La sonde Solar Orbiter a effectué son premier survol de Vénus

30 décembre 2020 à 10h10
2
Venus par Venus Express © ESA
© ESA

La sonde Solar Orbiter , développée conjointement par l’ESA et la NASA, a volé à proximité de Vénus pour la première fois, et elle en a profité pour collecter quelques données sur notre tumultueuse voisine. 

Lancée au mois de février dernier avec 10 nouveaux instruments à son bord, la sonde a pour mission d’étudier les vents solaires, le champ magnétique de l’étoile, ses éruptions ou encore ses éjections de masse coronale, et ainsi permettre aux scientifiques de mieux la comprendre. 

Aucune image réalisée 

Au cours de sa mission durant laquelle elle sera en orbite autour du Soleil, Solar Orbiter doit réaliser plusieurs survols de Vénus . Pour le premier, la sonde est passée à environ 7 500 kilomètres au-dessus des plus hauts nuages de la planète. « Solar Orbiter est bien sûr une mission qui n'est pas conçue spécifiquement pour l'observation de Vénus. Nous sommes toujours à la recherche d'opportunités bonus pour faire de la science, donc oui, nous ferons des observations lorsque nous approcherons de Vénus » a déclaré Daniel Müller, scientifique à l’ESA, lors d'une conférence de presse tenue le 10 décembre. 

Ainsi, les possibilités de Solar Orbiter pour l’étude de Vénus sont limitées, notamment car son design est pensé spécifiquement pour l’analyse de notre étoile : « Nous devons toujours pointer notre bouclier thermique vers le Soleil, cela ne peut pas être changé. Les télescopes regardent tous à travers le bouclier thermique dans la direction du Soleil » a précisé le chercheur. En conséquence, aucune image de Vénus n’a pu être immortalisée par la sonde. Elle a toutefois collecté des données à l’aide de son magnétomètre et d’autres instruments pouvant étudier l’environnement direct de la planète. 

Étudier l’impact des vents solaires sur Vénus

Les chercheurs espèrent pouvoir exploiter ces informations pour en apprendre davantage sur l’impact des vents solaires sur Vénus. Cette dernière ne possédant pas de champ magnétique comme la Terre , les vents interagissent directement avec son environnement.

Et puisqu’il s’agissait du tout premier survol de la planète la plus chaude du Système solaire, les scientifiques vont également pouvoir étudier ses effets sur la sonde. S’ils étaient en contact avec Solar Orbiter au moment du survol, ils doivent maintenant attendre quelques jours pour en savoir plus.

Au total, la sonde devrait effectuer 9 survols de Vénus et passer entre 7 et 10 années à étudier le Soleil. 

Source : Space.com

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

L'Agence spatiale européenne continue de parier sur le petit lanceur Vega
Festival d'astéroïdes prévu pour la sonde Lucy, bientôt prête pour son décollage
La NASA choisit Falcon Heavy pour envoyer sa sonde Europa Clipper vers l’orbite
Boeing se prépare à un second vol d'essai de sa capsule Starliner en direction de l'ISS
La structure interne de Mars révèle ses secrets grâce à la mission Insight
Tourisme spatial : l'agence américaine de l’aviation modifie les conditions requises pour être qualifié d'astronaute
Le module Nauka arrive en orbite après une odyssée de presque trois décennies
Super Heavy, le plus gros booster de SpaceX, réussit ses premiers essais moteur
Blue Origin : c'est parti, premier vol de New Shepard avec des passagers !
Suivez en direct le vol de Jeff Bezos à bord de New Shepard ce 20 juillet
Haut de page