Google cherche à se diversifier et ça lui coûte (très) cher

06 février 2019 à 13h58
0
Google

Pour trouver de nouvelles sources de revenus, Google a recours à des « paris », c'est-à-dire de nouvelles activités censées lui rapporter beaucoup à terme. Mais pour l'instant, ces projets sont essentiellement dépensiers : ils ont généré plus de 16 milliards de dollars de pertes opérationnelles en six ans.

Lors de la présentation de ses résultats du dernier trimestre 2018, Google a notamment présenté ceux de sa division « Other bets » (« Autres paris »). Et ceux-ci sont bien loin des profits réalisés par l'ensemble du groupe Alphabet.

Des activités pas du tout rentables


En effet, ces paris ont affiché une perte opérationnelle s'élevant à 1,3 milliard de dollars, pour le seul quatrième trimestre de l'année dernière. Pour des revenus à hauteur de « seulement » 154 millions de dollars. À titre de comparaison, sur cette période, Alphabet a généré un chiffre d'affaires de près de 40 milliards de dollars et a dégagé un bénéfice net de presque 9 milliards de dollars.

Et ce n'est pas la première année que les « autres paris » affichent des chiffres dans le rouge. Depuis 2015, les pertes opérationnelles de cette division tournent autour de 3,5 milliards de dollars. Un montant qui culmine à 16,3 milliards de dollars, en cumulant les chiffres enregistrés depuis 2013.

Des projets très divers


Pour comprendre ce qui justifie de telles fuites, il faut examiner ce que comprennent ces « Others bets ». Il s'agit de projets expérimentaux menés dans divers secteurs, tels que les voitures autonomes Waymo, le réseau de fibre optique Fiber ou l'entreprise de recherche sur les sciences de la vie Verily (qui travaillerait actuellement sur un projet de chaussures connectées). Il inclut également tous les projets du « laboratoire X », qui travaille notamment sur des solutions de robotique, des lunettes intelligentes ou des drones de livraison (qui ont récemment été dissociés du laboratoire).

Ces activités se trouvent donc généralement en phase de test. Et quand certaines commencent à se développer, elles sont parfois rattachées à d'autres divisions. C'est par exemple le cas de Nest (domotique), qui a rejoint la partie hardware.

Comme leur nom l'indique, les « Others bets » constituent des paris pour Google. Certains s'avéreront être des échecs et seront abandonnés, à l'image des drones solaires Titan. Mais le groupe espère que d'autres sauront prendre le relais de sa croissance.

Source : Les Echos
8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top