La mission ICON de la NASA, au sol depuis deux ans, s'apprête enfin à décoller

Benoît Théry Contributeur
12 septembre 2019 à 08h30
0
NASA Stargazer et Pegasus XL
NASA

Après deux ans à faire face aux problèmes de sa fusée Pégase XL, la mission visant à mettre le satellite ICON en orbite est enfin en passe d'être lancée.

La NASA a prévu un lancement depuis Cap Canaveral le 10 octobre.

Correction des problèmes

À l'origine, la mission ICON a été pensée pour un lancement à la fin de l'année 2017, et depuis l'atoll de Kwajalein, dans le Pacifique. Mais dans un premier temps, ce lancement a été repoussé à juin 2018, après que l'équipe de la NASA a observé des défauts dans le système de séparation de la fusée. Cette dernière, baptisée Pégase XL, peut être observée sur la photo en tête d'article, attachée sous un avion L-1011 modifié. Des données « non-nominales » ont donc amené les équipes à ramener l'appareil en Californie.

Le lancement a ensuite été reprogrammé à novembre 2018, déplaçant le lancement de la fusée à Cap Canaveral, étant donné son accès plus simple. Mais, alors que l'essai de lancement est prévu pour le 7 novembre, les ingénieurs détectent une nouvelle fois des données non-nominales provenant de la fusée, et annulent le lancement.


Aucun détail n'a été communiqué au sujet de ces anomalies, ni par la NASA, ni par le constructeur de la fusée, la société Northrop Grumman, se contentant de signaler que « les défauts sont liés au système de contrôle des ailerons de l'appareil ». Plus récemment, un communiqué a dit que « les données obtenues par des capteurs n'étaient pas dans les limites de la normale », sans préciser à quelle partie de l'appareil ces capteurs sont associés. Aujourd'hui, la NASA déclare : « La cause du problème est comprise, et les équipements de vol ont été modifiés pour la corriger ».

Mission ICON

La dernière étape est déjà terminée : réaliser deux vols de test, la fusée étant de nouveau attachée sur son L-1011, cela afin de « vérifier l'efficacité de la modification » d'après les dires de la NASA. Ces vols n'ont pas révélé de nouveaux défauts. La mission est finalement prête à décoller.

L'objectif de la fusée est de mettre en orbite ICON (pour Ionospheric Connection Explorer), un satellite de 288 kilos. Il doit observer les interactions (et notamment les vagues de plasma) qui se produisent entre l'espace et la partie supérieure de l'atmosphère terrestre. La promesse est d'aider les scientifiques à prédire les phénomènes venus de l'espace susceptibles de perturber les transmissions radio et la navigation.


La mission ICON doit être le 44e lancement d'une fusée Pégase avec la livraison d'un satellite pour objectif, et le 34e lancement dans la configuration d'un Pégase XL. Ce sera également le 7e lancement d'une fusée Pégase depuis Cap Canaveral, le dernier en date remontant à décembre 2016. Pour Northrop Grumman, c'est cependant une finalité : la société n'a plus de tel lancement dans son carnet de commande après la mission ICON.

Source : Space News
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top