🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Metaverse : le groupe Meta va-t-il droit dans le mur (de billets) ?

20 décembre 2022 à 17h00
6
Logo Meta © © Dima Solomin / Unsplash
© Dima Solomin / Unsplash

L'entreprise de Mark Zuckerberg ne souhaite pas renoncer à ses coûteux investissements dans le metaverse, bien au contraire.

L'année 2022 aura été particulièrement mauvaise pour Meta. Un an après avoir abandonné le nom Facebook pour mieux refléter ses ambitions dans le metaverse, l'entreprise a enchaîné les contre-performances.

Meta plombé par ses investissements colossaux dans le metaverse

Après une première baisse historique de ses utilisateurs Facebook, la concurrence acharnée de TikTok, devenu le réseau des plus jeunes, et l'échec des Reels à reprendre des parts de marché à la plateforme chinoise, Meta est attaquée de toutes parts et ne semble plus savoir où trouver son salut, si ce n'est dans le metaverse.

Pour le moment, les investissements massifs engagés dans l'élaboration de ce projet n'ont pas porté leurs fruits. Les activités liées à la réalité virtuelle ne rapportent pas d'argent ou presque, alors que l'entreprise a déjà dépensé 9 milliards de dollars pour cette seule activité et près de 12 milliards de dollars au total en 2022.

On aurait pu penser que Meta allait prendre acte du démarrage poussif de son projet, mais il n'en est rien, à en croire Andrew Bosworth, le CTO du groupe en charge notamment des sujets qui concernent la réalité virtuelle et le metaverse.

L'entreprise allouera 20 % de son budget à ses recherches et exhorte ses actionnaires à prendre leur mal en patience

Dans un long billet de blog, Bosworth revient sur l'année très difficile écoulée et les nombreux défis auxquels l'entreprise a fait face : « Les défis économiques à travers le monde, combinés aux pressions sur le cœur de métier de Meta, ont créé une parfaite tempête de scepticisme quant aux investissements que nous réalisons. » Pas question pourtant de lever le pied sur les dépenses, puisque le CTO réaffirme l'intention de Meta de dépenser encore dans le metaverse.

Bosworth donne ainsi le chiffre de 20 % des dépenses totales de Meta dans la branche metaverse allouées aux développements, avec un accent mis sur la réalité augmentée. La collaboration avec Ray-Ban sur les Ray-Ban Stories le montre bien, de même que le Meta Quest Pro, le dernier casque VR de la marque capable de filmer en couleur l'environnement autour de soi. La réalité augmentée semble être un sujet prioritaire pour l'entreprise qui souhaite y mettre les moyens, quoi qu'il en coûte. Les investisseurs sont quant à eux priés de patienter, car la technologie ne sera pas au point avant plusieurs années, prévient Meta.

Le CTO promet également une amélioration d'Horizon Worlds, le monde virtuel qui n'attire que quelques dizaines de milliers de convaincus chaque mois. Au programme : une évolution graphique, de nouveaux jeux présentés et un nouveau casque VR, le Meta Quest 3, pour 2023.

Si personne ou presque ne s'intéresse au metaverse, n'est-il pas temps de tout arrêter ? Andrew Bosworth répond par la négative et ajoute que cela aurait des « conséquences désastreuses ». Au contraire, l'argent et le temps investi pour ces « pièces fondamentales de technologie » sont essentiels pour le futur de l'entreprise imaginé par Mark Zuckerberg. « Nous allons vivre avec les avantages de ce travail pour les décennies à venir », déclare le CTO.

Le licenciement brutal et massif de 11 000 salariés doit à coup sûr permettre à Meta de faire de belles économies de fonctionnement pour financer ses recherches. À voir désormais si les actionnaires auront la patience d'attendre une décennie pour recueillir ou non le fruit de leur investissement.

Sources : Meta, Engadget

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
nicgrover
Mince les gras actionnaires vont entamer une cure d’amaigrissement…
v1rus_2_2
John Carmack a claqué la porte à Meta en les descendant. Il a pris la peine d’expliquer sur Facebook que même si Meta ont des ressources quasi-illimité, l’organisation est tellement broche à foin qu’il s’auto-sabote.<br /> Une chose qui est sur, sa sortie n’aidera pas Meta avec les actionnaires
Feunoir
C’est clair qu’ils s’y prennent vraiment bizarrement. On attire des joueurs vers le casque VR, on leur fait même qq jeux pour les garder.<br /> Et on fait un metaverse sans aspect jeu natif comme pour éviter d’attirer trop des joueurs, focaliser vers de la discussion, du social, de petites activités qui soulent au bout de qq minutes (boire un verre dans un bar ne semble même pas être le pire truc a faire )<br /> Et ça alors que la majorité des possesseurs de casque quest2 l’ont pris pour jouer avec.<br /> Pour moi ils auraient au moins dû avoir un truc au moins grand comme 1 continent de world of warcraft, avec des aspects RPG ou autres déjà inclus. En gros un bon gros contenu potable pour intéresser un minimum ceux qui ont déjà leur casque. Après dans la capitale/ville centrale du jeu ils font leur metaverse comme ils le voulaient, logement, bureau, portail vers mini univers perso… Peut être que cela aurait fait de meilleur retour et lancer la machine.<br /> Actuellement s’ils veulent un moyen de me faire venir sur leur daube d’horizon worlds c’est assez simple. J’appelle cela la méthode Epic games, des portails dans horizon worlds donnent gratuitement accès aux jeux du store Oculus, avec une transition bien étudiée de l’un à l’autre. J’y passerais… peut être… au moins qq minutes de temps en temps <br /> Sinon je ne vois pas comment ils vont faire, les gens qu’ils voudraient avoir sur leur truc n’ont pas de casque et s’en moque complet du metaverse. Et ceux qui ont un casque veulent un divertissement amusant si possible un peu + regardable que ce machin que je n’ai même pas envie de tester après avoir vu qq videos.<br /> Video de John Carmack chez Meta après avoir vu la gueule d’ Horizon worlds :<br />
norwy
Patience, plus dure sera la chute !
ovancantfort
Un autre truc vraiment saoulant, ce sont les pubs Meta à la radio qui essayent désespérément de nous convaincre que le metavers servira un jour à quelque chose et qui sont tellement à côté de la plaque que ça en est pathétique.<br /> « Un jour, les chirurgiens prépareront leurs opérations grâce à la réalité virtuelle ». Certes, ils peuvent même déjà le faire, mais quel rapport avec le metavers ?<br /> « Un jour les urbanistes utiliseront le metavers pour inventer des solutions pour améliorer le trafic et la mobilité ». Non, pour simuler le trafic, de la simulation 2D est beaucoup plus pertinente, plus rapide, plus claire et gaspillera moins de ressources!<br /> « Un jour, les étudiants utiliseront le metavers pour se plonger dans la Rome Antique ». Les écoles n’ont pas les moyens de se payer ce genre de matériel, qui est loin d’être student-proof de toute façon. Qui va payer le development des simulations ? Meta ? Et pas sûr du tout que cela soit plus efficace pour l’éducation qu’un bon vieux documentaire vidéo si tout le monde part explorer dans son coin.<br /> Les publicités Meta sont peut - être délusionnelles, mais leur impact sur mon exaspération est réel.
kisama56
Pour les simulations, ont a déjà ubi avec ces AC<br /> Certes c’est pas de la vrai histoire mais leur history tour est quand même pas mal<br /> Pour le reste ou pourrait imaginer des universitaire ou du travail collaboratif (y a qu’à voir les truc de dingue sur mine craft) mais collaboratif et Meta ça ne va pas ensemble
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Samsung publie (enfin) un correctif pour ses SSD 980 PRO
Discord perturbe la fréquence mémoire des GeForce : corrigeons le problème
Ear (2) : les futurs intras de Nothing fuitent en photo, petits ou grands changements ?
AMD annonce le prix et les dates de disponibilité de ses Ryzen 7000X3D
Unpacked 2023 : Samsung dévoile ses nouveaux Galaxy Book3, prêts pour un face-à-face avec Apple ?
Samsung Unpacked 2023 : meilleurs... et plus chers, découvrez les nouveaux Galaxy S23
Artifact, cette appli propulsée par l'IA à mi-chemin entre TikTok et Google News
Comment ChatGPT a changé les plans de Google
Mars : Perseverance a complété sa réserve de secours d'échantillons
Partage de compte sur Netflix : ça ne va pas être simple (mais on vous explique)
Haut de page