Directive Copyright : Google ne compte pas rémunérer les médias français

25 septembre 2019 à 21h49
26
Google actualités

Alors que la France est sur le point d'appliquer les mesures liées à l'article 11 de la Directive Copyright, Google a d'ores et déjà affiché son opposition à la nouvelle réglementation. Pour ne pas avoir à payer les éditeurs de presse, le moteur de recherche cessera d'afficher les extraits d'articles et les photos dans ses résultats concernant l'actualité.

La Directive Copyright, ou directive européenne sur le droit d'auteur, a été adoptée le 26 mars dernier. Parmi les mesures controversées, l'article 11 crée un droit voisin du droit d'auteur, appliqué à la presse. Cette disposition impose notamment aux plateformes d'agrégation, telles que Google News, de négocier des accords commerciaux avec les médias, pour avoir le droit de publier des extraits de leurs articles.

La France a été la première à transposer cette nouvelle exigence, qui s'appliquera à compter de fin octobre. Mais Google n'est pas résolue à se laisser faire.

Plus d'aperçus dans Google News

Dans un billet de blog, Richard Gingras, vice-président de l'entreprise en charge des médias, a en effet manifesté son opposition. Le dirigeant a clairement indiqué que le groupe n'avait aucunement l'intention de rémunérer la presse.

Alors, pour se conformer à la loi, le moteur de recherche a trouvé la solution. Puisque seuls les extraits et les miniatures sont concernés, ils n'apparaîtront plus dans les pages de résultats. L'utilisateur ne verra ainsi que les titres et les URL des articles proposés. Et cela vaut pour tous les éditeurs de presse, sauf, bien sûr, ceux qui auront expressément donné leur accord à Google pour conserver l'affichage des aperçus. Sans possibilité de négocier une rémunération, bien entendu.

Ce nouveau traitement sera appliqué sur l'ensemble du moteur de recherche, News inclus, dès que la nouvelle mesure entrera en vigueur, donc a priori à la fin du mois d'octobre.

Google refuse la main tendue du gouvernement français

Ce bras de fer entamé par le géant américain n'a pas vraiment été du goût de Franck Riester, ministre de la Culture. Celui-ci a rencontré Richard Gingras ce matin, pour tenter de le convaincre du bien-fondé de la démarche. En vain : « La réponse qu'il m'a apportée, quelques minutes après, est une fin de non-recevoir. C'est inacceptable ».

Mais de son côté, Google n'entend pas se faire imposer sa façon de travailler avec les médias. Le groupe a notamment rappelé ce qu'il apportait à la presse en ligne, par exemple via son programme Google News Initiative, dans lequel il prévoit d'investir 300 millions de dollars.

Gingras conclut néanmoins son post par une note d'espoir : « C'est en travaillant main dans la main que nous pourrons avancer ». En attendant, la position de Google ressemble plutôt à un doigt d'honneur.

Source : Le Monde
Modifié le 26/09/2019 à 10h16
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
20
tmtisfree
C’était prévu, c’est arrivé. Bravo Google !
bmustang
cette directive a du bon et profitera moins à google et plus aux éditeurs que maintenant. Les internautes ne voyant plus l’article complet cliqueront sur l’url et seront dirigés vers le vrai média qui pourra capter le visiteur et lui faire une offre ! C’est autre chose
petrus_pierre
vais payer le vrais média pour un article ou juste une infos de 5 lignes .
LeLapinou64
Moi j’aimerais bien avoir une option dans Google news qui permette de virer toutes les news issues des site qui nécessitent de payer pour lire le contenu… ces news ne servent à rien puisqu’on ne peut pas lire l’intégralité du contenu.
KlingonBrain
“La réponse qu’il m’a apportée, quelques minutes après, est une fin de non-recevoir. C’est inacceptable”<br /> Dans un état de droit, une entreprise fait ce que la loi lui permet de faire. Le reste n’est que bavardage inutile.<br /> Qu’un ministre français ne soit pas content n’est vraisemblablement qu’une donnée totalement insignifiante aux yeux des dirigeants américains d’une des multinationale les plus puissante de la planète.<br /> C’est d’autant plus vrai que les traités de l’union Européenne ne nous laissent que peu de marge de manoeuvre pour empêcher leur conquête du marché.<br /> On se demande combien de temps il faudra à nos élus pour sortir de leur monde de bisounours et comprendre ce qu’est une entreprise privée et en particulier une multinationale.
mcbenny
En attendant, si tous les éditeurs refusent de laisser publier leurs contenus, Google présentera des liens et les lecteurs iront sur les sites eux-mêmes (ce qui est le but de ces éditeurs).<br /> Il suffit qu’une poignée accepte pour que eux aient leur miniature, extrait etc sans contrepartie, et donc capte l’audience (si tant est que le lecteur aillent vers les sites dont il a vu une miniature) pour que ceux qui ont refusé y perdent.<br /> En gros, une chaîne a la résistance de son maillon le plus faible.
pacpac33
Je n’ai pas le temps de lire la presse tous les jours et les agrégateurs de news ont les bienvenus car ils me permettent d’avoir une vue d’ensemble, quitte à payer ensuite pour lire les articles vraiment intéressants. Si Google n’a plus le droit de présenter que le titre c’est bien dommage, car avoir un extrait me permet de faire un premier tri. Je ne pense pas perdre mon temps à aller sur chaque média pour voir le contenu. Perte de temps (que je n’ai pas). J’espère qu’une bonne part des médias concernés auront inintelligence de laisser publier des extraits d’articles gratuitement. A mon sens ceux qui refuseront perdrons une part de leur lectorat et donc à terme de leurs revenus. Et au fond Google leurs fait de la publicité gratuitement même si évidement ils en retirent un profit.
kroman
Google leur offre du trafic et en plus ils voudraient être payés
robert_b
Marrant comme ça ressemble fort à ce que fait le P2P, ou autre méthode de partage. Mais cette fois, c’est une multinationale qui gagne des millions la dessus et là tout le monde trouve ça normal…
Matrix-7000
Il est peut-être temps de se rendre compte du pouvoir que l’on a donner à ces sociétés étrangères et d’utiliser des systèmes alternatifs!<br /> Duckduckgo et tout aussi efficace que Google, la bienveillance en plus!<br /> DuckDuckGo<br /> DuckDuckGo — Privacy, simplified.<br /> The Internet privacy company that empowers you to seamlessly take control of your personal information online, without any tradeoffs.<br />
megadub
Justement non : Google prive du trafic puisque la plupart des internautes se contentent des extraits que Google intègre à la recherche, c’est bien le noeud du problème. Il aurait suffit que tu lises le commentaire juste avant le tien pour avoir une idée du souci <br /> On n’en a pas fini avec les titres putaclic en tout cas avec une décision pareil
manu0086
C’est beau de rêver. Les internautes cliqueront là où cela sera attractif, une image, c’est attractif, un début de résumé aussi. Un lien perdu entre ces informations ne va pas attirer l’oeil et faudra pas compter sur Google pour le mettre plus en valeur.<br /> Et surtout, à moyen terme, Google privilégiera les articles “offrant” le plus de contenu pour le bien des internautes.
manu0086
Elle ne prive d’aucun trafic les éditeurs… l’exemple ci-dessus, c’est une visualisation rapide des infos du jour comme devant un kiosque en regardant les unes et n’acheter que si la une d’un magasine/journal nous intéresse. Et comme dans un kiosque, les plus attractifs et visibles se vendent le plus.
Saulofein
" C’est en travaillant main dans la main que nous pourrons avancer "<br /> Ah ben oui, c’est sur qu’en pondant des lois sans cesse destinées à restreindre le champ d’activité des GAFA, c’est une vraie main tendu qu’ils offrent a Google.<br /> Quelle hypocrisie, a ce niveau c’est indécent, on frôle l’insulte!<br /> A mon sens, Google a très bien réagit. Google news permet dans sa forme actuelle, de voir directement si un article avait du contenu, et si cela valait la peine d’aller sur le site.<br /> Les seuls impactés sont les “journaux” pondant des articles vides avec des titre racoleurs!
Saulofein
LOL, Google n’affiche pas l’article complet mais un cour extrait. Cela laisse un aperçu de ta connaissance approfondie du sujet!<br /> Ou alors ton article se résume a 3 lignes, et dans ce cas, le site ne mérite effectivement aucun trafic.
Moonchild72
C’est une bonne chose, cela rendra la lecture des recherches plus claire de n’avoir qu’un titre et une URL. De toute manière si on recherche une actualité sur une thématique particulière on va cliquer sur les liens qui en parlent, pas la peine d’en avoir un aperçu.
Archeus
Quand on sait qu’un article avec photo a 10 fois plus de chances d’être cliquer, dans un moi, on va revenir à une situation normale… Juste ça aura coûté de l’argent à l’état…<br /> “Duckduckgo et tout aussi efficace que Google, la bienveillance en plus!”&lt;-LOL , no way! . C’est logique. utiliser duck duck go, c’est comme embaucher un nouveau majordome à chaque requête…Ca ne me connait pas donc ne peut pas aussi bien me répondre
megadub
Non, tu ne comprends pas le souci.<br /> Au lieu de n’afficher que le titre, Google affiche aussi un extrait de l’article à tel point que l’essentiel de l’info est visible depuis Google sans aller sur le site. C’est d’ailleurs une raison de la dégradation des articles qui du coup commence toujours par une 20aines de ligne pour ne rien dire.
megadub
Le truc c’est que c’est 3 lignes peuvent suffire à faire fuire le lecteur alors qu’avoir le titre uniquement il aurait peut-être cliqué.
manu0086
megadub:<br /> Google affiche aussi un extrait de l’article à tel point que l’essentiel de l’info est visible depuis Google sans aller sur le site. C’est d’ailleurs une raison de la dégradation des articles qui du coup commence toujours par une 20aines de ligne pour ne rien dire.<br /> Tu rigoles? généralement on voit deux petites lignes qui ne sont pas complètes (coupées au début et/ou fin) et apportent peu d’informations. Et c’est seulement valable pour les recherches précises sur le moteur de recherche quand on sélectionne Actualités, pas sur google news où il n’y a que le titre et une image.
Maga83
Je confirme et même mieux… on reconnait le journalisme d’investigation et les journalistes à 2 balles qui reprennent les annonces de l’AFP (agence France presse) quand l’on clique sur “En voir plus” sur Google news.<br /> Les journalistes à 2 balles ne changent même pas les titres de l’AFP.<br /> Du coup… Google news permet de faire une sélection entre les copieurs et les investigateurs et ça… c’est bien.
megadub
Donc ça ne prive ni Google ni les médias, ce changement ne changera donc rien… pourquoi on en parle alors ?
Popoulo
@robert_b : Toi t’as rien compris…<br /> Le commentaire au-dessus du tien résume la chose : “Kroman : Google leur offre du trafic et en plus ils voudraient être payés”
LeLapinou64
Surtout avec des titres d’articles de plus en plus bidons, si on ne voit même plus un extrait de contenu…
orionb1
on risque de se retrouver avec les médias complotistes ou de propagande étrangère en tête de liste de Google News puisque eux accepteront sans souci reprise de citation et d’image<br /> et il est évident que Google mettra en évidence les sites d’informations qui accepteront cela<br /> en définitive, comme dit par d’autres, les médias, devant la chute d’audience, seront très rapidement obligé d’être “volontaires”. En effet, en Belgique, il y a déjà eu un déréférencement des médias tradi suite à ce genre de “lois” et le site 7sur7 qui avait accepté avait augmenté énormément son audience, tous les autres sont très rapidement revenus dans le jeu. (ça date de quelques années, me souvient plus des détails)
xeno
En France on marche sur la tête.<br /> en gros je suis propriétaire d’un chemin je donne l’accès libre et quelques temps après un avocat se pointe me demandant des indemnités parce que les clients du fermier passe par mon chemin.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Les iPhone 11 vous avertiront en cas de remplacement de l’écran par un modèle non officiel
Sur le Web | Rencontre avec l’historien en chef de la saga Assassin’s Creed
Mafia : les deux premiers jeux remasterisés et un opus inédit en approche ?
Windows Core OS, le nouveau système d'exploitation de Windows, aurait fuité sur Geekbench
Fort recul du Bitcoin et des cryptomonnaies ces dernières heures
Pour aider à lutter contre les deepfakes, Google publie 3 000… deepfakes
Alexa pourrait bientôt enregistrer vos candidatures professionnelles (c'est déjà le cas pour McDo)
Sur le Web | Rendre le gaming vert : un enjeu écologique de premier ordre
Red Magic 3S : le nouveau smartphone gaming de Nubia sera lancé mi-octobre
Haut de page