Epic vs Apple : quel est le but de la plainte antitrust déposée par l’éditeur en Europe ?

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
18 février 2021 à 09h13
23
Epic Games © Epic Games

Aux prises avec Apple depuis l’été dernier pour dénoncer des pratiques anticoncurrentielles , Epic charge aujourd’hui la Commission européenne de mettre son nez dans les affaires de la firme de Cupertino.

Une plainte tout ce qu’il y a de plus formel a été déposée par Epic Games hier. Celle-ci pointe du doigt l’écosystème Apple, considérant qu’il contrevient aux règles européennes en matière de libre concurrence.

Apple emprisonnerait ses utilisateurs

Pour l’éditeur de Fortnite , ce n’est rien de moins que « le futur des plateformes mobiles » qui se joue en ce moment. Epic Games accuse en effet Apple de pratiques anticoncurrentielles, en obligeant tous ses utilisateurs à utiliser l’App Store pour installer des applications sur un iPhone ou un iPad.

« Les consommateurs ont le droit d’installer des applications depuis des sources qu’ils choisissent, et les développeurs ont le droit de se concurrencer sur une place de marché équitable, tance Tim Sweeney, P.-D.G. d’Epic Games. Nous ne resterons pas les bras croisés et ne permettrons pas à Apple d’utiliser sa domination sur sa plateforme pour contrôler ce que devrait être un marché numérique équilibré ».

Une position hégémonique qui est non seulement dommageable pour les développeurs, mais aussi pour les consommateurs, ajoute Epic. En effet sans concurrence, les clients d’Apple n’ont d’autre choix que de se plier aux tarifs et aux conditions d’utilisation de la firme. Une situation qui concerne également Google Play, le store applicatif Android, mais dont les utilisateurs peuvent se passer en installant d’autres magasins d’applications — ce qui n’est pas possible sur iOS.

Remettre une pièce dans la machine

Une nouvelle plainte, qui fait suite à plusieurs autres déjà déposées par Epic Games à l’encontre d’Apple auprès de différentes juridictions. Mais contrairement aux plaintes déposées aux États-Unis, en Australie et au Royaume-Uni, précise Epic, l’entreprise ne demande pas le versement de dommages et intérêts à Apple dans le cadre de cette nouvelle démarche judiciaire. « Il s’agit simplement de rechercher un accès et une concurrence équitables qui profiteront aux consommateurs et aux développeurs », ajoute le communiqué de l’entreprise.

Cette plainte déposée par Epic auprès de la Commission européenne est la nouvelle pierre de l’édifice « #FreeFortnite » que l’éditeur tente de bâtir depuis un peu plus de six mois. Rappelons-nous : après avoir voulu s’émanciper de la taxe de 30% que ponctionne Apple sur toutes les microtransactions effectuées dans les applications, Epic était parti en campagne contre le géant à la pomme croquée. 

Free Fortnite
En voulant s'émanciper de la taxe Apple de 30% sur les microtransactions, Epic a vu Fortnite être retiré du Play Store et de l'App Store.

Une entreprise pour l’heure assez peu fructueuse, en cela que Fortnite (la poule aux œufs d’or d’Epic) est toujours introuvable sur l’App Store et le Google Play Store. Les utilisateurs Android peuvent toujours installer le Battle Royale par d’autres moyens, mais la querelle est loin d’être réglée. Rejoint dans son combat par Spotify , Facebook ou encore Match Group (maison mère de Tinder, OKCupid et d’autres applications de rencontres), Epic multiplie les recours judiciaires afin de faire pression sur son adversaire. 

Apple, de son côté, nie en bloc les accusations qui lui sont faites. En septembre dernier, une audience préliminaire donnait raison à Apple en argumentant que l’entreprise était dans son droit de retirer Fortnite de son magasin d’applications si Epic ne respectait pas les conditions d’utilisation. La prochaine audience a été fixée au 3 mai 2021.

Source : Epic Games

Modifié le 04/05/2021 à 14h45
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
12
LeVendangeurMasque
Ils ont essayé aux USA, ils se pris une branlée, ils ont essayé au Dakota, pareil choux blanc… En gros porter plainte sur la Terre entière, ça ressemble juste à une tentative de harcelement juridique à grande échelle.<br /> Ils espèrent juste tomber un jour sur un juge incompétent, alcoolique et cocaïnomane qui par accident leur donnerait raison. Autant dire que les probabilités sont minces.<br /> Epic ne veut que le beurre et l’argent du beurre. Profiter de tout ce que fait Apple, mais sans jamais vouloir leur reverser un centime.<br /> Franchement les petits devs en ont rien à faire du délire d’avarice et de cupidité de Tim Sweeney, qui semble être quelqu’un de profondément détestable, tout ce que les petits devs ne sont pas !<br /> Et en plus eux, sans faire tout ce merdier, ont obtenu d’Apple une baisse de 50% de sa commission.<br /> Ce que montre donc Epic, c’est que la bêtise et la violence ne permettent rien d’obtenir, et c’est tant mieux !
lordfeyinlin
Epic n’a pas besoin de qu’à fait Apple, justement, ils veulent pouvoir se passer de ce que fais Apple, ils veulent juste aller librement sur le marché de l’iPhone sans devoir passer par les outils d’Apple, comme ce que tu fais sur Windows par exemple.
LeVendangeurMasque
À bon Epic n’a pas besoin de qu’a fait Apple ? <br /> Pas besoin d’avoir inventé le smartphone moderne et qui a littéralement créé le marché sur lequel Epic veut prospérer, pas besoin de sa notoriété, pas besoin d’un SOC le plus performant du marché, pas besoin d’un bon OS, de bonnes API, …<br /> C’est bien ce qu’on appelle cracher dans la soupe.<br /> iOS n’est pas Windows, Apple ne le veut pas et les utilisateurs d’iOS tout autant ! Le nivellement par le bas, non merci !<br /> Si tu veux un OS libre, il y Android pour ça, et où tu es libre de faire ce que tu veux (et les pirates aussi !).<br /> Apple a créé un écosystème, et si ce concept ne te parle pas, ben faut aller ailleurs. Epic n’est là que pour faire du pognon, donc ne peut s’arroger aucun droit sur les produits des autres. C’est juridiquement impensable…
Metaphore54
Apple a créé monopole sur sa plateforme qui est comparable à IE sur windows, peut être que si la justice Européenne pouvait y regarder de plus près voir si il n’y a pas de problème ne me gène pas.
pecore
Je continue de penser qu’Epic ne peut pas gagner car c’est lui qui a violé les règles contractuelles, se mettant ainsi du coté du tort. C’est vrai que le coté larmoyant et faussement pourfendeur des inégalités a plus de chance de marcher en Europe qu’au États Unis mais les avocats d’Apple utiliserons les verdicts rendus aux État Unis pour bétonner leur dossier et ils gagnerons, encore.
HAL1
Tout à fait. <br /> Contrairement à ce qu’on lit souvent sur ce genre d’actualités, Epic n’est absolument pas opposée à l’App Store et ne remet pas en cause le fait qu’Apple prélève une commission sur sa boutique. Le problème – bien réel – soulevé par Epic et d’autres – c’est l’aspect monopolistique de l’App Store, qui fait que :<br /> Un éditeur n’a absolument pas le choix d’utiliser par exemple son propre système de facturation. Ça doit passer exclusivement par Apple.<br /> La Pomme est toute puissante et peut, du jour au lendemain, au gré de ses envies, supprimer votre application de sa boutique. Shadow en fait la douloureuse expérience.<br /> Apple peut à tout moment entrer en concurrence avec vous. Non seulement ils pourront proposer leurs services 30% moins cher, mais en plus ils 30% de vos revenus iront dans leur poche et leur permettront de développer davantage le service qui vous concurrence.<br /> Et, bien sûr, toute négociation est impossible. Se passer du marché d’iOS est suicidaire pour n’importe quel éditeur, la Pomme peut donc imposer tout ce qui lui chante.<br /> Dans cette histoire, bien sûr qu’Epic défend ses propres intérêts (ils ne sont pas là pour protéger les pauvres petits utilisateurs). Mais la question à se poser est : en tant que consommateur, le monopole de l’App Store est-il bon pour moi ? La réponse est non, et 100x non. Donc j’ai tout intérêt à ce que la justice donne raison à Epic, Spotify, Match Group, etc.
HAL1
pecore:<br /> Je continue de penser qu’Epic ne peut pas gagner car c’est lui qui a violé les règles contractuelles, se mettant ainsi du coté du tort.<br /> En ce qui concerne le retrait de Fortnite de l’App Store, je suis persuadé qu’Epic ne va pas gagner en justice, et je pense qu’ils le savent très bien. À mon avis ils utilisent simplement cela pour médiatiser l’affaire.<br /> Selon moi leur but est avant tout d’attirer l’attention sur le monopole de l’App Store (et, dans une moindre mesure, sur celui du Play Store sur Android), afin que les autorités de surveillance de la concurrence fassent en sorte de le casser.
Metaphore54
Vous oubliez l’enquête Européenne contre Apple qui risque de servir le dessein d’Epic.<br /> 01net<br /> Apple tente de défendre son App Store alors que les enquêtes pour monopole...<br /> Dans le cadre d’une rencontre européenne, Apple a défendu sa stratégie pour l’App Store et s’est justifié de prélever une quote-part sur les ventes en rappelant le fonctionnement de sa plate-forme. Un travail «&nbsp;pédagogique&nbsp;» qui intervient...<br />
norwy
APPLE ne peut pas contrôler l’offre et la demande à la fois sous prétexte qu’ils font signer des CGUs (obligatoires) aux développeurs et aux utilisateurs.<br /> C’est la définition primaire d’un monopole totalitaire.<br /> C’est illégal.<br /> EPIC a donc raison de s’élever contre ça, avec l’appui des lois nationales et internationales sur la concurrence. Qu’ils aient accepté par le passé ce système ne le rends pas moins illégal pour autant.<br /> L’histoire vous l’apprendra, tôt ou tard…
Zosobk
Google fait la même chose et on en parle si peu :<br /> KultureGeek – 25 Sep 20<br /> Android : Google va imposer sa commission de 30% avec les apps - KultureGeek<br /> Tout développeur qui propose une application Android sur le Play Store et utilise le système de paiement de Google doit verser une commission de 30% à<br /> C’est sur que sur Android on peut encore passer sur un autre store, mais les règles restent les mêmes, et pour combien de temps d’ailleurs on ne sait pas.
Metaphore54
Ce n’est pas parce que Google le fait qu’Apple ne doit pas être inquiété. Si Apple est condamné, je pense que le tour Google va suivre.
Zosobk
Tout ça c’est de l’hypocrisie et une histoire de fric, pas de monopole.<br /> Epic qui connait très bien le système, du jour au lendemain décide qu’il ne gagne pas assez et se rebelle contre apple qui prend 30% de commission. Apple suspend leur compte développeur parce qu’il ne respecte pas les règles de la plateforme, furieux Epic portent plainte contre apple partout et par toute les manières qu’il trouve.<br /> Tout ça pas pour que le consommateur puisse payer moins cher, mais pour que l’argent leur revienne entièrement. Le consommateur n’a rien a gagné dans cette histoire
Zosobk
J’ai pas dit le contraire
HAL1
Zosobk:<br /> Le consommateur n’a rien a gagné dans cette histoire<br /> Pardon ? Epic porte plainte contre Apple à cause du monopole de l’App Store, cette plainte est en cours de traitement et aucune décision de justice n’a été prise, le monopole de l’App Store est toujours en place, la situation n’a donc pas bougé d’un iota, et il faudrait s’attendre à ce que le consommateur ait gagné quelque chose ?!
melcky
a dit madame irma…
Zosobk
Tu crois vraiment que si une autre situation venait à être, les entreprises baisseraient les tarifs parce qu’ils n’ont plus 30% à payer à apple ?? Moi non je suis réaliste c’est tout
HAL1
Ce n’est pas une question de ce que je crois ou non, mais de ce qui se passerait s’il y avait une vraie concurrence de boutiques d’applications : les prix seraient tirés vers le bas, car les boutiques en compétition avec l’App Store (qui n’a aucune chance de disparaître) n’aurait pas le choix, elles seraient obligées de proposer des tarifs attractifs et des promotions pour attirer les clients, et des conditions plus intéressantes pour les éditeurs pour les faire venir.<br /> On assisterait à ce qui se passe chaque fois qu’on monopole disparaît et n’est pas remplacé par un autre ou un oligopole : il y aurait une pression sur les marges et le consommateur serait gagnant.
Sans_Plot
Faut pas voir ça que du point de vue du consommateur aussi, y a des développeurs/graphistes etc… qui travaillent et qui pourraient gagner plus d’argent de leurs création si jamais il avait moins de commission. ça c’est plutôt positif non ?
Zosobk
Bien sur qu’il y aura des avantages et que ce serait mieux si il y avait de la concurrence. Mais je pense pas qu’il y ait des avantages pour les consommateurs même avec ce que dit HAL1. Et je ne pense pas qu’apple soit vraiment en situation de monopole. ( au regard de la loi)<br /> Juste je trouve que de la part de EPIC je trouve ça hypocrite, j’aurais préféré qu’une autorité (n’importe laquelle) s’occupe de ces affaires et pas un tiers intéréssé par l’argent
phil995511
J’espère qu’ils gagneront devant les tribunaux européens qui eux sont 100 % indépendants dans cette affaire et qui n’ont rien à perdre, contrairement aux tribunaux US qui prennent toujours position pour leurs industries locales. On ne me souvient que trop bien des condamnations abusives de Samsung vs Apple d’il y a quelques années…
HAL1
Zosobk:<br /> Juste je trouve que de la part de EPIC je trouve ça hypocrite, j’aurais préféré qu’une autorité (n’importe laquelle) s’occupe de ces affaires et pas un tiers intéréssé par l’argent<br /> L’enquête lancée par la Commission Européenne sur les pratiques d’Apple avec sa boutique applicative est antérieure à la plainte déposée par Epic.
mcbenny
Il y a plusieurs choses qui se passent en même temps…<br /> Epic met à jour Fortnite en incluant/donnat accès à un système de paiement qui by-pass l’Appstore d’Apple =&gt; violation des CGU selon Apple =&gt; bannissement.<br /> 1.1) Plainte d’Epic pour remettre son app sur l’Appstore, pas encore jugée mais en attendant, un juge a confirmé qu’Apple pouvait ne pas mettre Fortnite à disposition.<br /> Ca c’est la vraie affaire. Et vu que c’est du domaine du contrat entre entreprises, Epic a toutes les chances de perdre. Ils ont intégré à leur appli un «&nbsp;bout de code&nbsp;» qui contrevient à ce à quoi ils s’étaient engagés à suivre, ils sont en tort.<br /> Furieux, Epic attaque Apple sur le sujet du monopole de l’Appstore dans l’éco-système iOS. Dans le Dakota (essai non transformé), en Australie (à voir), en Europe (à voir) et certainement partout où ils pourront. Cette fois cela porte sur l’aspect monopolistique de l’Appstore et a beaucoup plus de chances d’aboutir. On ne peut nier que iOS étant un système d’exploitation (= windows / MacOS / Android /…), installé sur un matériel donné, l’utilisateur installe des applications pour réaliser les tâches qu’il souhaite (navigateur, éditeur de texte, cours de la bourse, jeux, rencontres…). Ces applications, à lui de les trouver, d’estimer qu’elles sont bonnes pour lui.<br /> Apple fourni un service pour ça, l’Appstore. C’est une application en soit, donc une autre application fournissant le même service pourrait être utilisée. Pour accéder aux mêmes contenus. Ou à d’autres contenus également.<br /> Apple fait payer les éditeurs d’application 30% du prix de l’app. A chaque achat d’une application (payante). Rien d’autre. Et n’oubliez pas que l’immense majorité des applications sont gratuites.<br /> Que fait Apple pour ce prix ?<br /> Héberger l’appplication,<br /> Mise à disposition mondiale / sectorisée,<br /> Facturation,<br /> Mise en valeur dans l’Appstore,<br /> mais aussi tout un tas de travail technique ; validation technique de l’application, respect de codes, absence de malwares, règles à respecter concernant les données etc.<br /> Si Apple refuse une application c’est généralement pour des problèmes techniques, et un peu aussi quand l’application risque d’empiéter sur ses plates-bandes.<br /> Demain, dans un appstore concurrent on trouve des applis qui ont été refusées par l’Appstore, je me pose la question du pourquoi. Et la dime prélevée par Apple ne sera surement pas l’unique raison. Un éditeur a tout intérêt à être présent dans TOUS les stores, même si la commission est plus importante non ? Vous croyez que Samsung va arrêter de vendre ses téléphones chez Darty osous prétexte qu’ils sont moins cher chez Boulanger ?
Metaphore54
Ça s’utilise encore le mot gratuit pour des applications qui ont des achats in apps et où Apple y prends aussi ses 30% dessus ?
Sans_Plot
Apple (comme android il me semble) prends 30% sur les achats in-app effectivement, car il me semble que c’est un système mis en place par Apple qui est utilisé pour ces fameux achats
HAL1
mcbenny:<br /> Apple fait payer les éditeurs d’application 30% du prix de l’app. A chaque achat d’une application (payante). Rien d’autre.<br /> Petite précision : non seulement Apple prélève 30% du prix d’achat de l’application (si elle est payante), mais également 30% sur les achats intégrés, 30% sur les abonnements (15% à partir de la deuxième année), $99 par année pour un compte développeur (indispensable pour pouvoir publier des applications sur l’App Store), et à cela il faut ajouter le prix d’un Mac pour pouvoir compiler une application et, de façon quasi-impérative, au moins un iPhone pour pouvoir la tester proprement.<br /> Ça me paraît important de rappeler cela, en particulier face aux personnes qui affirment «&nbsp;Apple n’a pas le choix, elle doit prendre une commission pour pouvoir rentrer dans ses frais&nbsp;». Pas d’inquiétudes à avoir pour elle, elle s’en sort très bien.
lordfeyinlin
Ah mais moi, je n’achète rien de chez Apple, on est d’accord^^ Je suis très content avec Android.<br /> Et le problème est que quand un produit devient incontournable, il se doit de respecter certaines choses, si Epic démontre qu’IOS est un marché en soit, à ce moment là, iOS doit suivre des règles de libres concurrences. Et c’est la question juridique qui pose problème.<br /> Dans le cas de Windows, c’est clairement ainsi que ça se passe, tu es sur un produit ou tout le monde fait ce qu’il veut en terme de développement<br /> Moi, je m’en fou d’Epic, mais je suis d’accord avec le fait qu’iOS doit être ouvert comme windows ou Android.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Cybersécurité : les entreprises délaissent le mot de passe et se tournent vers l'authentification biométrique
Le shopping bientôt sur Pinterest ? PayPal en discussion pour le rachat de la plateforme
Rachat de Giphy par Facebook : ce sera 70 millions pour avoir caché des informations stratégiques
AliExpress détaille sa logistique monstre, mise en place pour son célèbre
Pourquoi le marché des jeux d'argents en ligne est-il en pleine ébulition ?
Leak Twitch :
Wix permet désormais de créer un site web qui accepte les paiements en crypto
Plus de la moitié des produits étudiés par la DGCCRF après des achats sur des marketplaces présentent des anomalies
WhatsApp commence à activer le chiffrement des sauvegardes
Les ingénieurs de Shopify partent en guerre contre... les robots acheteurs de baskets
Haut de page