🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Cydia vs Apple : la bataille juridique repart de plus belle

31 mai 2022 à 14h50
3
Cydia iphone ios © Shuterstock
© Shutterstock

Après une première plainte de Cydia contre Apple en 2020, la bataille judiciaire qui oppose les deux entreprises repart de plus belle. En effet, une juge vient d’empêcher la marque à la pomme de faire rejeter les poursuites de Cydia à son encontre. 

Pour rappel, Cydia proposait un magasin d’applications alternatif sur les iPhone débridés jusqu’en 2018

La plainte de Cydia n’est pas sans rappeler celle d’Epic Games

En 2020, le fondateur de Cydia, Jay Freeman, a déposé plainte contre Apple. Il accusait alors la firme de comportement monopolistique et d’abus de position dominante par rapport à la politique en vigueur dans l’App Store. La juge chargée du dossier a néanmoins rejeté la plainte au mois de janvier 2022, en invoquant notamment les quatre ans de prescription pour les poursuites antitrust. Elle a toutefois permis à Freeman de modifier sa plainte. 

Cette fois, le développeur a indiqué que la firme de Cupertino a mis en œuvre des changements drastiques dans iOS dans le but d’empêcher Cydia et d'autres magasins d'applications alternatifs de fournir des applications « utilisables » pour les iPhone. Sans surprise, Apple a tenté de faire rejeter cette nouvelle plainte en citant à nouveau le délai de prescription, mais la juge ne l’a pas entendu de cette oreille et n’a pas accepté la requête du géant technologique. 

Les poursuites enclenchées par Cydia ne sont pas sans rappeler le procès qui a eu lieu entre Apple et Epic Games pour des raisons similaires. L’éditeur de Fortnite avait déposé une plainte contre la marque à la pomme, car elle l’empêchait de proposer un système de paiement alternatif dans son jeu phare. 

L’App Store et le Play Store au cœur de la controverse

Le fait que cette plainte soit reçue démontre bien la pression actuellement exercée sur Apple, mais également sur Google, à cause des politiques en vigueur dans leur magasin d’applications respectif. Chacune des entreprises empêche en effet les développeurs de proposer un moyen de paiement alternatif, ce qui les force à être prélevés de 30 %, ou de 15 pour les petits développeurs, sur tous les achats in-app. Par ailleurs, l’impossibilité d’accéder à des applications en dehors de l’App Store sur iOS est également très mal vue par de nombreuses entreprises. 

Quoi qu’il en soit, les deux géants de la Silicon Valley ont du souci à se faire. En plus des développeurs, les autorités ont aussi leurs pratiques dans le viseur. La Corée du Sud a récemment fait passer une loi qui les oblige à accepter les méthodes de paiements tiers sur l’App Store et le Play Store. De son côté, l’Union européenne s’est mise d’accord sur le Digital Markets Act, texte qui devrait forcer Apple à tolérer les magasins d’applications alternatifs sur l’iPhone.

Enfin, les autorités américaines réfléchissent elles aussi à combattre le monopole d’Apple et de Google dans ce secteur à travers une loi baptisée Open App Markets Act.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
norwy
Vivement que la justice US arrête de sur-protéger un rejeton devenu ingrat, avare, belliqueux et incontrôlable.<br /> Sent from my iPhone
Trophyman900
Un peu plus d’honnêteté serait bienvenue:<br /> « Le fait que cette plainte soit reçue démontre bien la pression actuellement exercée sur Apple, mais également sur Google, à cause des politiques en vigueur dans leur magasin d’applications respectif » il manque juste " mais a la différence d’Apple, il est tout à fait possible d’utiliser une des nombreuses stores alternatives sur un appareil Android.<br /> Apple un SEUL et UNIQUE store.<br /> Android une MULTITUDE DE de store alternatif.
pecore
En laissant de coté la pratique monopolistique d’Apple, qui peut en effet être contestée mais qui n’a rien de nouveau, la plainte de Cydia ressemble en effet à celle d’Epic Game. Les deux boites se plaignent, finalement, qu’Apple ne les ait pas laissé tricher avec ses règles de fonctionnement.<br /> Il est dommage de n’avoir que des fraudeurs pour combattre les pratiques monopolistiques d’Apple. Cela fait tout de même de piètres champions.
MattS32
pecore:<br /> Il est dommage de n’avoir que des fraudeurs pour combattre les pratiques monopolistiques d’Apple. Cela fait tout de même de piètres champions.<br /> Aux USA, le jailbreak de téléphone est légal quand il est effectué dans le but d’installer des logiciels non approuvés, ça constitue une exception au DMCA : Jailbreaking officially granted DMCA exemption<br /> Cydia n’est donc pas un « fraudeur », il a légalement le droit d’exister aux USA. Il voudrait par contre pouvoir aussi être présent sur des appareils non jailbreakés, d’où les accusations d’abus de position dominante contre Apple.
Trophyman900
Apple veux juste pas mettre fin a son business juteux qui lui permet de vivre du travail des autres sous l’idée fallacieuse des « vilains programmes » . Si c’était si dangereux tu crois qu’Android, Windows ou MacOS existerait toujours ?<br /> Une grosse partie des revenus d’Apple est basé sur l’AppStore, il veux pas perdre une grosse partie de son pognon, quand a ces clients il s’en fout royalement.
pecore
MattS32:<br /> Aux USA, le jailbreak de téléphone est légal quand il est effectué dans le but d’installer des logiciels non approuvés<br /> Il est donc illégal partout ailleurs et de toutes façons c’est une formidable hypocrisie de dire que le jailbreak ne sert que pour les logiciels non approuvés vu que quasi personne ne prendrait le risque de pourrir son téléphone hors de prix juste pour ça.<br /> Trophyman900:<br /> Une grosse partie des revenus d’Apple est basé sur l’AppStore, il veux pas perdre une grosse partie de son pognon<br /> Oui, oui, on est bien d’accord qu’il s’agit avant tout d’une question de gros sous. Mais le contrôle de l’écosystème c’est le business model d’Apple depuis quasiment sa création, il y a 42 ans et c’est ce qui lui a permis de résister seul contre tous depuis toutes ces années.<br /> Or ce n’est que depuis qu’Apple est devenue l’entreprise la plus riche du monde qu’on lui casse les coudes avec ça. Avant, personne ne disait rien et c’est un peu facile pour les autres entreprises de ne se réveiller que maintenant qu’il y a du pognon à se faire. Apple est peut être vorace mais il n’est pas le seul et au moins il ne fait pas ses coups en douce.
HAL1
pecore:<br /> Il est donc illégal partout ailleurs […]<br /> Non. Il est légal dans d’autres pays, par exemple en Suisse.<br /> pecore:<br /> Mais le contrôle de l’écosystème c’est le business model d’Apple depuis quasiment sa création […]<br /> C’est mal connaître l’histoire d’Apple. Avec Mac OS X par exemple elle a sorti un système clairement tourné vers l’ouverture, en embrassant sans retenue le monde UNIX. On pourrait également parler de l’époque des clones.<br /> pecore:<br /> […] et c’est ce qui lui a permis de résister seul contre tous depuis toutes ces années.<br /> Pas vraiment, non. L’entreprise est passée à deux doigts de la faillite à la fin des années 90 car elle faisait du 100% propriétaire, comme par exemple le port ADB, ou tout un tas de technologies maison qui n’étaient pas pérennes.<br /> pecore:<br /> Or ce n’est que depuis qu’Apple est devenue l’entreprise la plus riche du monde qu’on lui casse les coudes avec ça.<br /> Faux. Les attaques contre le monopole de l’App Store ont commencé dès son apparition, ce n’est absolument pas quelque chose de récent. Et l’entreprise a peu à peu étendu son emprise, en mettant en place des règles de plus en plus à son avantage sur sa boutique applicative (commission prélevée sur les achats intégrés, et interdiction des services de jeux vidéo, par exemple).
MattS32
pecore:<br /> Il est donc illégal partout ailleurs<br /> Non. La DMCA (qui rend le jailbreak illégal hors exception) ne s’applique qu’aux USA (et donc ces exceptions aussi).<br /> Le fait qu’il soit légal en vertu d’une loi valable aux USA n’implique pas qu’il soit illégal partout ailleurs. Ailleurs, il n’est illégal que s’il enfreint la législation locale.<br /> Ce n’est pas forcément le cas partout, loin de là (et en UE notamment, je pense pas qu’il soit illégal, l’UE a toujours eu une position très tolérante sur les entorses aux licences logicielles quand elles sont dans un but d’interopérabilité… et en outre, le jailbreak n’est techniquement pas forcément une entorse aux licences).<br /> Et Cydia est de toute façon une entreprise américaine. Donc ce qui compte pour sa légitimité, c’est bien avant tout la légalité aux USA. Si tu te met à considérer comme « fraudeur » toute entreprise américaine faisant quelque chose qui est légal aux USA mais ne l’est pas forcément ailleurs, alors doit y avoir à peu près toutes les entreprises américaines qui sont des « fraudeurs »…<br /> pecore:<br /> Mais le contrôle de l’écosystème c’est le business model d’Apple depuis quasiment sa création<br /> Non, pas à ce point. Jusqu’à l’iPhone, Apple n’a jamais mis de restriction sur les logiciels pouvant tourner sur son matériel.<br /> En fait, la fermeture de l’écosystème, elle est surtout arrivée avec l’iPod, puis s’est amplifiée avec l’iPhone (l’écosystème Mac « historique » était « incompatible » avec l’écosystème PC, mais pas « contrôlé » pour autant, t’avais pas besoin d’avoir l’aval d’Apple pour faire un périphérique ou un logiciel pour Mac).
pecore
OS propriétaire, matériel propriétaire fortement conseillé et logiciels PC incompatibles, le contrôle n’était pas aussi flagrant mais la volonté était clairement là.
MattS32
pecore:<br /> OS propriétaire<br /> Pas plus que Windows.<br /> pecore:<br /> matériel propriétaire<br /> Pas plus que sur PC. C’était du matériel différent, mais pas plus propriétaire. Les processeurs Motorola 68000 puis PowerPC n’étaient pas spécifiques à Apple, les firmware non plus (et d’ailleurs, les Mac avaient un firmware Open Source alors que les PC ont toujours aujourd’hui des firmwares propriétaires…), les interfaces SCSI et Firewire n’étaient pas non plus spécifiques à Apple… Il n’y a guère que l’ADB qui était vraiment propriétaire Apple, mais les fabricants de périphériques n’avaient pas besoin de payer une licence pour l’utiliser.<br /> Et à partir de la fin des années 90 (avec l’iMac), Apple a même finalement adopté largement les connectiques PC : PCI/AGP/PCI-E pour les cartes, USB, IDE/SATA…<br /> pecore:<br /> logiciels PC incompatibles<br /> Oui, mais on peut tout autant dire que les PC n’étaient pas compatibles avec les logiciels Mac… Par contre Apple a plus d’une fois proposé des solutions pour justement permettre de faire tourner des logiciels PC sur les Mac (des cartes d’extension avec CPU Intel pour les Mac Power PC jusqu’à Bootcamp pour les Mac Intel), ce que Microsoft n’a jamais fait de son côté…<br /> Tout ça ne démontre pas une volonté de contrôle. Simplement des choix techniques différents de ceux du monde PC.
HAL1
MattS32:<br /> En fait, la fermeture de l’écosystème, elle est surtout arrivée avec l’iPod […]<br /> Au contraire, il faut se souvenir que ce n’est qu’à partir du moment où Apple a décidé d’ouvrir l’iPod à Windows que ça a véritablement été un succès commercial. Si la Pomme s’était entêtée à le cantonner à son propre éco-système, il ne serait jamais devenu le phénomène qu’il a été.
MattS32
Oui, l’iPod a été ouvert à Windows, mais il y avait écosystème iPod+iTunes fermé, distinct de l’écosystème Mac : obligation d’utiliser iTunes pour mettre de la musique dessus, support des DRM de iTunes Music Store uniquement (et réciproquement, DRM iTunes Music Store supportés uniquement sur iPod…).
HAL1
MattS32:<br /> […] distinct de l’écosystème Mac […]<br /> C’est l’aspect que je voulais souligner, et qui me semble important. C’est différent de ce qu’Apple a fait 15 ans plus tard avec l’Apple Watch, par exemple.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Voici combien vous seriez payé si vous travailliez dans la Tech aux États-Unis
Elon Musk envisage de licencier 1 collaborateur sur 10 chez Tesla
Samsung veut bouter le papier hors de l'entreprise, au nom de l'écologie
Aux États-Unis, Microsoft embrasse les syndicats quand Amazon n'en veut pas
Airbnb jette l’éponge en Chine
Apple : vous voulez savoir pourquoi Jony Ive, designer vedette, est parti ?
Le kit de réparation d'Apple est-il plus intéressant financièrement pour vous ?
Ne coupez pas votre caméra pendant une visio ! Cela pourrait nuire à votre carrière
M6 va céder la chaîne 6ter à Altice
Ce site recense les pires dossiers des GAFAM
Haut de page