Amazon conteste le contrat de 10 milliards de dollars signé entre Microsoft et le Pentagone

15 novembre 2019 à 13h42
0
Jeff Bezos


Amazon s'insurge contre la décision du Pentagone d'avoir choisi Microsoft pour un immense contrat évalué à 10 milliards de dollars. Le groupe de Jeff Bezos estime que la procédure d'appel d'offres n'a pas été équitable.

Le département de la défense des États-Unis a signé un contrat avec Microsoft, JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure), pour que la firme de Redmond mette à jour les infrastructures informatiques et réseau du Pentagone. Un deal pour une durée de dix ans qui vaut 10 milliards de dollars.

Amazon s'estime lésée

C'est pourtant Amazon qui était considérée comme la grande favorite pour remporter l'appel d'offres. Numéro un mondial avec sa plateforme AWS (Amazon Web Services) devant Microsoft Azure, la firme de Seattle est déjà en charge d'une telle mission pour plusieurs autres organismes gouvernementaux américains, dont notamment la CIA.

Pour le groupe dirigé par Jeff Bezos, il ne fait aucun doute que le choix de faire plutôt confiance à Microsoft ne se base pas sur des critères objectifs. « De nombreux aspects du processus d'évaluation du contrat comportaient des lacunes évidentes, des erreurs et des préjugés sans équivoque. Il est important que ces questions soient examinées et rectifiées » a ainsi réagi un porte-parole d'Amazon.

« Nous pensons qu'il est tout aussi essentiel pour notre pays que le gouvernement et ses dirigeants élus attribuent les contrats de façon objective et sans influence politique » a-t-il ajouté. « AWS a une expérience unique et les qualités nécessaires pour fournir à l'armée américaine les technologiques essentielles dont elle a besoin » conclut l'entreprise.



Donald Trump est en guerre avec Jeff Bezos

Amazon sous-entend clairement que le Pentagone a reçu l'ordre de l'écarter de la course au contrat, à cause des relations qu'entretient Donald Trump avec le groupe et son fondateur Jeff Bezos. Le président des États-Unis reproche au patron du géant du e-commerce et du Cloud d'être aussi le propriétaire du Washington Post, un média que le leader des Républicains ne porte pas dans son cœur.

Si Mark Esper est le nouveau secrétaire d'État américain à la Défense, qui a donc validé le choix de Microsoft, son prédécesseur James Mattis avait aussi travaillé à cet appel d'offres. Ce dernier a quitté ses fonctions fin 2018 et, selon l'un des proches, Donald Trump lui avait ordonné à l'époque « d'envoyer paître Amazon ». De quoi éveiller les soupçons et penser qu'effectivement, la proposition d'Amazon n'a pas été justement traitée par l'administration américaine.

Source : CNN Business
Modifié le 18/11/2019 à 08h58
8
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Netflix va accélérer sa production de contenus originaux français en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top