Pourquoi la maison mère de Facebook et Instagram va licencier « 11 000 de ses talentueux employés »

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
09 novembre 2022 à 13h30
14
Meta © © Shutterstock
© Shutterstock

Ce qui devait arriver arriva… Meta vient d'officialiser la première grande vague de licenciements de son histoire. Des milliers de salariés seront impactés dans les jours qui viennent.

Une décision difficile dont Mark Zuckerberg prend l'entière responsabilité. Il faut dire que le patron de Facebook n'a pas franchement eu le nez creux quant à ses derniers investissements en date.

Des licenciements qui ne laissent pas indifférent

Plus tôt dans la semaine, le célèbre Wall Street Journal évoquait déjà des licenciements massifs sur le point d'intervenir chez Meta. Il faut dire que l'entreprise américaine a récemment enregistré des résultats catastrophiques avec 10 milliards de dollars de pertes pour le seul compte de l'année 2021. La société s'attend à des pertes encore plus importantes en 2023. Un contexte tendu qui aura de lourdes répercussions.

Ainsi, Meta va se séparer de plus de 11 000 salariés, ce qui représente environ 13 % de l'ensemble de son personnel. Les employés licenciés recevront un mail pour les notifier de leur départ. Pour les salariés basés aux États-Unis, des compensations et un accompagnement seront mis en place. Ils toucheront par exemple une indemnité (basée sur leur salaire) d'une valeur de 16 semaines avec deux semaines supplémentaires par année d'ancienneté. Les frais de santé seront couverts pendant six mois et Meta aidera les personnes à trouver un nouvel emploi.

L'entreprise prévoit également de prolonger le gel de ses embauches jusqu'au premier trimestre 2023. Les dépenses discrétionnaires seront quant à elles réduites.

Une stratégie perdante !

Cette vague de licenciements sonne comme le triste épilogue d'une longue série d'investissements qui n'a pas été fructueuse. En effet, la pandémie avait permis à Meta d'augmenter fortement ses revenus puisque les consommateurs étaient pour la plupart coincés chez eux. La demande étant importante, Zuckerberg n'a pas hésité à embaucher à tour de bras puis à investir dans plusieurs secteurs comme le metaverse.

Alors que certains analystes voyaient cette accélération de la demande en services et autres produits en ligne demeurer permanente après la pandémie, la réalité fut bien différente. La tendance est finalement revenue au niveau pré-pandémique, ce qui a entraîné de fortes baisses des revenus de Meta. Sans oublier le fait que le metaverse selon Facebook peine à convaincre.

Zuckerberg veut donc privilégier les domaines de croissance prioritaires de son entreprise (publicités, plateformes commerciales…). Le P.-D.G. avait déjà expliqué que Meta serait « une organisation plus petite en 2023 »… Et on comprend aujourd'hui ce qu'il voulait dire par là !

Source : Engadget

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
13
bennukem
Ils vont tous postuler chez twitter
a-snowboard
Je pense surtout que certains analyste vont devoir être viré.<br /> Je n’ai jamais compris pourquoi les gens ont pensé qu’après les restriction du covid les gens allaient continuer à passer 12h par jour sur facebook.<br /> Qu’il y ait un changement de comportement, pourquoi pas. Mais de la à penser que ça continuerai pareil faut être crétin.<br /> Les gens, ils vont rester sur fb au lieu de bosser peut être ?
fredolabecane
Oh le copiteur d’Elon !
qotzo
les « certains analystes » bossent pour la plupart dans des cabinets de conseil.<br /> Ils ne sont pas jugés sur les résultats puisque, sont vus sur le long terme, et comme ils sont externes à l’entreprise, le jour où les résultats arrivent, ils sont déjà en train de conseiller d’autres entreprises.<br /> Maintenant pour facebook et son metaverse : oui c’est certainement ce qu’ils ont rêvé : scotcher les gens à domicile, avec leur casque. Et facebook/meta comme intermédiaire entre les gens et, en vrac, leur boulot, leurs magasins favoris, leurs amis.<br /> Sur le papier l’idée est pourtant séduisante : tu es basé à tahiti, et en un rien de temps, avec ton casque, tu te retrouves avec tes collègues ici à chicago, là à lyon, ou à tokyo.<br /> Sauf que déjà ça ne marche que pour certains métiers. Et en outre, clairement la technique n’est pas encore là : latence, définition, moteur 3d, capteurs haptiques, …
vidarusny
Je n’ai toujours pas compris comment autant de personnes pouvait passer 12h par jour sur facebook ??? Pandémie ou pas !<br /> Globalement je ne comprends pas comment les réseaux sociaux peuvent brasser autant de tune, pour aucune production ? même leur notions de service est virtuel, pour s’appuyer sur de vrai service physique…
dancod
C’est pourtant simple: les utilisateurs mettent énormément d’infos personnelles et donc permettent d’offrir aux annonceurs la certitude qu’ils toucheront leur public cible (donc du marketing hautement efficace à moindre prix puisque pas de masse)<br /> Imaginons que je poste sur facebook que j’ai mal au dos parce que mon matelas est déformé. Tu peux être certain que dans l’heure j’ai des pubs pour des matelas et des pomades pour soigner les douleurs musculaires sur mon fil d’actualité.<br /> Ca permet à ces deux annonceurs de m’atteindre à un moment ou il est clair que j’ai besoin de leurs services, tout en ne dépensant pas de pognon à envoyer des pubs à des ados boutonneux qui ne peuvent pas se payer un nouveau matelas de toutes façons.
MattS32
fredolabecane:<br /> Oh le copiteur d’Elon !<br /> D’un côté, on vire la moitié de l’effectif du jour au lendemain, de manière complètement désorganisée.<br /> De l’autre 13% de l’effectif, en prenant son temps pour faire les choses en douceur.<br /> Non, vraiment pas comparable…
nathakzra35
D’un coté 3500 personnes ont perdu leur job et de l’autre 11000. Mais vu que c’est META ça passe mieux.
leje
La logique voudrait que ce soit celui qui a fait des erreurs (colossales) qui prenne la porte plutôt que 11000 salariés talentueux qui ont bien fait leur job :o
bennukem
Les faits prouvent que non. Tu confonds peut être avec l’empathie, les responsabilités, autre chose ?
vidarusny
Je pense que tu n’as pas compris mon commentaire, je vais donc reprendre ton exemple pour expliquer mon point de vue :<br /> 1 je ne vois pas l’interet de raconter ma vie à des inconnus, et dans ton cas mes potes ma familles ne sont pas la pour subir mes complaintes.<br /> 2 je ne trouve pas éthique d’utiliser mes informations pour m’orienter vers des produits non testés validés pour mon problème… ces pubs ne servent qu’a pousser à la consommation !<br /> 3 écologiquement cette consommation pousser par les pubs en générral, est une plaie pour l’avenir de notre planète…<br /> Bref sans les informations sans intérêt qui sont partagé pas de pub pas de réseau social… c’est pour ca que je ne comprends pas leur existence.<br /> J’ai évidemment essayé pour me faire un avis…
norwy
La poudre de perlimpinpin ne fait plus effet.<br /> Espérons que cela se propage aux influ-chômeurs qui profitent aussi de ce système miteux…
tfpsly
Belgarath
Bien dit ! Quant des politiciens déclarent une guerre, ce ne sont pas eux qui montent au front.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Idée cadeau | Insta360 X3 : une caméra spectaculaire
Le Google Pixel 6a, incontournable, est disponible à moins de 350 €
Tesla lance ses Semi Truck : une semi-victoire auréolée de 3 ans de retard pour Elon Musk ?
Radeon RX 7900 : Sapphire opte pour un refroidissement avec chambre à vapeur
Cette carte graphique NVIDIA atteindrait les 7 000 dollars (non, elle n'est pas pour vous)
Achetez la Switch OLED avec Nintendo Switch Sports pour le prix de la console seule
Epic propose une app pour transformer des objets réels en modèles 3D pour vos jeux
Twitter : la chasse aux spams a commencé... les pertes massives de followers avec !
Stockage en ligne : surprise, le Black Friday est prolongé chez pCloud ! (-85%)
La barre de son Bose TV Speaker chute à son prix le plus bas ce week-end !
Haut de page