Droit voisin : des éditeurs de presse français portent plainte

22 novembre 2019 à 09h00
0
Google News

Puisque le moteur de recherche refuse de négocier, trois plaintes ont déjà été déposées contre lui.

C'est visiblement devant l'Autorité de la concurrence que Google va devoir se justifier puisque le géant américain est attaqué par la presse française, et plus particulièrement par trois organismes de presse.

L'AGIP, le SEPM et l'AFP déposent plainte contre Google

Depuis le 15 novembre, trois plaintes ont été déposées à l'encontre de Google. L'AGIP représente aujourd'hui un total de 305 titres de presse, à l'échelle nationale et locale, et l'alliance a été le premier organisme à déposer plainte contre Google et son application du droit voisin. Le même jour, le SEPM, le syndicat des éditeurs de la presse magazine, a lui aussi suivi le mouvement, avant d'être rejoint ce mardi par l'AFP.


Les trois organismes ont décidé de dénoncer la méthode adoptée par Google pour contourner les règles du droit voisin. En effet, le moteur de recherche refuse de rémunérer les éditeurs de presse pour les extraits référencés, jusque-là donc gratuitement, dans ses résultats. Leurs articles complets sont donc dévalorisés et cela met en péril les sites qui voient leur nombre de visite diminuer. Via ces plaintes, ce qui est dénoncé, c'est donc le comportement de Google qui abuse de sa position.

Google dit vouloir aider au mieux les internautes

Malgré les revendications des différents organismes de presse et ces multiples plaintes, Google ne démord pas et précise « vouloir aider les internautes à trouver des contenus d'actualités auprès de nombreuses sources, et les résultats sont toujours basés sur la pertinence, non sur des accords commerciaux ».


Voilà qui confirme donc que le géant américain ne souhaite pas céder. Mais c'est désormais l'Autorité de la concurrence qui va se charger du dossier. Une chose est sûre : ce n'est pas la première fois que des organismes de presse se penchent sur ce que leur fait subir Google.
En 2005 déjà, l'AFP avait porté plainte en France et aux États-Unis car le moteur de recherche violait les règles de copyright. Cela avant qu'un accord soit trouvé entre les deux parties. Il ne reste plus qu'à espérer qu'un accord ne prenant plus en otage la presse soit trouvé cette fois-ci aussi.

Source : 01nets

Le Black Friday c'est parti ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos avec Clubic.

Les bons plans Black Friday

Modifié le 22/11/2019 à 12h08
38
18
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
scroll top