Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !

11 novembre 2019 à 09h00
0
train-diesel-sncf-logo.jpg

Dans son rapport sur l'état de préparation des lignes TER à la concurrence, la Cour des comptes fait une analyse au vitriol de la mauvaise gestion de ce mode de transport, et révèle que son caractère écologique est parfois à relativiser sur les lignes peu fréquentées...

La Cour des comptes dresse un portrait accablant de la gestion des TER (Transports Express Régionaux), en pointant à la fois la responsabilité des conseils régionaux et de SNCF Mobilités. Les Sages dénoncent une qualité de service qui se dégrade, la faible productivité des agents, un mode de transport de plus en plus subventionné, une fréquentation en baisse, et un manque de préparation à la prochaine ouverture à la concurrence, etc.

Les TER ont aussi un impact environnemental

Si ces différents points ont été abondamment détaillés dans la presse, un passage important de ce rapport a toutefois été peu mentionné : l'impact climatique des TER. Dans le chapitre II qui dénonce la hausse constante des coûts d'exploitation, et des dépenses globales subventionnées à près de 90 %, la Cour pointe aussi des « externalités négatives ».

Pour comprendre, il faut rappeler que sur les 20 000 kilomètres de voies ferrées permettant aux TER de circuler, seules 12 000 environ ont été électrifiées (soit 57% du total). Les parties non électrifiées, qui nécessitent le recours aux combustibles fossiles, correspondent souvent aux « petites lignes » les moins fréquentées. Cette conjonction d'une alimentation au diesel et d'un nombre de passagers trop faible peuvent rendre le transport régional ferroviaire peu vertueux.

Pour illustrer le phénomène, la Cour des comptes cite un exemple parlant : « Un TER diesel transportant 10 voyageurs entre Saumur et La Roche-sur-Yon émet 539 g de CO2 par voyageur-kilomètre, soit une pollution cinq fois plus élevée qu'une voiture occupée par 1,9 voyageur ». Pour ces 10 passagers, prendre la voiture reviendrait donc peu ou prou au même...

émissions CO2 TER


Quand le TER cesse-t-il d'être écologique ?

La comparaison des différents modes de transport (TER électrique, TER diesel, car, voiture particulière, covoiturage), réalisée avec les données de l'Ademe et de la SNCF, permet aux usagers de visualiser les véhicules à privilégier en fonction de la fréquentation et de l'alimentation.

Si le TER est électrique, il est toujours préférable à tous les autres modes de transport. Si le TER roule au diesel, il n'est souhaitable qu'à condition d'embarquer un nombre conséquent de passagers. En revanche, un TER diesel quasi-désert est à éviter pour les personnes qui se soucient de leurs émissions de CO2 : le covoiturage ou un autocar devenant des options plus intéressantes sur le plan climatique.

La Cour des comptes rappelle au passage aux régions que le « train ne présente un intérêt écologique que s'il transporte un nombre suffisant de voyageurs, de préférence sur un réseau électrifié », et les invite à en tenir compte dans leurs choix d'investissement...

Source : Cour des comptes
Modifié le 11/11/2019 à 09h19
44 réponses
31 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top