"Sign in With Apple" arrive sur davantage d'applications... tout comme la pub dans les notifications

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
09 mars 2020 à 10h23
13
Sign in With Apple
© Apple

Apple a mis à jour ses guidelines concernant l'App Store. Entre autres changements de politique, notamment en ce qui concerne la publicité, la firme informe les développeurs d'une date butoir pour l'intégration de la connexion via Apple ID.

Introduit l'an dernier, « Se connecter avec Apple » est encore largement sous-représenté face aux ténors que sont Google, Facebook ou Twitter. Mais la dernière révision des conditions de publication sur l'App Store fixe désormais une deadline pour l'intégration de son bouton de connexion sur les applications.


« Se connecter avec Apple » bientôt davantage intégré sur les applications

C'est écrit noir sur blanc : « Toutes les nouvelles applications ou mises à jour d'applications soumises sur l'App Store doivent suivre ces directives à compter du 30 avril 2020 ». Les directives étant de permettre aux utilisateurs de se connecter via leur Apple ID sur un service qui propose déjà d'autres types de connexions instantanées (Facebook, Twitter, Google, etc.).

Sign in With Apple
Capture d'écran

Une date butoir qui n'est pas vraiment une surprise pour les développeurs. Selon Ars Technica, Apple les avait prévenus il y a déjà de longs mois à ce propos.

Outre l'instantanéité de connexion offerte par ce type de services, « Se connecter avec Apple » permet aussi à la firme de marquer davantage son intérêt pour la confidentialité des données de ses utilisateurs. « "Se connecter avec Apple" est construit de A à Z pour respecter vos données et vous laisser en contrôle de vos informations personnelles », peut-on lire sur le site officiel. Original : Apple permet l'utilisation de Hide My Email avec son bouton de connexion, qui génère une adresse email aléatoire pour la création d'un compte sur un site utilisant « Se connecter avec Apple ».


Les publicités désormais autorisées dans les notifications

Les directives révisées de l'App Store ne sont pas porteuses que de bonnes nouvelles. Comme le remarque Ars Technica, les développeurs ont désormais l'assentiment d'Apple pour intégrer des publicités dans les notifications push. À quelques limitations près.

Révolue, l'époque où Apple écrivait clairement que les notifications « ne doivent pas être utilisées pour de la publicité, des promotions ou du marketing direct ». Aujourd'hui, les directives indiquent que « les notifications push ne doivent pas être utilisées pour des promotions ou du marketing direct à moins que les clients aient explicitement opté pour la réception de tels messages ». Apple ajoute que les développeurs ont à charge de fournir une méthode simple permettant aux utilisateurs de refuser l'envoi de ces notifications publicitaires. De plus, iOS permettra toujours de bloquer l'affichage des notifications au niveau du système.

Mais, comme le note le développeur Nick Heer sur son blog, Apple ne fournit pas de cadre précis sur l'aspect publicitaire d'une notification. Les développeurs ont ainsi un blanc-seing leur permettant de juger eux-mêmes ce qui constitue un message à caractère publicitaire. De quoi s'imaginer d'inévitables abus à venir.

Source : Ars Technica
Modifié le 09/03/2020 à 17h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
13
8
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Le législateur américain cherche toujours à interdire les logiciels de reconnaissance faciale
CES 2021 : notre recap' des meilleurs périphériques présentés lors de l’événement
Bon plan RED by SFR : l'offre Big RED 200 Go à 15 €/mois prend fin à minuit !
Wikimédia France : quel avenir pour la fondation aux multiples visages ? (Interview)
Boostez votre PC avec ce SSD WD Blue 1 To M.2 au meilleur prix chez Cdiscount
Cette énorme TV Continental Edison de 55
Dacia Bigster : la future figure de proue de la marque
Le PC Hybride Microsoft Surface Pro X est bradé chez Fnac et Darty
VLC et Microsoft Edge bêta désormais compatibles avec les Mac M1
Huawei met à jour AppGallery, son store d'applications alternatif à Google Play
Haut de page