Il va pleuvoir des radars tourelles, avec 1 200 installations supplémentaires d'ici 2020

03 novembre 2019 à 19h04
0
Radar Meta Fusion.png
© Idemia

Le gouvernement va mettre un coup d'accélérateur sur les radars nouvelle génération, en les installant par centaines d'ici la fin de l'année prochaine.

Malgré un contexte sociétal compliqué depuis la fin 2018, symbolisé par le mouvement des Gilets jaunes et la dégradation de nombreux radars durant l'année, l'État n'entend pas reculer sur la pose des appareils de nouvelle génération. 1 200 radars tourelles, qu'il est plus difficile de dégrader du fait de leur hauteur, devraient être déployés sur tout le territoire d'ici la fin de l'année 2020.

La plupart des radars de France fonctionneraient à nouveau

Interrogé par Le Parisien, le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe en a dit plus sur le dispositif prévu pour les prochains mois. « À ce jour, nous en avons installé 150 à 200. Notre objectif est d'en déployer 400 à 450 d'ici à la fin 2019 », indique-t-il, avant de confirmer que ce dernier nombre sera porté à 1 200 avant la fin 2020.


Au départ, les radars devaient être déployés en 2016, en équipant véritablement un boîtier sur cinq, les autres servant de leurre. « Finalement, nous les utilisons autrement, en remplacement des radars cassés », détaille le haut-fonctionnaire. Et sans donner le pourcentage exact (alors qu'il était de 75 % au plus fort de la crise des Gilets jaunes), Emmanuel Barbe confirme qu'en ce dernier week-end des vacances de la Toussaint, « beaucoup de radars » fonctionnaient.

Le radar tourelle, au chevet de recettes en berne

Si le gouvernement misait sur des recettes supérieures au milliard d'euros avant le mouvement, les radars pourraient ne rapporter que la moitié (entre 500 et 600 millions d'euros), soit un manque à gagner de 450 à 500 millions d'euros pour l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF), qui bénéficie du produit des contraventions. Et pour 2020, la situation ne s'améliorera qu'en partie. L'article 27 du projet de loi de finances pour 2020, qui a été amendé, prévoit des recettes à la baisse par rapport aux perspectives initiales, à hauteur de 728 millions d'euros.


Quoi qu'il en soit, les radars tourelles pourraient devenir les pires ennemis des conducteurs. Perchés à quelque quatre mètres de haut, ils embarquent une technologie de radar de suivi multi-cibles et une caméra HD de 36 millions de pixels, comme nous vous l'indiquions dans nos colonnes au premier semestre. Capable de fonctionner sur 200 mètres et huit voies distinctes, il peut détecter 32 véhicules simultanément et repérer différentes infractions au Code de la route : excès de vitesse et/ou passage au feu rouge et/ou un dépassement par la droite.

Source : Le Parisien
Modifié le 12/11/2019 à 17h07
337
72
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
scroll top