Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?

17 février 2020 à 08h15
0
hemicycle-vide-assemblee-nationale.jpg
© Assemblée nationale

Un député a soumis l'idée au ministre de la Culture, il y a plusieurs semaines, alors que le gouvernement et le parlement cherchent une solution de remplacement à la contribution à l'audiovisuel public (CAP).

La taxe d'habitation est prévue pour être supprimée en 2022. Et vous n'êtes pas sans savoir que cette dernière est historiquement couplée à la redevance TV. Alors quid du sort de cette dernière à l'issue de l'année 2022 ? Pas de panique, puisqu'à la fin du mois de novembre 2019, Franck Riester, le ministre de la Culture, se faisait le porte-parole du Président de la République et du Premier ministre, qui veulent « maintenir un financement spécifique pour l'audiovisuel public ». Alors que l'exécutif est à la recherche d'une solution de rechange, un député a déposé, en décembre, une question à Franck Riester au sujet de l'évolution de la contribution à l'audiovisuel public.

Une réponse à la chute de l'intérêt des Français pour la télévision

La question déposée à l'Assemblée nationale par Laurent Garcia, député de Meurthe-et-Moselle apparenté au groupe MoDem, et repérée par nos confrères de Next Inpact, est pour le moins surprenante. Celui qui fut l'an dernier le rapporteur du projet de loi sur la distribution de la Presse concède qu'une réforme de la contribution à l'audiovisuel public (CAP) est « en effet souhaitable », et inclut dans sa solution les... réseaux sociaux.


Vous cherchez le rapport ? Laurent Garcia a une réponse. Le député développe son propos en indiquant que « l'accès aux services audiovisuels sur les nouveaux écrans va en effet entraîner une érosion du rendement de la CAP », érosion renforcée par la décroissance du nombre de téléviseurs présents dans les foyers français.

Une taxe sur la connexion aux réseaux sociaux, une idée faisable ?

Laurent Garcia, Parisien d'origine, souligne que « les programmes proposés ne sont pas à la hauteur des attentes des téléspectateurs », et ce malgré un nombre important de chaînes gratuites aujourd'hui disponibles. Pour l'élu, l'augmentation des écrans publicitaires serait un élément suffisant pour compenser la suppression de la redevance.


Se revendiquant comme le relais des Français, le député propose ainsi d'instaurer une taxe, « minime », qui serait appliquée sur chaque connexion à un réseau social. Pour lui, l'initiative permettrait d'identifier plus facilement les usagers et de « limiter les attaques racistes, antisémites, sexistes et homophobes sous couvert d'anonymat ».

La mesure, qui n'a pas été chiffrée par le député, se montre d'ores et déjà « difficilement applicable », selon ses propres mots. Car outre l'absence de chiffres, aucune information concernant les réseaux sociaux ciblés (et leur définition) n'accompagne l'idée. Sans parler que cette solution mettrait sur la table une énième taxe, et poserait des questions concernant la surveillance accrue des citoyens.



Source : Next Inpact
Modifié le 17/02/2020 à 09h00
60
48
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Waze enlève sa fonction de signalement des contrôles routiers pour que vous restiez chez vous
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top