Programme lunaire : Blue Origin dépose un recours contre le choix de SpaceX par la NASA

27 avril 2021 à 12h15
21
Blue Moon © Blue Origin
© Blue Origin

Sans grande surprise, Blue Origin a décidé de riposter à la suite de l’annonce de la NASA de choisir le vaisseau Starship de SpaceX comme alunisseur pour le programme Artemis

Rappelez-vous, la NASA avait lancé un appel d’offres pour son Human Landing System, le vaisseau qui lui permettra de poser des astronautes sur la Lune. L’Agence spatiale devait ainsi choisir deux entreprises parmi SpaceX, Blue Origin et Dynetics. Finalement, elle n’a sélectionné que la firme d’Elon Musk, mettant en cause le budget trop juste alloué par le Congrès : 850 millions dollars au lieu des 3,3 milliards demandés par la NASA pour la construction de son alunisseur.

La NASA a fait preuve de négligence, selon Blue Origin 

Ayant probablement du mal à digérer la nouvelle, l’entreprise fondée par Jeff Bezos a décidé de déposer un recours de plusieurs dizaines de pages auprès du Government Accountability Office (GAO), l'organisme d'audit, d'évaluation et d'investigation du Congrès. « Leur décision élimine les possibilités de concurrence, réduit considérablement la base d'approvisionnement et, non seulement, retarde, mais met également en danger le retour de l'Amérique sur la Lune. C'est pourquoi nous avons déposé une protestation auprès du GAO » explique Blue Origin. 

Reprochant à la NASA de ne pas avoir tenu ses engagements, la firme l’accuse surtout de négligence dans son choix final : « L'Agence a déraisonnablement favorisé l'évaluation de SpaceX en minimisant les risques importants dans la conception et le calendrier de SpaceX, tout en maximisant les mêmes risques ou des risques similaires dans la proposition de Blue Origin. Une telle évaluation est déraisonnable et a porté préjudice à Blue Origin » peut-on lire dans le document.

Toujours selon l’entreprise de Bezos, l’Agence spatiale américaine serait passée outre d’importantes spécificités techniques, notamment la capacité de Starship à faire le plein de carburant en orbite, une étape cruciale du programme Artemis. « C'est vraiment atypique pour la NASA de faire ce genre d'erreurs. Ils sont généralement assez bons en matière d'acquisition, en particulier pour leurs missions phares comme le retour de l'Amérique à la surface de la Lune. Nous avons estimé que ces erreurs devaient être abordées et corrigées » a déclaré Bob Smith, P.-D.G. de Blue Origin. 

Elon Musk se moque

Pour mettre toutes les chances de son côté, Blue Origin avait constitué une « National Team » en fédérant de très gros noms de l’industrie autour d’elle, à savoir Martin Lockheed, Draper et Northrop Grumman. D’ailleurs, l’alunisseur qu’ils ont imaginé, baptisé Blue Moon, ressemble grandement à celui utilisé lors des missions Apollo.

Si le GAO maintient le recours de l’entreprise, alors il émettra une série de recommandations auprès de la NASA. D’après The Verge, il y a cependant peu de chances que ce soit le cas. Tandis que la NASA n’a pas commenté le recours, Elon Musk a lancé un tweet très moqueur en rigolant du fait que Blue Origin n’est toujours pas parvenue à atteindre l’orbite terrestre avec ses lanceurs. 

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
11
dancod
Le « can’t get it up » réfère aussi à des problèmes érectiles, il y a un joli double sens
Oncle_Picsou
Une information reliée par « The Verge »
nicodunord
La NASA a reconnu les points faibles de l’offre SpaceX, notamment la complexité des moteurs raptor, mais la « national team » a fait l’offre la plus chère, sans aucun élément matériel concret alors que Starship enchaîne les tests réels pas plus tard qu’hier soir avec une mise à feu statique, et un probable lancement de SN15 dans la semaine. Ça s’appelle être un mauvais perdant.
nicodunord
Pour info, la capacité d’emport de Starship est de 100 fois celle de ses concurrents. Pour la suite du programme et Mars, ça ne compte pas qu’un peu.
malak
N’empêche que Blue Origin met le doit sur le plus gros problème de SpaceX sur ce programme… comment ravitailler le Starship en orbite? En envoyant d’autres Starship dans ce seul but? Super pratique et économique…
malak
ça ne compte pas si cette capacité n’est pas utilisée… et actuellement y’a aucun projet qui l’utiliserait, juste des rêves…
nicodunord
@malak<br /> Tu as des sources pour dire que la NASA ne va pas avoir l’utilité de cette capacité ?
nicodunord
C’est pour cela que SpaceX prévoit de développer le Starship tanker.
nicodunord
et ouvrir des possibilités c’est pas bien ?
malak
Oui, le budget limité de la NASA ^^<br /> Le seul projet en cours, c’est de retourner sur la Lune… pas d’installer une grosse base lunaire.<br /> D’ailleurs y’a plus de chances que cela soit à moyen terme une station en orbite lunaire qu’une base.
jeanlain
Les projets sont construits par rapport à la capacité dispo sur les lanceurs.<br /> L’argument est du même niveau que tous ceux qui disaient que l’adsl ou la fibre, lors de leur démocratisation, étaient inutiles parce qu’aucun contenu ne nécessitait ces débits. Au final c’est l’inverse, et les contenus se sont adaptés pour proposer plus grâce aux gains de bande passante.<br /> Et ici la NASA dit elle même que la charge utile de SpaceX est un des points qui a fait pencher la balance. Comment tu peux dire que c’est inutile ?<br /> PS : le but du programme de la NASA c’est aussi de construire une station spatiale en orbite lunaire. Pouvoir embarquer plusieurs modules en un seul vol, c’est un avantage énorme aussi…<br /> Le fait que l’appel d’offre actuel porte sur la mission lunaire elle-même n’exclu en rien le fait que la nasa soit prévoyante, et préfère financer un véhicule qui pourrait être utilisé pour la suite, la station lunaire…
malak
Sauf que le choix actuel est seulement lié au projet de voyage lune-orbite lunaire.<br /> Et donc utiliser le Starship dans ce but n’est pas adapté au besoin actuel…<br /> Que cela soit dans un projet lointain, ok, mais ce projet n’existe même pas, donc c’est assez farfelu de prendre un char quand une mobilette répond au projet sous prétexte que cela servira un jour…
clockover
Ils envoient une bouteille de butane réutilisable de temps en temps à 100km et s’attendent à encaisser 10 milliards pour un projet merdique ?<br /> Ils n’arrivent même pas à avancer sur leur propre projet concurrent du starlink…
nicodunord
En fait il faut voir le côté politique et je pense que la NASA essaie de faire passer « en douceur » l’idée que le SLS est mort né. Un Starship + Super Heavy peuvent tout faire, mais ils ne vont confier les clés de la bagnole à Elon comme ça les yeux fermés non plus. SpaceX doit faire ses preuves, et c’est plutôt bien parti.
nicodunord
Totalement d’accord, Blue Origin pour l’instant c’est des sauts de puces de 100km pour milliardaires.
jeanlain
Le projet c’est de construire une station spatiale. Certes plus petite que l’ISS, mais celle-ci a nécessité des 10aines de vols de la navette spatiale + les russes.<br /> Ici la NASA prévoit pour l’instant d’utiliser des Falcon Heavy, Vulcan et New Glenn.<br /> Mais il est tout à fait logique qu’ici la NASA privilégie un projet qui pourrait à terme bénéficier au Lunar Gateway.<br /> Quel est le soucis ?<br /> Ton argmentaire revient à dire «&nbsp;ça n’est pas obligé dans le cadre de l’appel d’offre d’actuel, donc c’est inutile&nbsp;». Sauf que c’est faux. D’une part ça pourra être utilisé pour le Lunar Gateway, d’autre part ça pourra amener de nouveaux projets irréalisables à l’heure actuelle, et enfin de toutes façon la proposition de SpaceX était la moins cher…<br /> Bref, je comprends pas ton problème là ?
nicodunord
+1 c’est dans les objectifs du programme Artemis , installation durable sur la Lune. Durable, ça veut dire un minimum d’équipement et si on peut éviter de les déposer à la petite cuillère c’est encore mieux
Labarthe
et comme un analyste l’a résumé:<br /> With Starship, NASA is buying the Moon, but it is investing in Mars.
twenty94470
Amazon toujours mauvais joueur, déjà avec le contrat attribué à Microsoft sur le Cloud de la défense maintenant les navettes…
rexxie
Un Starship adapté = une base lunaire, un autre pourra servir de station orbitale lunaire, un autre encore(ou plus) à un des nombreux points de La Grange comme relais… Les possibilités sont multiples.
steven19
Blue Origin défend sont beefsteak .
nicodunord
C’est ça qui est génial avec Starship, il est ultra polyvalent.
malak
Normal de trouver de la polyvalence à une boite de conserve vide… y’a seulement à tout construire, un détail.
nicodunord
Une boîte de conserve comme Falcon 9 l’a été. Il faut bien commencer par le commencement. Alors pourquoi tu défendais les deux autres candidats en arguant que leur capacité était suffisante ? Il ont voulu vendre du papier, 2 fois plus cher, et payable d’avance.<br /> Je ne comprends décidément pas cet esprit de défiance systématique de certains face à la réussite de SpaceX. Et c’est fatiguant de devoir tout expliquer à des gens qui tirent tout vers le négatif.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Pour les 19 ans du télescope Integral, l'ESA raconte son sauvetage le mois dernier
Une météorite s'écrase dans son lit, à quelques centimètres de sa tête
L'équipage qui a tourné Le Challenge est revenu sur Terre
Lucy in the Sky… Découvrez la grande mission de la petite sonde NASA !
Elon Musk promet que les Superchargeurs Tesla feront aussi bornes Wi-Fi
Des astronautes simulent la vie martienne dans le désert israélien du Néguev
Ca y est, William Shatner (Star Trek) et ses 3 co-passagers ont volé avec Blue Origin
La start-up Varda Space veut fabriquer des objets en orbite pour les ramener sur Terre
L'Europe livre un nouveau module pour les missions lunaires à la NASA, mais le programme Artemis est en retard
Dans un mémo interne, Blue Origin dépeint des équipes
Haut de page