TikTok censure (aussi) le contenu ouvertement LGBTQ+ dans certains pays

27 septembre 2019 à 16h28
0
Tiktok

D'après une nouvelle enquête, la plateforme sociale TikTok a transmis des directives locales de modération du contenu, spécifiques à certains pays. Des règles pour le moins strictes, qui s'apparentent à de la censure, en particulier pour les représentations de l'homosexualité. Et ce, y compris dans des États où cette orientation sexuelle n'est pas illégale, comme la Turquie.

Censure opérée par TikTok, épisode 2. Après la révélation de l'interdiction de certains contenus pouvant déplaire aux autorités chinoises, The Guardian a poursuivi ses révélations au sujet du réseau social de l'entreprise ByteDance.

Les LGBTQ+, têtes de Turc de TikTok ?

Hier, le quotidien britannique a en effet dévoilé de nouvelles directives locales, qui étaient dernièrement appliquées par TikTok dans le cadre de la modération des contenus. Il s'agit cette fois de consignes destinées à certains pays, parmi lesquels la Turquie, dont le journal révèle quelques éléments spécifiques.

Ainsi, sur le territoire turc, l'application était supposée bannir toutes les vidéos relatives à l'homosexualité, ce qui incluait notamment les « activités intimes (se tenir la main, se toucher, s'embrasser) entre personnes homosexuelles » ; mais aussi aux communautés LGBTQ+, « y compris les actualités, les personnages, la musique, les émissions télévisées et les images ». Ces règles visaient également les contenus concernant la « protection des droits des homosexuels (défilés, slogans, etc.) » et la « promotion de l'homosexualité ».

Or, en Turquie, si l'homophobie n'est pas rare, l'homosexualité n'est pas illégale. Pas plus que sa représentation. En théorie toutefois, puisque certains contenus sont encore parfois interdits en raison de leur « obscénité ». TikTok est toutefois allée encore plus loin que les propres lois de l'État sur le terrain de la censure.

Modération aussi sur l'alcool

Selon les révélations de The Guardian, ce n'étaient pas là les seules interdictions pour les utilisateurs turcs. Ces derniers n'avaient en effet pas le droit de poster des vidéos liées au séparatisme kurde ou critiquant Mustafa Kemal Atatürk, fondateur de la République turque, ou Recep Tayyip Erdoğan, son président actuel.

Plus étonnant encore : le bannissement des contenus représentant une consommation d'alcool ou des figures religieuses non islamiques, telles que « Jésus, Marie, des anges ». Une nouvelle fois, TikTok s'avérait plus stricte que la législation même du pays.

Sans oublier que ces directives s'ajoutaient à d'autres, concernant cette fois l'ensemble des régions considérées comme plus conservatrices. Dans ces zones, une censure plus sévère encore était appliquée quant à la nudité et la « vulgarité », proscrivant, par exemple, les vidéos dans lesquelles apparaissait un décolleté jugé inapproprié.

Des règles moins strictes sur la mise en scène inappropriée des enfants

Enfin, l'enquête a mis au jour la politique de TikTok relative à la sexualisation des individus mineurs. Or pour ces situations là, les instructions se révélaient beaucoup plus souples : en cas de doute sur l'âge des personnes, les modérateurs devaient considérer par défaut qu'elles avaient plus de 18 ans. Alors que c'est généralement l'inverse qui prévaut sur les autres plateformes.

De son côté, TikTok a réagi en affirmant que l'ensemble des règles précédemment citées n'étaient plus en application depuis plusieurs mois, et qu'elle travaillait activement pour des directives, à la fois locales et globales, plus appropriées.

Source : The Guardian
Modifié le 27/09/2019 à 17h28
5
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
La vignette Crit'Air devient obligatoire pour les véhicules en vente ou en location
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
L'Europe veut uniformiser les chargeurs des smartphones, Apple prend les devants
L'UE dévoile son projet de
La 5G, une aberration écologique… et économique ?
OneWeb produit à présent deux satellites par jour !
Cyberpunk 2077 repoussé au mois de septembre
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top