Google aurait trouvé le successeur de Google+ : Shoelace, une app de rencontres de proximité

13 juillet 2019 à 10h13
0
Screenshot-Shoelace-2.png
(Crédits : Capture écran Shoelace, par Alexandre Boero pour Clubic.com)

Le géant Google développe un nouveau réseau social chapeauté par une équipe d'Area 120, la division du groupe qui met au point des applications expérimentales.

Après l'arrêt de Google+ le 2 avril dernier, qui ne manque sans doute pas à grand monde, Google cherche à sortir de son chapeau magique un réseau social de référence. La firme de Moutain View, qui ne compte pas faire une croix sur l'un des rares pans du numérique où elle n'arrive pas à s'imposer, est en train de développer Shoelace, une appli qui dispose déjà de son propre site internet.

Shoelace, qu'est-ce que c'est ?

Développé par la division expérimentale de Google, Area 120, Shoelace est une application mobile de mise en relation. Elle vous permet de rencontrer, via des activités, des personnes qui partagent les mêmes centres d'intérêt que vous, et qui se trouvent être à proximité de votre position.

« Proximité », c'est justement ce qui définit le mieux le projet mené par la société américaine, qui prend par exemple l'exemple du déménagement, pour faire connaissance avec des voisins proches qui partageraient votre passion pour les petits spectacles d'humour de quartier, votre sensibilité au bon vin, ou votre amour du tennis.

Pas un Tinder bis

En visualisant les rares images de Shoelace qui circulent, on s'aperçoit que le réseau social devrait être doté d'une carte, permettant de localiser directement le lieu de l'activité recherchée, ou de celles qui se déroulent autour de chez soi.

L'application, bien qu'elle veut relier des gens comme on lie ses lacets, ne veut pas être vue comme un nouveau Tinder. Car si certains aspects paraissent similaires, Shoelace ne devrait pas être basée sur l'image dégagée et la rencontre charnelle mais bien sur la volonté de s'intégrer dans un nouvel environnement.

Disponible qu'à New York pour le moment

Le réseau social devrait être gratuit, si l'on en croit le site officiel de l'application. On imagine ainsi que celui-ci inclura de la publicité, qui ne devra cependant pas être trop intrusive si elle ne veut pas créer de la confusion ni de la frustration chez les utilisateurs.

Pour l'instant, l'application n'est disponible qu'à New York et sur invitation, la ville idéale pour faire des rencontres. Google tente un coup, et si celui-ci s'avère positif, la firme pourrait bien être tentée d'étendre son nouveau réseau social à d'autres villes, puis d'autres pays.

Source : Engadget
3
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top