L'AFNOR annonce une nouvelle norme pour le clavier AZERTY

le 03 avril 2019
 0
Clavier Cherry nouvelle norme
© Cherry

L'AFNOR a publié une nouvelle norme, nommée NF Z71-300. Derrière ce nom barbare, se cache une amélioration du clavier français, censée faciliter l'écriture de la langue de Molière. De nouveaux modèles prenant en compte cette norme pourraient ainsi voir le jour dans les prochains mois.

Le clavier AZERTY actuel est déjà supposé simplifier la saisie du français. Néanmoins, il comporte quelques imperfections. Écrire un « é » majuscule, par exemple, comme au début de cette phrase, nécessite généralement une combinaison de touches (ALT+0201, si ça vous intéresse).

Un clavier AZERTY en vaut deux


Pour améliorer ce dispositif, le ministère de la Culture a demandé une nouvelle norme de clavier à l'AFNOR (Association française de normalisation). Après des mois de consultations avec des fabricants de matériel informatique, des sociétés IT, ou encore des scientifiques, l'organisme a finalement décrété un nouveau standard, baptisé NF Z71-300.

En réalité, cette nouvelle publication préconise deux modèles différents. Le premier s'appuie toujours sur une disposition de lettres et de chiffres conforme au clavier AZERTY actuel. Mais on constate plusieurs différences, en particulier concernant les voyelles accentuées ou divers symboles, tels que l'arobase, le dièse, les signes de ponctuation... Vous pouvez voir un aperçu du nouveau standard ci-dessous. Et pour prendre la pleine mesure des différences introduites, vous pouvez consulter l'excellent site norme-azerty.fr.

Clavier AZERTY nouvelle norme
© AFNOR

Mais la norme NF Z71-300 propose également un modèle BÉPO. Cette disposition, créée en 2003, est aujourd'hui considérée comme la plus efficace pour l'écriture du français, ainsi que pour d'autres langues européennes. Néanmoins, si vous êtes un(e) adepte de l'AZERTY, il vous faudra un temps d'adaptation pour l'apprivoiser totalement.

Clavier BÉPO nouvelle norme
© AFNOR

Aucune obligation d'appliquer la norme


Les deux modèles proposés sont ainsi conçus pour une saisie plus rapide et plus facile du français, en laissant le choix aux utilisateurs. Il faut toutefois préciser que la nouvelle norme constitue un « document d'application volontaire ». Elle n'est donc pas obligatoire pour les fabricants de claviers, qui peuvent décider de s'y conformer ou non.

De même, les claviers actuels ne deviennent pas pour autant obsolètes, avec l'introduction de la norme NF Z71-300. En revanche, pour les utilisateurs convaincus et impatients de tester les nouveaux modèles, il faudra patienter un peu. Le temps que les constructeurs de claviers ou d'ordinateurs prennent connaissance du document et produisent des équipements en adéquation avec ce standard, s'ils le souhaitent.

Source : AFNOR

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Deux plaintes déposées contre Apple, qui aurait menti sur ses performances de ventes
Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
La version gratuite de YouTube Music arrive sur Google Home... avec de la pub
Mediapart révèle que l'ancien dirigeant de l'Ecole 42 aurait trempé dans des malversations financières
Le Honor 20i, qui devait être présenté le 21 mai, fuite sur un site de vente
Les puces 5G by Apple ne seront probablement pas une réalité avant plusieurs années
La Tesla Model 3 est la voiture qui se vend le mieux en Norvège, aux Pays-Bas et en Suisse
Lime vous indiquera bientôt si vous êtes trop saoul pour grimper sur une trottinette
Mega Drive Mini : SEGA confirme dix nouveaux titres (et pas des moindres)
Un ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir sciemment saboté Firefox
Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
scroll top