Apple étudierait comment relocaliser jusqu'à 30% de sa production totale hors de Chine

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
22 juin 2019 à 16h54
0
Apple Store

Selon un rapport de Nikkei, Apple serait en discussion avec ses sous-traitants en vue de relocaliser 15 à 30% de sa production totale hors de Chine. Le quotidien économique estime que le groupe en serait aux prémisses d'une « restructuration profonde » de sa chaîne de production.

Apple compte parmi les principales victimes collatérales de la guerre économique déclarée entre les Etats-Unis et la Chine. La marque, qui fabrique et assemble depuis des années l'immense majorité de ses produits, et de leurs composants, en Chine, étudie aujourd'hui comment sécuriser sa production en cas de nouvelles hausses des taxes à l'export, appliquées par l'administration Trump aux produits chinois. Selon Nikkei, le géant californien serait à l'aube d'une restructuration en profondeur de sa chaîne de production. Une mesure qui se voudrait avant tout préventive.

Apple souhaite « diversifier » sa production

Dans les faits, Apple ne souhaite pas attendre que la situation empire pour prendre des mesures. Mieux, la firme serait résolument engagée dans une logique de diversification de sa production ; l'idée étant d'être peu à peu moins dépendante de l'industrie chinoise. Toujours d'après Nikkei, Apple poursuivrait son exode partiel même si les Etats-Unis et la Chine venaient à trouver un terrain d'entente. Pour le groupe, les risques à long terme en matière de production ne seraient pas en mesure de s'atténuer.

« Un taux de natalité plus faible, des coûts de main-d'œuvre plus élevés et le risque d'une centralisation excessive de la production dans un seul pays. Ces facteurs défavorables sont là pour durer », a ainsi estimé un cadre d'Apple auprès de Nikkei. « Avec ou sans la révision finale des taxes à 300 milliards de dollars, Apple suit cette grande tendance [ qui consiste à diversifier la production ] » pour se donner plus de flexibilité, a ajouté ce même responsable, bien renseigné sur la question, précise le média japonais.

Un changement de paradigme dont les effets ne pourraient être palpables que d'ici trois ans

Reste que restructurer sa chaîne de production n'est pas chose aisée pour un géant comme Apple. 9to5Mac estime ainsi que trois années pourraient être nécessaires avant que cette initiative ne porte concrètement ses fruits.

En attendant, Apple négocie avec ses partenaires et sous-traitants actuels (Foxconn, Pegatron, et Wistron pour les iPhone ; mais aussi Quanta, Compal, et Inventec, en charge de la fabrication des iPads, MacBook, et AirPods).

L'objectif ? Les convaincre de délocaliser une part de leurs activités hors de Chine. Foxconn a ainsi d'ores et déjà indiqué être en mesure de suivre cet élan, notamment à travers ses sites indiens et un projet d'usine aux Etats-Unis. Cela permettrait en théorie de fabriquer, hors de Chine, l'ensemble des iPhone destinés au marché américain, soit un iPhone sur quatre.

La marque à la pomme chercherait également à s'attirer des subventions gouvernementales auprès de certains pays pour y implanter une part de sa production. Notons qu'Apple fabrique d'ores et déjà certains produits en Inde et au Brésil, tandis que les composants de ses différents appareils proviennent d'un peu partout dans le monde.

Source : 9to5Mac
10
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Coronavirus : le traçage numérique
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
scroll top