Meta (Facebook) connait "l'un des pires ralentissements" de son existence, la réaction ne se fait pas attendre

01 juillet 2022 à 11h45
19
Meta logo © Meta
© meta

Le géant Meta, maison mère de Facebook, traverse une période de turbulence depuis quelques mois, qui le pousse à revoir ses ambitions à la baisse.

Mark Zuckerberg ne s'en cache pas : son entreprise connaît « l'un des pires ralentissements » de son histoire récente. Tels sont les mots prononcés jeudi par le fondateur de Meta, lors d'une session de questions-réponses avec les salariés de son entreprise, dont Reuters a eu vent. En conséquence, le groupe revoit à la baisse son objectif de recrutement.

Un objectif de recrutement à la baisse, et le pari de « l'auto-sélection »

Meta avait prévu d'embaucher 10 000 nouveaux ingénieurs en 2022. Mais le ralentissement économique certain de l'entreprise pousse le Zuck et son staff à revoir leurs plans à la baisse. L'entité californienne ne prévoit ainsi de recruter plus que 6 000 à 7 000 ingénieurs cette année, soit une baisse d'environ 30 % par rapport à son objectif initial.

Notons que Meta avait déjà récemment annoncé un gel officiel des embauches. Alors de façon détaillée, comment Mark Zuckerberg justifie-t-il ce ralentissement ? Et quelles sont les perspectives au sein de l'entreprise ?

« En réalité, de nombreuses personnes de l'entreprise ne devraient pas être ici », a lâché le Zuckerberg à ses employés. Un moyen comme un autre de pousser vers la sortie ceux qui se sentiraient moins concernés par le projet et auraient du mal à répondre aux objectifs ? Vous avez tout juste.

L'actionnaire majoritaire fait même le pari, évoquant carrément un « espoir », qu'en relevant les attentes et en ayant des objectifs plus agressifs, certains des employés quitteront d'eux-mêmes le groupe, considérant que cet endroit n'est finalement pas fait pour eux. « Cette auto-sélection me convient », a-t-il ajouté.

Des perspectives très éloignées de la grande époque

La croissance de Meta a ralenti, jusqu'à voir, pour ce qui est du grand public, une baisse inédite de son nombre d'utilisateurs il y a quelques mois, chose impensable il y a trois, quatre ou cinq ans. Mais la réalité est en train de rattraper la maison mère de Facebook.

Et outre le ralentissement de la croissance des utilisateurs, c'est la baisse des revenus publicitaires qui pousse davantage le groupe à prendre des décisions radicales. Tous les géants américains du numérique ont revu leurs prévisions à la baisse, et Meta ne fait pas exception à la règle. La violente chute de son cours en Bourse (divisé par deux sur ces six derniers mois) lui a fait perdre la moitié de sa valeur marchande.

Pour Meta, nous n'irons pas jusqu'à dire que les prochains mois s'annoncent décisifs, mais presque. L'entreprise doit affronter la féroce concurrence de TikTok, ce qui va la conduire à revoir ses différents produits, pour les rendre peut-être plus immersifs et appâter davantage l'attention de ses utilisateurs. Le format Reels, du côté d'Instagram, est une base de départ intéressante. À ce titre, Meta va multiplier par cinq le nombre d'unités de traitement graphique (GPU) de ses data centers, et ce, d'ici la fin de l'année. Une bonne nouvelle pour Instagram, oui, mais pas forcément bonne pour le bilan carbone du géant.

L'autre grand défi pour Meta, c'est celui du… metaverse, évidemment. Une tendance qui pourrait aussi bien être exploitée à destination de l'utilisateur lambda que du monde de l'entreprise, friand de rendre l'expérience de travail toujours plus ludique.

Source : Reuters

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
15
chinou51
L’entreprise chute et lui il veut mettre encore plus de pressions sur ses employés…la sélection naturelle se fera : certains partiront et d’autre, plus tard, feront un BurnOut.<br /> Le Capitalisme dans toute sa splendeur ! Préparez le pop-corn car ça va péter !
qotzo
en même temps c’est ce que le peuple réclame : toujours plus, toujours mieux, toujours moins cher.
obbiclubic
Une tendance trop jeune/visionnaire, qui verra le jour plus tard à mon avis. C’est l’image du progrès futur vers quoi nous tendons de toute manière, toujours plus virtuel … mais lorsque ce sera en place, nous serons toujours là pour critiquer
Palou
obbiclubic:<br /> C’est l’image du progrès futur vers quoi nous tendons de toute manière, toujours plus virtuel … mais lorsque ce sera en place, nous serons toujours là pour critiquer<br /> Tes prochaines paies seront aussi virtuelles, ainsi que ta future retraite, … mais tu ne critiqueras pas bien sûr
yabadabado
cela leur apprendra a suspendre a tout va … au moins, tiktok, pas de censure !
obbiclubic
Lorsque tu lis mon commentaire, tu crois que je suis POUR ce merdier ? Relis …
_Troll
Les burnout et les roue avant en moto sont interdit aux USA.
_Troll
‹ le Zuck ›, bien que je n’apprecie pas beaucoup cette personne ou son entreprise, il merite un peu de respect et de politesse, en langue francaise, Monsieur Zuckerger, est beaucoup plus correct.
_Troll
Les payes peuvent etre virtuelles si le salarie demande a etre payer en cryptomonnaie.
octokitty
Ça fait plusieurs années que Facebook se traîne une sale réputation, et cette baisse de forme est un retour de bâton normal. L’éclatement de la bulle boursière est juste un prétexte pour imposer une tyrannie managériale et de licencier massivement, mais surtout de ne pas se questionner.
Blackalf
_Troll:<br /> en langue francaise, Monsieur Zuckerger, est beaucoup plus correct.<br /> Et en américain, c’est Zuckerberg qui est beaucoup plus correct. ^^
marcqenbaroeul
Tu as tout résumé, le peuple, le consommateur…
cid1
D’ailleurs si on veut traduire Zuckerberg de l’allemand au Français, c’est « montagne de sucre » qu’il s’appelle, c’est un nom Allemand ou « Zucker » est du sucre et « Berg » est une montagne.
Palou
@DocteurQui Ton message a été remonté à la Team
Blackalf
Ha, je viens de le faire aussi. ^^
Belgarath
C’est marrant, les grands patrons tirent toujours des plans sur la comète, et quand ils se plantent, ce qui arrive régulièrement, ce sont toujours les lampistes qui trinquent.
_DARKWOLF_1_1
_Troll:<br /> ‹ le Zuck ›, bien que je n’apprecie pas beaucoup cette personne ou son entreprise, il merite un peu de respect et de politesse, en langue francaise, Monsieur Zuckerger, est beaucoup plus correct.<br /> Pareil, j’ai l’impression d’être au marché, pas de lire un article de presse.
twenty94470
Il va se brûler les ailes avec le metaverse et c’est très bien comme ça ^^
AlexLex14
Idem ici alors, petit génie ?<br /> LExpansion.com – 4 Apr 19<br /> Facebook: "Zuck" ou le double langage<br /> Aux abois, Mark Zuckerberg se répand dans les journaux pour dire tout le bien qu'il pense de la réglementation des espaces numériques. Est-il sincère?<br /> Los Angeles Magazine – 1 Jul 22<br /> Zuckerberg to Squeeze Out Meta Workers by Being More Insufferable<br /> “Realistically, there are probably a bunch of people at the company who shouldn’t be here,” Zuckerberg said at an employee Q&amp;A<br /> La critique facile (qui permet à certains de se défouler et de déverser leur frustration) est quand même assez marrante.<br /> Cela fait des années et des années que Zuckerberg est surnommé « le Zuck ». Quand vous écrivez 10 fois un nom dans un article, vous variez un peu à un moment, pour éviter les répétitions : Zuckerberg, le PDG, le fondateur, le patron, le milliardaire, le Zuck etc.<br /> Mais à quoi bon, vous êtes déjà convaincu(s) (pour certains) que c’est totalement stupide, donc j’imagine que ça ne sert à rien d’en débattre <br /> Peace <br /> Et bon marché alors
_DARKWOLF_1_1
AlexLex14:<br /> Idem ici alors, petit génie ?<br /> Merci pour le « petit génie », ça sent la condescendance à plein nez…j’apprécie.<br /> AlexLex14:<br /> La critique facile (qui permet à certains de se défouler et de déverser leur frustration) est quand même assez marrante.<br /> Quelle critique? Une simple constatation objective très cher. Bientôt ce sera « Le Macron », « Le Clooney », « la Deneuve ».<br /> Ces gens, qu’on les apprécie ou non, peuvent simplement être appelés par leur nom, comme tout le monde le fait avec le reste de la planète.<br /> Si certains ont envie de les appeler « Zuckie », « Le Zuck », grand bien leur fasse, mais c’est la première fois que d’une part j’entends parler de Zuckerberg de cette façon (si si, vrai de vrai, et pourtant j’en ai lu des articles sur lui), et d’autre part sous cette forme.<br /> J’espère honnêtement que la ligne éditoriale de Clubic est de ne pas céder à la tentation facile de faire comme d’autres, et de rester dans une exemplarité linguistique, neutre et cordiale, et même respectueuse de l’individu (quel qu’il soit).<br /> Voilà, c’était tout pour moi #DropTheMic<br /> PS : au moins les gens au marché sont aimables, pas dans le mépris à la moindre critique :*
AlexLex14
Généralement, je ne réponds pas aux coms qui critiquent le style d’un article et subtilement son auteur, d’abord parce que ça n’apporte rien, et souvent parce que répondre nourrit davantage la rancoeur de l’émetteur de la critique. Et puis aussi parce que je m’en fiche, sauf quand le com’ évoque un détail technique qui a besoin d’être précisé ou modifié, et ça c’est très bien.<br /> Mais le premier à avoir été condescendant, critique (au sens péjoratif et non constructif du terme), c’est toi l’ami, pour ton information <br /> Pour le reste, visiblement tu fais partie de ceux qui pensent pouvoir dézinguer gratuitement sans aucune répartie en retour. Grand bien te fasse. Ça peut cacher certaines choses, mais je ne n’avance en rien, car je ne te connais pas.<br /> Mais au moins, la prochaine fois, prends la peine d’avoir de vrais arguments, plutôt que de lâcher un « j’ai l’impression d’être au marché, pas de lire un article de presse » qui non seulement est gratuit, n’apporte rien et semble être à l’encontre de toutes les belles valeurs que tu pourrais avoir.<br /> PS : je n’ai absolument rien contre Mark Zuckerberg au fait. Ça c’est ton interprétation, et elle est fausse. Écrire « le Zuck » (un surnom que de nombreux confrères ont employé ces dix dernières années, certains sans doute issus des canards que tu ne vois pas comme des torchons) permettait juste d’amener un peu de variation dans l’article (c’est l’une des choses qu’on peut t’enseigner en journalisme ou autre), au même titre qu’un « Grizou » pour Griezmann ou qu’un Rafa pour « Nadal », pour rester grand public.<br /> Bonne soirée
paulposition
@AlexLex14 et @_DARKWOLF_1_1 : Bon, vous avez tous deux émis ( courtoisement )vos avis sur ces « tournures de phrase » et interprétations des réponses; Parfait, Maintenant, revenons au sujet, qui n’est pas la manière de nommer M. Zuckerberg, mais plutôt les problèmes /ennuis qui touchent son entreprise.<br /> Merci
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Mi MIX Fold 2 : Xiaomi annonce son nouveau smartphone pliant
Le buggy Meyers Manx est de retour en version électrique
Meta s'endette de 10 milliards de dollars pour ses projets
Après avoir « disrupté » l'e-commerce, Amazon s'attaque au paiement en caisse
Ce smartphone est à prix cassé chez Cdiscount !
Voilà une offre à ne pas manquer ! Ce superbe écran de 32
Profitez de vos morceaux préférés avec l'enceinte sans fil Bose à prix réduit
Redonnez une seconde jeunesse à votre Mac à petit prix grâce à cette solution dédiée
Apple : l'iPad Pro et sa puce M1 profite d'une belle remise
Cette vidéo TikTok veut vous montrer comment éviter de payer les frais d’excès de bagage en avion
Haut de page