Après Apollo 13, revivez en 4K la mission Apollo 16 grâce au travail d'un passionné sur YouTube

21 juillet 2020 à 10h25
8
Apollo 16
© Capture d'écran YouTube / Dutchsteammachine

En 1972, des astronautes de la NASA foulaient le sol de la Lune lors de la mission Apollo 16. Aujourd’hui, un passionné vous propose de revivre cette aventure avec des images remasterisées en 4K, grâce à une intelligence artificielle. 

À la fin des années 60 et au début des années 70, les caméras haute résolution n’existaient pas encore. Heureusement, les technologies actuelles nous permettent de donner un coup de jeune aux images historiques capturées pendant les missions Apollo. Après la légendaire Apollo 11 et la tumultueuse Apollo 13 , vous pouvez désormais vous replonger dans l’avant-dernière mission du programme emblématique de la NASA. 

Foulez le sol lunaire en compagnie de deux astronautes 

La mission Apollo 16 a duré 11 jours, du 16 au 27 avril 1972, durant lesquels les astronautes John Young, Charles Duke et Ken Mattingly se sont rendus jusqu’à notre satellite. Tandis que les deux premiers collectaient des échantillons en parcourant sa surface à bord d’un rover, le troisième est resté en orbite lunaire pour effectuer des observations scientifiques. 

Dans une vidéo de 5 minutes, que l’on doit à la chaîne YouTube Dutchsteammachine, on rejoint les astronautes à bord du rover lunaire à proximité du cratère Shorty, dans la vallée du Taurus, alors qu’ils se rendent à la Station 4. À l’origine, le parcours a été enregistré avec un film 16 millimètres à seulement 12 images par secondes (fps). Les images en 4K ont été obtenues grâce à une IA baptisée DAIN. 

De 12 fps à 60 fps

L’IA a ajouté des images au document original, permettant de passer la vidéo ci-dessus à 60 fps. Pour cela, elle a analysé chaque visuel et a déterminé quelles images auraient été présentes si le contenu avait été filmé à une fréquence plus élevée. Les enregistrements audio de la mission ont ensuite été synchronisés avec la vidéo pour un superbe rendu nous plongeant dans l’épopée des deux astronautes qui décrivent la scène comme « spectaculaire ». 

La prochaine fois que des humains fouleront la Lune, lors de la mission Artemis de la NASA, les images n’auront certainement pas besoin de remasterisation. Cette vidéo est néanmoins une belle démonstration de ce que les outils d’aujourd’hui, et notamment l’intelligence artificielle, peuvent nous permettre d’accomplir avec des documents historiques.  

Source : The Burn-In

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
5
Duben
Elles auront besoin d’une remasterisation dans 60 ans, quand on trouvera que la 8k est trop pixelisée pour nos écrans 150k ^^
ZeBigBoss
L’œil humain comprend 90 million de capteurs, c’est à dire à peine plus que la 8k qui comprend 32 millions de pixels (l’écran ne couvre pas 100% du champ visuel). Donc il n’y aura pas besoin plus que 8k.<br /> Enfin, si il y aura de la 16k à 240 Hz pour jouer à «&nbsp;KiKaLaPlusGrosse&nbsp;», mais ça ne sera pas utile sauf pour la VR en couvrant tout le champ visuel.
KlingonBrain
Pour ma part, je trouve déjà que la 4k n’apporte pas grand chose d’utile. On voit trop les imperfections des visages, le grain de la peau. Il est probable qu’au niveau de la prod ça augmente les couts. Et ça n’apporte au final pas grand chose.
Duben
C’était une boutade mais en soit, il y a 50 ans, on se disait sûrement que ce qu’on avait était déjà largement suffisant. Dans 50 ans, avec les technologies qu’il y aura, on voudra sûrement convertir les vieilleries d’aujourd’hui pour que ça colle. Par exemple pour convertir en VR ou je ne sais quoi
Droz
Mais les capteurs sont concentrés sur une petite zone et on reconstitue une image mentale de ce qu’on observe en permanence.<br /> Pour une illusion parfaite il faudrait plus de 500 Mpx
KlingonBrain
Il y a 50 ans, on avait une image bien floue en noir et blanc et pleine de neige sur un poste hors de prix qui mettait parfois 1/2 heure à se stabiliser. A chaque progrès technologique, c’était la claque visuelle que l’on ressentait comme un progrès sensible. Je ne me souviens pas qu’on se soit dit à l’époque que «&nbsp;ça nous suffit&nbsp;».<br /> Mais aujourd’hui, le progrès ne donne plus cette sensation la. On se dit juste «&nbsp;ouais, c’est un peu mieux, mais c’est pas la révolution&nbsp;».<br /> Finalement, c’est une logique qui suit la loi des rendements décroissants.
Duben
Bien sûr mais, qui sait ce que seront les technologies dans 50 ans ? Peut être des films en holographie, en immersion, odoramat… tout un tas de possibilités qu’on imagine aujourd’hui ou peut être pas, et qui font que dans 50 ans, on aimerait pouvoir revoir de vieux films remasterisés pour s’adapter à ces nouvelles technos
KlingonBrain
Tout à fait.<br /> De nouvelles technologies peuvent tout à fait apporter un intérêt majeur dans le futur.<br /> Mais ce que je voulais dire, c’est que la course actuelle dans la surenchère aux pixels n’apporte plus grand chose.<br /> C’est ainsi. Le progrès est fait aussi de périodes de stagnation. Et dans ces périodes, les services commerciaux ont besoin d’inventer n’importe quoi pour vendre de nouveaux appareils.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Navya déploie ses véhicules autonomes de niveau 4 et s'envole en Bourse
Le casque Jabra Elite 85h à prix imbattable pour les Soldes chez Amazon
Epic Games Store officiellement compatible avec GOG Galaxy 2.0
Le prix du Xiaomi A8 32Go chute à 99,90€ via ODR chez Electro Dépôt
Un processeur Intel Core i9-10850K apparaît en ligne
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Les meilleures séries d'anthologie
Les meilleurs series animes
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
Soldes d'été : l'enceinte Bluetooth Ultimate Ears Boom 2 Lite pour seulement 59€
Haut de page