Radar anti-bruit : plusieurs communes franciliennes veulent lutter contre la pollution sonore des véhicules

Alexandre Boero Contributeur
02 septembre 2019 à 11h14
0
radar-anti-bruit.png
Le capteur méduse anti-bruit et ses quatre microphones (© Crédits photo : Bruitparif)

Développés par l'association Bruitparif, des capteurs de bruit sont en train d'être testés dans plusieurs communes de la région Île-de-France. L'objectif ? Verbaliser les véhicules trop bruyants.

L'association Bruitparif, légitimée par une directive européenne de 2002, présente à la population et aux administrations de la région Île-de-France les niveaux sonores liés au trafic aérien, au trafic ferroviaire ou aux activités commerciales. Mais c'est pour son étude du bruit lié à la circulation routière que l'organisation fait parler d'elle ces derniers jours. Depuis 2016, Bruitparif a ainsi développé un capteur « méduse » qui pourrait bien faire office de radar anti-bruit dans de nombreuses communes françaises à l'avenir.

Des capteurs optiques à 360° et quatre microphones intégrés au dispositif

Pour sa seule « juridiction », l'Île-de-France, Bruitparif fait parler les chiffres d'une étude menée en 2016, à l'issue de laquelle 87 % des citoyens de la région s'étaient déclarés favorables à un renforcement des contrôles et des sanctions concernant, notamment, les véhicules deux-roues jugés excessivement bruyants. Un chiffre important qui justifie l'alerte lancée par l'Organisation Mondiale de la Santé en 2018, concernant les effets du bruit sur la santé, tels que les risques cardiovasculaires accrus, la fatigue, le stress, la perturbation du sommeil ou les troubles auditifs.

Outre la mesure des niveaux sonores en temps réel, le capteur méduse de Bruitparif pourrait s'avérer d'autant plus utile qu'il est capable de déterminer l'origine du bruit et ainsi d'identifier clairement la source de la nuisance. Pour cela, il est équipé d'une antenne acoustique qui embarque des capteurs optiques à 360° et quatre microphones, disposés en tétraèdre.

Le radar sonore peut donc détecter les petits décalages temporels lors de l'arrivée du son et reconstituer plusieurs fois par seconde la direction du bruit dominant, ce qui lui permet de « voir le bruit » et, surtout, de déterminer avec exactitude le nombre de décibels pour chaque véhicule.

trace-acoustique-bruitparif.png
Visualisation de la trace acoustique générée par le passage d'une moto (© Crédits photo : Bruitparif)

Plusieurs radars vont être installés dans la région au mois de septembre

Destiné, à terme, à verbaliser les conducteurs de véhicules trop bruyants, le radar pourrait commencer à sévir dès ce mois de septembre à Villeneuve-le-Roi, dans le Val-de-Marne. D'autres seront aussi installés d'ici la fin du mois. Deux sont attendus en Vallée de Chevreuse (Yvelines) et deux autres devraient être déployés au cœur même de Paris.

Certaines communes, comme celle de Saint-Forget, dans les Yvelines, expérimentent le dispositif depuis le mois d'août. Cette dernière commune a autorisé l'installation d'un capteur sur une route départementale très fréquentée, engendrant une importante pollution sonore. Ces premiers tests permettent aux autorités et à Bruitparif de constituer une base de données scientifiques, qui aidera à « objectiver les nuisances » et à « améliorer les connaissances sur les niveaux réels émis par les engins en circulation », précise l'association.

radar-anti-bruit-logiciel.png
Image du logiciel expert de supervision de Bruitparif permettant d'analyser les données collectées par les capteurs « méduse » (© Crédits photo : Bruitparif)

Source : Bruitparif
49 réponses
37 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top