Pour Amazon, la perte du contrat à 10 milliards avec le Pentagone est un "abus de pouvoir" de Trump

11 décembre 2019 à 15h44
0
Donald Trump

Amazon ne digère toujours pas le fait d'avoir perdu un appel d'offre du Pentagone et accuse Donald Trump d'ingérence et abus de pouvoir.

Il y a de cela quelques semaines, le département de la défense des États-Unis signait un méga-contrat avec Microsoft dans le cadre du programme JEDI (« Joint Enterprise Defense Infrastructure »), dont le but est de renouveler les systèmes informatiques et les réseaux du Pentagone. Dans la foulée, Amazon contestait ce choix, estimant que la procédure de l'appel d'offre manquait de transparence et d'équité.

Un contrat à 10 milliards de dollars

Amazon revient à la charge en s'en prenant à Donald Trump. D'après la firme de Seattle, le président américain a « mené de manière répétée des attaques publiques et en coulisses » dans le seul but qu'Amazon soit privé du contrat, d'une valeur de 10 milliards de dollars. La société de Jeff Bezos a même constitué un dossier d'une centaine de pages pour se défendre.

Le géant du e-commerce et du Cloud estime que ce sont les relations tendues entre Donald Trump et Jeff Bezos qui lui ont fait perdre l'appel d'offres. « Le président des États-Unis et commandant en chef de notre armée s'est servi de son pouvoir pour "dégager Amazon" du contrat JEDI dans le cadre d'une vendetta personnelle et hautement médiatisée contre M. Bezos », assure le groupe américain dans le document.

Trump VS. Bezos

Aussi, Amazon s'insurge contre le fait que Trump utilise « le budget du département de la Défense à des fins personnelles et politiques » et demande à ce que les offres soient réévaluées, cette fois sans influence du président américain. Le Pentagone a cependant communiqué être confiant dans son choix et ne devrait pas relancer de nouvelle procédure.

Donald Trump s'est souvent attaqué à Jeff Bezos et Amazon en public. Le président américain reproche en effet à l'homme d'affaires d'être le propriétaire du Washington Post, média dont le traitement de l'actualité lui déplaît (car ne faisant pas la propagande de son administration). Numéro 1 mondial du Cloud avec sa plateforme AWS, Amazon, qui s'occupe déjà des serveurs de la CIA, était pourtant le grand favori de l'appel d'offre en question.

Source : RFI
Modifié le 11/12/2019 à 15h44
8
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
scroll top