Yandex : Internet, e-commerce, taxis en ligne, le "Google russe" poursuit son expansion

Alexandre Boero Contributeur
31 juillet 2019 à 07h25
0
Yandex
© Maria Pomelnikova / Shutterstock.com

Le géant de l'Internet russe, Yandex, étroitement lié au Kremlin, continue de se développer en validant des coopérations et acquisitions stratégiques sur les secteurs qu'il maîtrise.

Tout roule pour Yandex. Le géant de l'Internet russe, coté à New-York et valorisé à 12 milliards de dollars au Nasdaq, a vu ses recettes grimper de 40 % en un an (à 588 millions d'euros) au deuxième trimestre, venant consolider sa stratégie d'expansion. En Russie, son moteur de recherche jouit d'une part de marché de 56 % et devance nettement Google (40 %), qui peine à s'imposer au pays des Tsars. Mais étonnement, c'est une autre activité qui attire la lumière sur le groupe fondé par Arkady Volozh.

Yandex et Uber, comme deux amis


Le groupe moscovite possède une filiale forcément peu ou pas connue des Français, mais qui a pignon sur rue en Russie, Yandex.Taxi. Cette entreprise parallèle, qui exerce sur les marchés des taxis réservés en ligne et de la livraison de repas, est née de la fusion avec Uber en 2017. Et ne vous y trompez pas, Yandex.Taxi est bien aux mains de Yandex, et non d'Uber, qui ne possède qu'une part minoritaire de la firme. Cela permet à la firme russe d'être le leader local sur ces deux marchés, en plus de son moteur de recherche.

Et la coentreprise Yandex.Taxi vient d'étendre son influence après avoir bénéficié du rachat par sa maison-mère de la propriété intellectuelle et des centres d'appels en Russie de Vezet, qui est tout simplement l'un des concurrents de la firme dans les services de taxi. Désormais, Yandex en a le contrôle.

La stratégie de la société moscovite en la matière s'avère être une réussite puisque le chiffre d'affaires issu de ses taxis a bondi de 116 % au second trimestre, pour atteindre 21 % du chiffre d'affaires du groupe.


Une diversification réfléchie sur les terrains du numérique et de la mobilité


Yandex possède une autre filiale Yandex.Drive, fondée fin 2017, qui constitue la société de covoiturage la plus puissante de Russie, la deuxième d'Europe et la troisième au monde. La firme veut désormais s'étendre à l'autopartage, comme en témoigne le partenariat conclu avec le groupe Renault-Nissan-Avtovas, par lequel 2 millions de leurs véhicules devraient être équipés de Yandex.Auto. Comme l'indiquent nos confrères des Échos, les véhicules seront aussi équipés de l'assistante vocale maison de Yandex, Alice, qui épaulera le conducteur durant son trajet.

Au jeu des alliances, Sberbank, la première banque russe, a officialisé il y a quelques jours un partenariat avec Mail.ru, un concurrent de Yandex, pour créer une plateforme numérique estimée à 100 milliards de roubles (1,42 milliard d'euros) et qui proposera des services de réservation de taxis et de commande de repas en ligne. Sauf que la société Yandex a prouvé qu'elle n'était pas rancunière en s'associant également avec la banque russe, avec laquelle elle développe Yandex.Market, une coentreprise de e-commerce.


Si le groupe Yandex a tendance à prouver qu'il est fort et puissant, la suspicion pèse sur lui. Certains experts du secteur craignent que ses liens avec le pouvoir ne le poussent à diffuser des informations et données personnelles des utilisateurs, à des fins d'espionnage.

Source : Les Échos
1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top