Huawei va investir un milliard dans les voitures électriques et autonomes

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
14 avril 2021 à 17h00
7
Huawei HQ

L’entreprise chinoise Huawei s’apprête à budgéter un investissement d’un milliard de dollars dans la recherche sur les technologies de conduite autonome et dans la voiture électrique , suivant la tendance actuelle.

De quoi venir concurrencer Tesla et répondre aux récentes annonces de Xiaomi et Apple sur le sujet. D’après ses déclarations, Huawei serait déjà avancé sur ses recherches dans le domaine de la voiture autonome mais souhaite se placer comme un équipementier.

Un paysage automobile qui se redessine

Une nouvelle guerre se préparerait-elle dans le monde de la haute technologie appliquée à l’automobile ? Entre le projet Apple Car, l’annonce de Xiaomi et maintenant Huawei qui projette un investissement conséquent dans le développement des technologies automobiles lié à la voiture électrique et à la conduite autonome, les prochaines années vont être riches en évolution et en changement.

Si l’industrie automobile a longtemps été jugée comme étant vieillissante et qu’il était impossible de déloger les piliers du milieu, en place depuis de nombreuses décennies, l’heure est au changement.

Ce changement a été initié par Tesla il y a une dizaine d’années maintenant. Son succès et les questions sur le climat incitent de nombreuses grandes entreprises technologiques à s’engouffrer dans la brèche. La niche de la voiture électrique devient peu à peu la règle.

Huawei, sous-traitant automobile ?

Huawei ne compte pas produire directement des voitures sous sa marque, comme l’a expliqué Eric Xu, son président actuel. L’entreprise va développer des technologies qu’elle commercialisera à des constructeurs automobiles qui afficheront le logo de la marque, tel Intel sur les PC.

Déjà trois groupes automobiles chinois sont cités pour intégrer la technologie du spécialiste du smartphone : BAIC, Chongquing Changan Automobile et GAG. Eric Xu indique qu’avec 30 millions de véhicules construits en Chine chaque année, le marché est potentiellement énorme pour Huawei.

Ainsi, Huawei se placera en équipementier pour les constructeurs automobiles souhaitant adopter sa technologie. D’ailleurs certains de ses équipements sont déjà intégrés chez de grands constructeurs, comme Mercedes-Benz par exemple.

Source : Bloomberg

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
8
dreaman59
« Huawei va investir un milliard » ? Le parti communiste chinois va investir un milliard …
gothax
Très intéressant, plus il y a de grands groupes technologiques qui investissent dans la voiture electrique ( ou équipements ) mieux c’est !
fossoyer
Ils ont bien raison, nous on se l’interdit au nom de la libre concurrence entre pays Européens, ce qui donne un bon avantage au reste du monde.<br /> A nous le bon droit, à eux l’innovation et le pognon.
soaf78
La france n’a pas filé 7 milliards a Renault il ya quelques mois ?
zmed
Xiaomi c’est 10 fois plus. Il investit 10 milliards dans l’auto électrique
zeebix
Officiellement c’était un prêt… Officiellement.
Khyri_Chan
Ma vision des choses et que dans les 10-20ans à venir les noms des grands constructeurs automobiles risquent de changer.<br /> Il va y avoir beaucoup de fusion pour les anciens constructeur thermique. Mais les concurrents vont se faire une place bien plus vite qu’on pourrait le croire.<br /> Je vois plus facilement Huawei, Xiaomi (voir apple et les autres) en concurrent de Tesla que Porsche ou Mercedes finalement.<br /> Hyundai à l’air de sortir du lot, il a pris le virage plus tôt que les autres également.<br /> Tout ça m’a l’air bien sympa pour les années à venir, et tant mieux pour nous !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Ionity veut disposer de 7 000 bornes de recharge en Europe d'ici à 2025
Les nouveaux scooters NIU se montrent en vidéo
Mercedes Project MAYBACH : un concept déconcertant entre 4x4 et berline
La Ford Focus hybride dévoile des tarifs à partir de 29 000 euros
L'Italien Noko lance trois vélos électriques qui promettent jusqu'à 200 km d'autonomie
Pour le P.-D.G. de Stellantis, la conversion du marché automobile à l'électrique est trop rapide
En Corée du Sud, pour avoir le droit de continuer de conduire, les seniors seront invités à repasser leur permis... sur un casque VR
Tesla : le fameux volant Yoke ferait son retour dans le Cybertruck
Tesla lance un Cyberquad pour les enfants
Formule E : la nouvelle génération arrive, plus légère et beaucoup plus efficace
Haut de page