Wi-Fi Alliance et SD Association stoppent elles aussi les échanges avec Huawei

le 28 mai 2019 à 09h53
0
Huawei

Après Google, Intel, Microsoft, Panasonic ou encore ARM, la Wi-Fi Alliance et la SD Association lâchent à leur tour Huawei. Avec ces deux nouvelles défections, les prochains smartphones du groupe pourraient ne supporter ni emplacements micro SD, ni cartes micro SD. Temporairement, Huawei, n'aura également plus son mot à dire dans la conception des futurs standards Wifi.

La fin de ce mois de mai est décidément compliquée pour Huawei. Après avoir été placé sur « l'Entity List » du Département américain du commerce, le géant chinois voit sa situation se compromettre de jour en jour. Privé d'une large part des commodités d'Android, mais aussi des processeurs Intel, des principaux services de Microsoft, de certains composants fabriqués par le japonais Panasonic, et surtout de l'architecture ARM pour la conception de ses prochains SoC, Huawei pourrait aussi devoir se passer d'emplacements et de cartes micro SD pour ses prochains smartphones.

Une nouvelle peu impactante pour Huawei


Bien qu'importante, la nouvelle est dans les faits d'une importance toute relative pour Huawei, qui avait déjà entamé son virage vers un autre support de stockage externe que les cartes micro SD, notamment sur ses derniers terminaux haut de gamme.

Les Huawei Mate 20 et Mate 20 Pro, lancés en fin d'année 2018, troquaient ainsi le standard micro SD pour des cartes NM, un format propriétaire développé en interne par Huawei et similaire aux cartes nano SIM en termes de gabarit.

Avec le recul, la décision de Huawei revêt un intérêt nouveau. Pour autant, si la SD Association a confirmé qu'elle avait bien rompu ses relations avec Huawei, le constructeur, lui, précise que cette décision n'impacte pas ses smartphones déjà commercialisés et profitant d'un port micro SD. Seuls les futurs terminaux de la marque seront vraisemblablement concernés. La migration vers le standard NM risque donc de se poursuivre, à moins qu'à l'avenir Huawei n'opte plus que pour du stockage interne, comme c'est le cas de certains constructeurs.

La Wi-Fi Alliance, elle aussi, boude Huawei


Plus embêtant peut-être, la Wi-Fi Alliance a elle aussi indiqué que Huawei avait été « temporairement exclu » de la liste de ses membres. Pas d'inquiétude à avoir, le géant chinois pourra continuer à proposer des appareils supportant les normes Wi-Fi, mais la marque sera exclue du cercle des marques décisionnaires quant aux modalités des futurs standards Wi-Fi. Cette décision, si elle venait à être définitive, pourrait contribuer à amoindrir l'importance de Huawei parmi les grands acteurs de la Tech.

Rappelons que le groupe profite actuellement d'un sursis de 90 jours accordé la semaine dernière par les autorités américaines. Le temps pour la firme de mettre ses affaires en ordre avant un placement potentiellement prolongé sur la liste noire du Département américain du commerce.

Source : Engadget
Mots-clés :
Huawei
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Test Asus ROG Strix SCAR III : RTX 2070 et 240Hz pour un portable gamer d'excellence
Malgré des AirPods 2 peu novateurs, Apple maintient son avance sur le marché des écouteurs sans-fil
Les Etats-Unis auraient implanté des
L'UE s'attaque au trafic en ligne d'espèces sauvages
Amazon Game Studios se sépare discrètement de dizaines d'employés
Mazda ne veut plus d'écrans tactiles dans ses véhicules
Une nouvelle Nvidia Shield aperçue dans la console développeur de Google Play
OnePlus 7 Pro : l'édition limitée Almond disponible le 25 juin
Dark mode auto, lazy loading, paywalls : la liste des fonctionnalités de Chrome 76 s'allonge
Microsoft brevète un stylet transformable en oreillette
scroll top