Les PDG du high-tech américain rencontreront Donald Trump

12 décembre 2016 à 17h30
0
C'est un rendez-vous très attendu par l'ensemble du secteur technologique : le président élu Donald Trump devrait rencontrer mercredi 14 décembre les géants du high-tech américain.

Un rendez-vous très attendu

Larry Page de Google, Satya Nadella de Microsoft, Tim Cook d'Apple, Sheryl Sandberg de Facebok, ainsi que les PDG de Cisco, IBM, Intel et Oracle sont tous attendus à la Trump Tower. Loin du bluff de la campagne électorale, cette première rencontre devrait permettre d'en savoir plus sur les positions réelles de Donald Trump vis-à-vis du secteur technologique.

Jusqu'ici, Donald Trump a exprimé sa détermination à ramener la production d'Apple aux États-Unis et à changer la législation pour que le FBI puisse obtenir le déverrouillage de smartphones. Le candidat Trump a également souhaité que soit limité le programme de visas H-1B, qui permet le séjour temporaire d'étrangers ayant une qualification dans les domaines stratégiques, notamment des ingénieurs.

0258000008616220-photo-donald-trump-usa.jpg

Elon Musk sera finalement de la partie

Quasi seul à ne pas avoir immédiatement confirmé sa présence, Elon Musk se joindra finalement aux autres dirigeants autour de Donald Trump. L'hésitation initiale du président de Tesla et de SpaceX aurait été due à la présence annoncée de Peter Thiel, un soutien de Donald Trump. Il était aussi le cofondateur, avec Elon Musk, de PayPal, et reste aujourd'hui un investisseur majeur dans SpaceX. En même temps, Elon Musk a tout intérêt à dialoguer avec la prochaine administration américaine, car le premier client de SpaceX n'est autre que la NASA : l'ensemble de ses contrats passés avec la start-up d'Elon Musk depuis huit ans valent 6,5 milliards de dollars, et d'autres contrats avec l'armée de l'air sont prévus.

L'autre dirigeant à ne pas avoir annoncé sa venue est Jeff Bezos, le PDG d'Amazon. Il a été très critique vis-à-vis de Donald Trump pendant sa campagne électorale, et les relations de Trump avec le journal Washington Post, dont Jeff Bezos est actionnaire, n'ont pas été des plus faciles.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top