Nettoyage de faux avis, licenciements : Amazon s'attaque aux marchands frauduleux

Par
Le 12 décembre 2018
 0
amazon entrepôt
Un entrepôt Amazon (Crédit : Getty Images)

Amazon a décidé de sanctionner les marchands qui utilisent sa marketplace tout en sabotant leurs rivaux en se livrant à des pratiques illicites et déloyales.

En qualité de marketplace, Amazon autorise des marchands tiers à vendre leurs produits sur sa plateforme. Ce sont ainsi des milliers d'entreprises qui se retrouvent en concurrence sur le site du géant américain. Et une trop forte concurrence peut parfois pousser à employer des procédés douteux pour ternir la réputation de son adversaire. C'est contre cette pratique, répandue sur son marché, qu'Amazon lutte activement depuis plusieurs semaines. Et les premiers effets sont sans appel : suppression d'avis, licenciements et restriction d'accès aux données.

Des vendeurs d'Amazon littéralement sabotés

Trois méthodes principales ont été utilisées par certains vendeurs pour nuire à leurs concurrents. La première consiste à laisser de faux avis en améliorant la notation de ses propres produits ou en postant des avis négatifs sur des pages concurrentes, histoire de rebuter le client face à un achat potentiel. Pour tenter d'enrayer le phénomène, bien qu'il soit difficile à contenir, Amazon a procédé à la suppression de millions de faux avis.

La seconde pratique est moins visible mais au moins aussi efficace : il s'agit de l'achat de données. Certains employés Amazon, notamment positionnés en Chine et en Inde, ont reçu des pots-de-vin pour fournir des données de vente Amazon à des marchands, donnant ainsi un avantage au vendeur sur ses concurrents. Amazon annonce avoir limité la capacité des employés à consulter des informations sur des entreprises privées, comme les mots-clés liés aux tendances ou bien les performances de certains produits. L'entreprise a procédé au licenciement des salariés ayant pris part à la fraude.

Enfin, certains vendeurs sont parvenus à faire remonter leurs produits dans les résultats de recherche du site en achetant des comptes de grossiste utilisés pour modifier les pages des produits de certains concurrents pour nuire à leurs ventes.

Des pratiques qu'Amazon a tout intérêt à faire cesser

Le risque pour Amazon est de voir fuir une partie de ses vendeurs vers d'autres plates-formes comme eBay, Walmart ou Shopify. Un manque à gagner énorme pour le géant américain, puisque 6 vendeurs en ligne sur 10 déclarent faire au moins 61% de leur chiffre d'affaires sur la marketplace Amazon.com. La firme de Jeff Bezos a donc tout intérêt à stopper ou à limiter ces pratiques si elle veut rester en position de force.

Modifié le 12/12/2018 à 08h41

Les dernières actualités Amazon

scroll top