L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !

21 février 2020 à 18h05
0
renfe-tgv.jpg
© Renfe

La compagnie ferroviaire ibérique a annoncé s'être associée avec la firme américaine Texas Central pour développer la première ligne à grande vitesse des USA.

Les États-Unis ont accueilli une nouvelle qui va leur faire franchir un cap en matière de transport ferroviaire. Jeudi, la société espagnol Renfe a annoncé, dans un communiqué de presse, avoir conclu un accord à hauteur de 6 milliards de dollars (5,5 milliards d'euros) avec la société Texas Central pour faire émerger le projet « High Speed » et ainsi développer une ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV), la première du genre aux USA.


Dallas et Houston bientôt reliées en 1h30 en train

La ligne à grande vitesse reliera Houston à Dallas avec un trajet de 386 kilomètres, dans l'État du Texas, qui pourra être effectué en 90 minutes. L'exploitation bilatérale de la ligne sera menée par Renfe et la société à capitaux privés Texas Central Partners au moins jusqu'en 2042.

Dans le détail, c'est la firme italienne Salini Impreglio qui devra bâtir l'infrastructure, qui pourrait être prête en 2026. Renfe aura ensuite à sa charge la maintenance et l'exploitation des trains entre les deux métropoles texanes, jusqu'en 2042.

Les revenus perçus par la compagnie ferroviaire espagnole seront coupés en deux. Une première partie lui sera versée jusqu'en 2026, d'un montant de 311 millions de dollars, pour son rôle de consultant et de superviseur. Le groupe percevra les 5,6 milliards de dollars restants entre 2026 et 2042, pour le fameux entretien de la ligne.


Des retombées de 36 milliards de dollars attendues sur les 25 prochaines années

La liaison Houston/Dallas bénéficiera d'un arrêt intermédiaire à Brazos Valley, qui pourra aussi accueillir des trains à grande vitesse. Toutes les gares seront reliées au réseau autoroutier ainsi qu'aux transports en commun, outre le fait de disposer de grands parkings. Les deux sociétés évoquent déjà la possibilité d'une extension possible de la ligne vers les villes d'Austin et de San Antonio, toujours au Texas.

Pour Texas Central, cette ligne à grande vitesse devrait permettre au Texas de bénéficier de retombées économiques conséquentes, estimées à 36 milliards de dollars au cours des 25 prochaines années. De quoi largement rentabiliser les investissements consentis donc. Elle devrait également favoriser la création de 10 000 emplois supplémentaires, chaque année, durant la phase de construction, puis 1 500 emplois permanents (ce qui se rapproche de notre CDI français).

Source : Communiqué de presse
Modifié le 21/02/2020 à 18h16
39
25
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top