Apple contre le FBI : tout savoir sur l’affaire

06 mars 2016 à 10h06
0

Les géants du numérique s’opposent au FBI. Les firmes telles qu’Apple refusent de laisser les autorités disposer d’un accès à leurs smartphones.


Échaudées par le scandale de la NSA et par l'impérieuse obligation de garder les données en sécurité, les firmes telles qu'Apple ne veulent pas que les autorités puissent avoir accès à leurs terminaux. L'enjeu, de taille, risque de créer un précédent dans la justice américaine et de servir d'exemple en Europe.

Le 2 décembre 2015, un jeune homme accompagné de sa femme tuent 14 personnes à San Bernardino en Californie. Après avoir été abattus par la police, l'enquête débute. Les tueurs laissent derrière eux un iPhone 5c contenant potentiellement de nombreuses informations relatives à leur opération. Les autorités veulent donc avoir accès aux données contenues dans le smartphone.

Pour tout savoir sur l'affaire opposant Apple aux autorités américaines, voici un rappel de l'actualité.


017C000008361496-photo-tim-cook.jpg

17 février : une backdoor dans les iPhone
Apple reçoit une injonction l'obligeant à coopérer avec les forces de l'ordre aux Etats-Unis pour déchiffrer le contenu de l'iPhone du tueur de San Bernardino. Dans une lettre ouverte, Tim Cook dénonce cette décision.



017C000008138188-photo-fbi.jpg

22 février: « Nous avons seulement besoin de débloquer le téléphone du terroriste sans devoir y passer dix ans »
Le FBI contredit les allégations d'Apple. Le gouvernement n'aurait besoin que d'inspecter la mémoire du téléphone utilisé par le terroriste de San Bernardino, et non d'installer des backdoors.



017C000008357888-photo-bill-gates-s-exprime-sur-l-affaire-des-backdoors.jpg

24 février : Bill Gates entre dans la partie
Bill Gates remet en cause la décision de Tim Cook qui persiste dans son refus de coopérer avec les autorités. Il considère que le PDG d'Apple devrait débloquer le téléphone du meurtrier de San Bernardino pour les besoins de l'enquête.



017C000008163418-photo-iphone-5c.jpg

29 février : Apple persiste et refuse en bloc
Apple utilise tous les recours à sa disposition, le groupe dépose une demande d'annulation de l'ordre de la Cour. Tim Cook fait savoir qu'en cas d'échec, la firme porterait ses droits devant la Cour suprême.



017C000008361388-photo-yann-galut.jpg

29 février : le débat rebondit en France
Un amendement à loi sur la réforme de la procédure pénale vise à obliger les constructeurs de smartphone à rendre possible le déchiffrement de leurs appareils. Un député veut qu'Apple, Google et autres accèdent aux requêtes de la justice française.



017C000008186668-photo-apple-hq-ban.jpg

1er mars : Apple 1, FBI 0
La justice crée un précédent. Un juge américain considère qu'Apple n'est pas obligé d'apporter son soutien aux autorités pour livrer un accès à l'iPhone d'une personne suspectée de trafic de drogue. La firme espère que ce cas fera jurisprudence dans l'affaire de San Bernardino.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top