Droit voisin : des éditeurs de presse français portent plainte

Google News

Puisque le moteur de recherche refuse de négocier, trois plaintes ont déjà été déposées contre lui.

C'est visiblement devant l'Autorité de la concurrence que Google va devoir se justifier puisque le géant américain est attaqué par la presse française, et plus particulièrement par trois organismes de presse.

L'AGIP, le SEPM et l'AFP déposent plainte contre Google

Depuis le 15 novembre, trois plaintes ont été déposées à l'encontre de Google. L'AGIP représente aujourd'hui un total de 305 titres de presse, à l'échelle nationale et locale, et l'alliance a été le premier organisme à déposer plainte contre Google et son application du droit voisin. Le même jour, le SEPM, le syndicat des éditeurs de la presse magazine, a lui aussi suivi le mouvement, avant d'être rejoint ce mardi par l'AFP.


Les trois organismes ont décidé de dénoncer la méthode adoptée par Google pour contourner les règles du droit voisin. En effet, le moteur de recherche refuse de rémunérer les éditeurs de presse pour les extraits référencés, jusque-là donc gratuitement, dans ses résultats. Leurs articles complets sont donc dévalorisés et cela met en péril les sites qui voient leur nombre de visite diminuer. Via ces plaintes, ce qui est dénoncé, c'est donc le comportement de Google qui abuse de sa position.

Google dit vouloir aider au mieux les internautes

Malgré les revendications des différents organismes de presse et ces multiples plaintes, Google ne démord pas et précise « vouloir aider les internautes à trouver des contenus d'actualités auprès de nombreuses sources, et les résultats sont toujours basés sur la pertinence, non sur des accords commerciaux ».


Voilà qui confirme donc que le géant américain ne souhaite pas céder. Mais c'est désormais l'Autorité de la concurrence qui va se charger du dossier. Une chose est sûre : ce n'est pas la première fois que des organismes de presse se penchent sur ce que leur fait subir Google.
En 2005 déjà, l'AFP avait porté plainte en France et aux États-Unis car le moteur de recherche violait les règles de copyright. Cela avant qu'un accord soit trouvé entre les deux parties. Il ne reste plus qu'à espérer qu'un accord ne prenant plus en otage la presse soit trouvé cette fois-ci aussi.

Le Black Friday c'est parti ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos avec Clubic.

Les bons plans Black Friday

Modifié le 26/11/2020 à 09h15
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
38
18
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Apple adapte sa façon de développer iOS 14 pour détecter bugs et erreurs plus vite
BMW investit 6,2 milliards d’euros dans les cellules de batteries
Black Friday : la formation complète Photoshop en promotion chez Udemy
Half-Life: Alyx, les specs minimum ne sont pas mini !
Google Stadia : le Chromecast Ultra chaufferait un peu (trop ?) fort
La FEVAD estime que les Français dépenseront 20 milliards d'euros en ligne pour Noël
Un étudiant américain risque 20 ans pour avoir créé une distrib Linux à destination de Daech
Sonos s'offre Snips, start-up française spécialisée dans le contrôle vocal
4 bonnes raisons de s'abonner à Amazon prime avant le Black Friday
Haut de page