Google cherche à se diversifier et ça lui coûte (très) cher

06 février 2019 à 13h58
8
Google

Pour trouver de nouvelles sources de revenus, Google a recours à des « paris », c'est-à-dire de nouvelles activités censées lui rapporter beaucoup à terme. Mais pour l'instant, ces projets sont essentiellement dépensiers : ils ont généré plus de 16 milliards de dollars de pertes opérationnelles en six ans.

Lors de la présentation de ses résultats du dernier trimestre 2018, Google a notamment présenté ceux de sa division « Other bets » (« Autres paris »). Et ceux-ci sont bien loin des profits réalisés par l'ensemble du groupe Alphabet.

Des activités pas du tout rentables

En effet, ces paris ont affiché une perte opérationnelle s'élevant à 1,3 milliard de dollars, pour le seul quatrième trimestre de l'année dernière. Pour des revenus à hauteur de « seulement » 154 millions de dollars. À titre de comparaison, sur cette période, Alphabet a généré un chiffre d'affaires de près de 40 milliards de dollars et a dégagé un bénéfice net de presque 9 milliards de dollars.

Et ce n'est pas la première année que les « autres paris » affichent des chiffres dans le rouge. Depuis 2015, les pertes opérationnelles de cette division tournent autour de 3,5 milliards de dollars. Un montant qui culmine à 16,3 milliards de dollars, en cumulant les chiffres enregistrés depuis 2013.

Des projets très divers

Pour comprendre ce qui justifie de telles fuites, il faut examiner ce que comprennent ces « Others bets ». Il s'agit de projets expérimentaux menés dans divers secteurs, tels que les voitures autonomes Waymo, le réseau de fibre optique Fiber ou l'entreprise de recherche sur les sciences de la vie Verily (qui travaillerait actuellement sur un projet de chaussures connectées). Il inclut également tous les projets du « laboratoire X », qui travaille notamment sur des solutions de robotique, des lunettes intelligentes ou des drones de livraison (qui ont récemment été dissociés du laboratoire).

Ces activités se trouvent donc généralement en phase de test. Et quand certaines commencent à se développer, elles sont parfois rattachées à d'autres divisions. C'est par exemple le cas de Nest (domotique), qui a rejoint la partie hardware.

Comme leur nom l'indique, les « Others bets » constituent des paris pour Google. Certains s'avéreront être des échecs et seront abandonnés, à l'image des drones solaires Titan. Mais le groupe espère que d'autres sauront prendre le relais de sa croissance.

Source : Les Echos
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
0
Saulofein
C’est ici que nous voyons la différence entre Google et les autres entreprises plus anciennes comme Microsoft, ou Apple. Google ne se contente pas de rester sur des acquis tout en engrangeant des sommes folles.<br /> Google réinvesti une grande partie de ses revenus dans de nombreux projets, et permet par conséquent de faire avancer la science et la technologie.<br /> Si le projet fonctionne et trouve son public, tant mieux, et si cela ne fonctionne pas, ce sera juste quelques millions de perdu (pas grand chose pour Google).<br /> C’est cette mentalité qui fait avancé le monde!
Momozemion
Ca t’arrive de réfléchir ?<br /> Ca fait en gros 2,5Mds par an, soit moins de 3% du CA. C’est tout simplement ridicule.<br /> En outre, toutes les boites du monde font de la R&amp;D en y consacrant des moyens bien plus importants que ça.<br /> Là, on a juste Google qui balance un gros chiffre (mais qui est ridicule pour eux) via une agence de comm et les sites sans rédaction comme Clubic qui se contentent de reprendre “l’info” sans aucune analyse, la seule chose qui compte c’est afficher des pubs.
Saulofein
“les sites sans rédaction comme Clubic”:<br /> Tu lis quand même tous les articles quand même puisque tu rages dans toutes les zones de commentaires. <br /> Si on est pas aigris et contre tout, et par conséquent pas d’accord avec toi, on fait de la pub ou on est idiot.<br /> Que tu le veuille ou non, Google fournit quand même a l’humanité un OS mobile open Source et gratuit (qu’il maintient aussi gratuitement).<br /> Ils ont fait les chromebook pour permettre aux plus modeste d’avoir un ordinateur. (Hardware low cost)<br /> Ils ont les voitures autonomes les plus performantes.<br /> Ils font d’énormes recherches sur la santé ( prototypes de lentilles pour les diabétiques, A.I pour détecter des maladies, …)<br /> Le séquençage ADN (financement de 23&amp;me)<br /> …<br /> T’as fait quoi toi pour faire avancer le monde? Donc tu pourrais être reconnaissant que certaines personnes le fasse pour toi.<br /> PS: Si t’aime pas les produits Google, tu prend ton linux et ton firefox, et tu raconte a la machine a café comment toi tu es plus malin que les autres parce qu’un algorithme a pas récupérer tes habitudes de navigation.<br />
manustarfoot_1_1
Google est surtout un gros suiveur. Et restera le gros worm.<br /> Avant de dire de telles conneries, regarde plutôt ce que fait Microsoft avec la nouvelle façon de jouer… Ça au moins c’est une vraie avancée…
Momozemion
Mouahahaha! Mais voilà pourquoi je viens ici! On se croirait au PMU du village, des fois ça me manque.<br /> Le patron raconte n’importe quoi sur ce qu’il croit avoir pigé d’un article sur 20 minutes, c’est l’auteur de la news.<br /> Et après 2 bières et 3 ricards, les mecs comme toi raconte qu’Android est libre et gratuit, ce qui est absolument faux. Certaines parties du code sont libres: le noyau Linux. Certaines parties sont ouvertes mais non libre, c’est AOSP. Tout le reste est fermé et propriétaire. Les OEM paient pour pouvoir distribuer Android sur leurs appareils. Motorola avait laissé fuité les tarifs il y a quelques années.<br /> Google bienfaiteur de l’humanité, alors celle-là, par contre, c’est bien la première fois que je l’entends. Il est grand temps de démanteler ce groupe qui est devenu (comme les autres AFAM) un cancer de l’innovation technologique.<br /> Toute forme de concurrence est illusoire. Ca se traduit par des pratiques commerciales qui font l’objet de poursuites au chef d’abus de position dominante par exemple. Mais bien pire, ils sont un frein à toute forme d’innovation.<br /> Si demain toi et moi, au bistro, on trouve une idée de génie, il ne se passe pas 24h entre le dépôt du brevet et son achat au niveau mondial et plus personne n’entendra parler de cette super idée, sauf si un autre a la même idée, essaie de l’exploiter et hop, un procès de patent troll.<br /> T’as oublié des trucs dans tes bienfaits: la numérisation en masse de bibliothèques. Super, le savoir mondial est au mains d’une entreprise privée! Et qu’en fait-elle? Elle le met gratuitement à disposition de tous? Elle a offert une copie à l’UNESCO?<br /> Y’a juste un truc sur lequel tu ne dis pas de bêtises: ce commentaire est écrit sur Firefox, sur une Debian Jessie.<br /> EDIT: Android est tellement gratuit qu’il rapporte des milliards en royalties à Microsoft qui touche jusque 15$ par appareil pour l’utilisation de ses brevets.
Momozemion
Microsoft… c’est pas ceux qui viennent d’adopter Chromium comme moteur de rendu pour leur navigateur?<br /> Comme suiveurs ils sont pas mal non plus ceux-là !
manustarfoot_1_1
Et à ton avis pourquoi ils ont du faire cela ? Renseigne toi aussi un peu. On se croirait au PMU comme dirait la personne ci dessus.
dancod
Toutes les entreprises font des paris, Google a au moins la décence de l’appeler comme tel…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Tesla ouvre sa boutique de goodies sur Amazon
🔥 Ne manquez pas le Forfait Free Mobile 50 Go à 8,99€ par mois jusqu'au 12 février
Apple remporte une première manche dans son procès contre Qualcomm
Microsoft regroupe ses studios de développement sous la bannière Xbox Game Studios
AT&T trompe ses utilisateurs américains en affichant un logo 5G sur iPhone
🔥 Soldes Cdiscount : PC Ultraportable HP ENVY 13.3
BMW dévoile un prototype camouflé de son SUV électrique iNEXT, prévu pour 2021
VLC 4.0 va apporter un sérieux coup de neuf ! #FOSDEM19
Les premières Tesla Model 3 ont accosté en Europe
Haut de page