Avec ULLYSES, le télescope Hubble catalogue les étoiles en ultraviolet

Hubble Small Magellanic Cloud Etoiles UV © NASA, ESA, J. Roman-Duval (STScI), ULLYSES program, and S. Guisard
© NASA, ESA

Avec ce programme de recherche, centré sur les observations dans le spectre ultraviolet, Hubble va créer un catalogue de référence de plus de 300 étoiles. La majorité seront très jeunes et observées peu après leur formation. Les autres font partie des plus massives de leur région galactique.

Ce sera l'une des plus longues campagnes du vieux télescope.

À la collecte de nouvelles étoiles

Malgré ses 30 ans, Hubble continue sa formidable moisson de données sur notre univers.

Le Space Telescope Science Institute (STScl) à Baltimore a décidé de profiter des quelques années qu'il reste encore à cette mission pour réaliser un catalogue d'étoiles observées et caractérisées dans le spectre ultraviolet. Une capacité que n'ont pas les télescopes terrestres, à cause de la barrière que constitue notre atmosphère dans cette bande de fréquence.

Avec 300 étoiles en ligne de mire, et plus de deux années de mesures, c'est la campagne la plus longue de Hubble, même si cela ne signifie pas que le télescope restera pointé sur ces étoiles (son agenda est pléthorique). Cela représente tout de même environ 1 000 orbites…

Créer un catalogue de référence

Comme l'explique Julia Roman-Duval, directrice du programme, « L'un des objectifs principaux d'ULLYSES (UV Legacy Library of Young Stars as Essential Standards) est de former un panel représentatif complet capturant la diversité des jeunes étoiles, qui servira de base pour un grand nombre d'études astrophysiques. ULLYSES aura un impact sur la recherche à moyen et long terme, et pourra être utilisé par les astronomes du monde entier. »

Un premier set d'observations est déjà en ligne et concerne des géantes bleues, très massives et très chaudes, présentes dans plusieurs galaxies naines autour de la nôtre.

Leurs jets de gaz chauds sont capables de modeler leur environnement proche de façon dramatique. L'objectif, en ciblant ces géantes bleues, est de comprendre comment ces éjections ont pu influencer notre propre galaxie et notre évolution il y a plusieurs milliards d'années.

Hubble_01 © NASA
© NASA

Mieux comprendre la formation de corps célestes

Pour les étoiles plus petites et plus jeunes, les astronomes estiment important d'en mesurer et d'en caractériser le plus possible en spectre UV car leur rôle dans l'évolution et dans la formation des planètes autour d'elles n'est pas très bien documenté.

Les radiations détectables dans les spectres ultraviolets pénètrent les disques protoplanétaires et peuvent influencer leur chimie, voire jusqu'à la création des planètes. Tout cela a ensuite des répercussions sur leur habitabilité, leur potentiel atmosphérique, etc.

« La collection que nous créons va permettre des avancées dans plusieurs champs de recherche, c'est pour cela que nous évoquons une collection de référence » détaille Julia Roman-Duval.

Une mission importante pour nous, mais aussi pour Hubble qui, malgré son âge, continue de se révéler indispensable.

Source :  NASA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

L'ESA attire un nombre record de candidatures pour devenir astronaute
Cette fois ça fonctionne ! Sortie réussie pour Thomas Pesquet et Shane Kimbrough sur l'ISS
Une étude de la NASA dévoile que la quantité de chaleur absorbée par la Terre a doublé depuis 2005
Sortie compliquée pour Thomas Pesquet et Shane Kimbrough sur les flancs de l'ISS
La Chine envoie les 3 premiers astronautes sur sa nouvelle station spatiale
Le 16 juin 1963, Valentina Tereshkova devenait la première femme dans l'espace
Suivez en direct la sortie extra-véhiculaire de Thomas Pesquet et Shane Kimbrough
Starship : après les sauts, SpaceX se prépare pour l'orbite
NEO Surveyor : la NASA accélère son projet pour surveiller les astéroïdes
Xichang : lancer des fusées depuis les montagnes
Haut de page