut de gamme ; Vivo et Oppo pour le milieu de gamme), qui ne manqueront pas d'en profiter.

Source : Reuters

6
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Faut-il taxer les satellites pour réduire les débris spatiaux ?
scroll top